Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 Les tombeaux des premiers rois Valois, Philippe VI et Jean II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre Lenoir



Messages : 186
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 49
Localisation : Musée des Monuments français ... à Paris

MessageSujet: Les tombeaux des premiers rois Valois, Philippe VI et Jean II   Mer 22 Juin - 16:20

.
Les tombeaux des premiers rois Valois, Philippe VI et Jean II le Bon



En 1328, à la mort de Charles IV, dernier capétien direct, le trône passe à Philippe VI de Valois (1328-1350), fils de Charles, comte de Valois qui était le frère de Philippe le Bel. Ce règne fut difficile, marqué par les débuts de la Guerre de Cent ans. En effet, le roi d'Angleterre Edouard III, petit-fils de Philippe le Bel par sa mère Isabelle de France, conteste l'accession du Valois au trône et lui déclare la guerre. Philippe VI put se prévaloir de la loi salique et du soutien de la famille capétienne. Il subit néanmoins la cruelle défaite de Crécy (1346) et le royaume fut touché par la terrible peste noire (1347-1349).

La première femme de Philippe VI, Jeanne de Bourgogne (petite-fille de Saint Louis) meurt le 12 décembre 1349. En attendant que son royal époux ne la rejoigne dans le trépas, elle est enterrée à côté de son cousin capétien Charles IV.
Le roi était présent à Saint-Denis lorsque le testament établissant ces prescriptions fut établi et le confirma en faisant ajouter l'empreinte du grand sceau royal à celui de sa femme.

Moins d'un an après la mort de Jeanne, Philippe VI est inhumé à ses côtés.

Le corps de leur fils, le roi Jean II (1350-1364) sera placé quatorze ans plus tard à l'endroit le plus proche du maître-autel, le seul emplacement qui restait dans la rangée de tombes inaugurées par Philippe V.
Il restait bien une place inoccupée, mais c'était celle que Jeanne d'Evreux, encore vivante, s'était fait réserver.

Philippe VI et Jeanne de Bourgogne devront attendre le règne de leur petit-fils Charles V (1364-1380) pour que leurs sépultures reçoivent enfin un tombeau.
Le monument funéraire de Philippe VI avait été commencé par son fils Jean avant que la guerre ne reprenne avec les Anglais.

Tombeau de Philippe VI (état avant la Révolution ; il n'en reste plus que le gisant)


Battu et capturé à Poitiers par le prince noir, Jean II est emmené en captivité en Angleterre où il meurt en avril 1364. Après le retour du corps de son père de Londres et son enterrement à Saint-Denis le 8 mai, Charles V ne perdit pas de temps : dès le mois d'octobre 1364, il commande à André Beauneveu, un des plus grands sculpteurs de l'époque, des tombeaux pour ses grands parents, pour son père, ... et chose exceptionnelle, pour lui-même !
Charles V n'est toutefois pas le seul à avoir commandé son effigie funéraire de son vivant : sa cousine, Jeanne d'Evreux, fit exécuter avant 1366 des effigies pour ses tombeaux de corps, à Saint-Denis, et de coeur, à l'église des Cordeliers de Paris. A la mort de Jeanne en 1371 son monument vint rejoindre ceux de Philippe VI, de Jeanne de Bourgogne et de Jean II. Il fut donc placé à côté du monument de son mari Charles IV.
Détail important : les gisants qui étaient "prêts" attendaient la mort de leur modèle dans la salle du Trésor de Saint-Denis.

Pour les quatre tombeaux, Charles V paya la somme de 4700 livres d'or.

La seconde épouse de Jean II, Jeanne d'Auvergne et de Boulogne, fut emportée par la peste en 1360 à l'âge de 34 ans ; on ignore absolument où elle avait été enterrée. Aucun monument ne semble avoir été érigé.


Le tombeau de Jeanne de Bourgogne a été détruit durant la Révolution et n'est connu que par un dessin de la collection Gaignières.



Les gisants de Philippe VI et de Jean II ressemblent à des portraits très réalistes : l'individualité du souverain est bien représentée, sans aucun archétype de visage.


Visage du gisant de Philippe VI.
Le roi semble supporter jusque dans la mort le poids accablant des événements dramatiques qui marquèrent les dernières années de son règne (attaques anglaises et défaites de L'Ecluse et de Crécy, peste noire, famines ... )
Le visage a les traits alourdis...
Le pli amer de la bouche et le front soucieux, plissé, donnent au souverain une expression d'indicible lassitude.



Visage du gisant de Jean II le Bon


Le portrait de Jean II, de profil, est la première peinture représentant
un chef de l'Etat français de façon réaliste, à être parvenue jusqu'à nous.
Il a été peint par Girard d'Orléans à Londres durant la captivité, en 1359 ;
et est aujourd'hui au Louvre.
Le portrait a été exécuté sur toile imprégnée de plâtre, puis collée sur bois.
On y retrouve bien les traits dominants repérés sur le gisant
(long nez, petits yeux rapprochés, menton fort).


Philippe VI et Jean II sont revêtus de leurs habits de sacre et coiffés d'une couronne d'un genre nouveau, à quatre fleurons au lieu de huit.
Chaque gisant tenait, en plus du sceptre traditionnel, la main de justice dont l'importance n'a cessé de s'affirmer depuis l'époque de Philippe le Bel.

Présentation actuelle des gisants. On peut regretter que la dalle de pierre ne soit pas assez profonde. Les tombeaux étaient bien regroupés côte à côte mais les gisants ne reposaient pas sur une même dalle.
Il faut imaginer une suite de tombeaux individuels avec les gisants reposants sur un bloc et une dalle de marbre noire.
L'effet est donc totalement manqué. Les gisants de marbre blanc étaient faits pour être appréciés sur un fond noir.


Profanation des tombes en 1793 -
Alors que les tombeaux avaient été détruits en août 1793, les tombes, elles, furent profanées au petit matin du mercredi 23 octobre 1793.
On trouva d'abord celle de Philippe VI, qui avait la forme d'une auge tapissée intérieurement de plomb et fermée par une forte lame de même métal, soudée par des barres de fer. Le tout était recouvert d'une longue et large pierre plate. On retrouva une couronne et un sceptre surmonté d'un oiseau de cuivre doré.
Plus près de l'autel, on a trouvé le tombeau de Jeanne de Bourgogne, première épouse de Philippe VI. A côté de ses ossements figuraient un anneau d'argent, un reste de quenouille ou de fuseau...

La tombe de Jean II fut forcée le vendredi suivant, 25 octobre 1793 ( 4 brumaire an II ). On trouva le grand squelette du vaincu de Poitiers, accompagné d'une couronne, d'un sceptre fort long mais brisé, et d'une main de justice ..., le tout en argent doré.

Les ossements furent jetés à la fosse commune.


No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Les tombeaux des premiers rois Valois, Philippe VI et Jean II   Mer 22 Juin - 21:12


Cher Alexandre Lenoir sauriez vous par hasard ce que sont devenus tous les objets trouvé lors des violation des sépultures .merci d'avance

Saint Elois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Lenoir



Messages : 186
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 49
Localisation : Musée des Monuments français ... à Paris

MessageSujet: Re: Les tombeaux des premiers rois Valois, Philippe VI et Jean II   Mer 22 Juin - 21:35

Bonne question en effet. Car à ma connaissance il ne reste rien de ces dizaines (centaines ?) d'objets trouvés dans les tombes, dans nos collections nationales.
Les pièces de métal étaient systématiquement fondues mais les autres ?
Les ouvriers devaient se les partager ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Les tombeaux des premiers rois Valois, Philippe VI et Jean II   Jeu 23 Juin - 21:08


'Cela est bien dommage est quelles pertes pour le patrimoine culturel mais à l'époque pour détourner le peuple des vrai problème la convention utilisa la peur du retour à l'ancien régime et donna encouragea les autodafé de prêtre de noble est de républicain modéré et même de simple citoyen tout en levant des armée pour combattre tout les tyrans et détruire les symbole homny religieux ou royaux le vrais malheur dans tout cela c'est que Louis XVI qui était le meilleur de vos roi n'avait pas malheureusement la force de caractère de son aïeul Louis XIV .Car je pense que si il avait pus mieux affirmer son autorité est transformer la France en monarchie parlementaire comme en Angleterre nous pourrions encore admirer à l'heure actuel les richesse artistique et funéraire de saint Denis .

amitié
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Lenoir



Messages : 186
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 49
Localisation : Musée des Monuments français ... à Paris

MessageSujet: Re: Les tombeaux des premiers rois Valois, Philippe VI et Jean II   Jeu 23 Juin - 21:17

Vaste sujet, en effet, cher Saint Eloi !
La responsabilité de la Convention est bien sûr écrasante. Toutefois, les choses auraient pu tourner différemment une fois la révolution commencée. Les mesures prises jusqu'en 1791 étaient plutôt conservatoires. Ce qui prouve que toutes ces démolitions n'étaient pas inéluctables et que la révolution à ses débuts n'était pas forcément iconoclaste.
Certes, la nationalisations des biens du clergé, la vente des biens nationaux ont provoqué la disparition de trésors d'art. Mais c'est la guerre, à partir de 1792, qui a été un prétexte à la destruction des tombeaux princiers pour récupérer les métaux.
En réalité, le discours des responsables en 1793 est sans ambiguïté. Ce serait bien si l'on pouvait récupérer un peu de plomb, mais l'objectif est d'abord d'anéantir les sépultures des "tyrans".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Gray



Messages : 40
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 23
Localisation : Rennes, Bretagne

MessageSujet: Re: Les tombeaux des premiers rois Valois, Philippe VI et Jean II   Ven 19 Aoû - 5:53

Vous parliez plus haut du tombeau de la reine de Jeanne de Bourgogne, première épouse de Philippe VI de Valois, morte en 1348, qui fut détruit lors de la Révolution, en août 1793.
J'ai trouvé cette illustration de Gaignières en parcourant le site de la Bibliothèque Nationale de France, que je voulais vous faire partager.

Tombeau de la reine Jeanne de Bourgogne
Première épouse du roi Philippe VI de Valois
Collection Gaignières

Au plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Les tombeaux des premiers rois Valois, Philippe VI et Jean II   Ven 19 Aoû - 8:16


Bonjour ,

juste pour information les couronne des gisants du roi et de la reine sont les couronnes réalisée pour Philippe auguste et qui servirent au sacre des roi et des reines de France .Elles sont les uniques témoin de ce que furent ces deux merveilles de orfèvrerie médiévale

voir les différent articles consacré à ce sujet


http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net/t160-la-premiere-couronne-dite-de-charlemagne-couronne-du-sacre-des-roi

http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net/t129-description-des-pieces-de-la-planche-iv-de-felibien

au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linceul royal
Admin


Messages : 239
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Re: Les tombeaux des premiers rois Valois, Philippe VI et Jean II   Ven 19 Aoû - 19:20

Le document présenté par Luke Gray sur le gisant de Jeanne de Bourgogne est doublement interessant.
1) Il serait utile de dater les deux représentation puisque la seconde nous montre un gisant amputé, ce qui n'était pas le cas dans le premier cas (à moins qu'il ne s'agisse que d'une reconstitution imaginaire de l'artiste). Qu'a-t-il bien pu se passer au XVIII°s, bien avant la Révolution, pour l'endommager ainsi ?

2) Le dais est très étonnant et sa forme n'est comparable à aucune autre de Saint-Denis. Dommage qu'il ait disparu !


Pour ce qui est de la couronne portée ici par Philippe VI, n'y aurait-il pas quelque ressemblance avec celle du gisant de Charles VI ? Le bandeau de celle-ci me semble toutefois moins large...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les tombeaux des premiers rois Valois, Philippe VI et Jean II   Aujourd'hui à 5:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Les tombeaux des premiers rois Valois, Philippe VI et Jean II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oeuvre de Georges Dumézil
» Lettre de Philippe Torreton à Jean Ferrat
» Saint Jean-Baptiste-Marie Vianney Curé d'Ars et commentaire du jour "Femme, ta foi est grande"
» La vérité vous rendra libres
» Les grands psychiatres français sont-ils honnêtes ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: LES TOMBEAUX ROYAUX, PRINCIERS, ET AUTRES :: Gisants, orants, dalles funéraires du Moyen Age-
Sauter vers: