Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luke Gray



Messages : 40
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 23
Localisation : Rennes, Bretagne

MessageSujet: Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel   Jeu 18 Aoû - 6:57


Gisant de Marie de France
(1327-1341)
Seconde fille de Charles IV le Bel



Tombeau de Marie de France et de sa soeur, Blanche de Navarre
Collection Gaignières

Marie de France, née à Châteauneuf-sur-Loire en 1327, était la seconde fille du roi Charles IV le Bel et de Jeanne d'Evreux. Elle meurt âgée de quatorze ans le 6 octobre 1341 à Paris et est inhumée à Saint-Denis près de son père.
Le tombeau de Marie de France fut sans doute commandé par sa soeur cadette, Blanche de Navarre, à Jean de Liège, sculpteur majeur de la cour de Charles V le Sage, à la fin des années 1370. Blanche avait également commandé son tombeau, aux côtés de sa soeur, toujours visible aujourd'hui dans la chapelle Notre-Dame la Blanche. Le tombeau est livré aux alentours de 1381 et rejoint la chapelle du transept Nord.

Buste de Marie de France - Metropolitan Museum of Art

A l'origine, la tête de la princesse Marie était couchée sur un oreiller en pierre et une couronne ceignait le bandeau incrusté de plomb entourant la tête de la défunte. Ses cheveux tressés étaient arrangés à la mode de la cour de l'époque. Un dais assez simple et polychrome (couvert de fleur de lys) surplombait le gisant. Sur une représentation du tombeau par Gaignières datant du XVIIe siècle, la couronne et les mains jointes de Marie de France avaient disparues, peut-être du aux Guerres de Religion.
Le gisant de la princesse est détruit le 6 août 1793 par les révolutionnaires où seule le buste est epargné. Ce buste changea de nombreuses fois de propriétaires au cours des décénies suivantes. En 1795, on le retrouve au musée des monuments français, récupéré par Alexandre Lenoir. Celui-ci le rend en 1816 au roi Louis XVIII qui le réintègre dans la basilique. Cependant, vers 1900 elle apparaît dans la collection Dufray à Paris. Peut-être fut-elle subtilisée lors des restaurations de Debret, comme les fragments du tombeau de Philippe Dagobert retrouvés à Francfort. Toujours est-il que la tête de la princesse traverse l'Atlantique dans les années 1920 et arrive dans la collection George et Florence Blumenthal, à New-York. Aujourd'hui, et ce depuis 1941, le buste de Marie de France est conservé et exposé au Metropolitan Museum of Art.
Buste de Marie de France - Metropolitan Museum of Art


Dernière édition par Luke Gray le Mer 28 Jan - 23:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1371
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel   Jeu 18 Aoû - 7:06


Bonjour et bienvenue à vous cher ami sujet fort intéressant que celui-ci car je connaissait la photos du buste du gisant mais je ne connaissait pas sont histoire ni le lieu ou il était conservé .

Au plaisir de vous lire Saint -Elois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Gray



Messages : 40
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 23
Localisation : Rennes, Bretagne

MessageSujet: Re: Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel   Jeu 18 Aoû - 7:24

Je vous en pris cher saint Eloi. Le lien vers l'oeuvre sur la base de donnée du Metropolitan Museum of Art est le suivant : http://www.metmuseum.org/toah/works-of-art/41.100.132



Au plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1371
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel   Jeu 18 Aoû - 13:09


Merci pour ce lien qui à l'air très intéressant .

au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linceul royal
Admin


Messages : 239
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Re: Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel   Jeu 18 Aoû - 21:44

Soyez le bienvenu parmi nous, cher Luke Gray ! cheers
Nous sommes heureux de trouver en vous un nouvel amateur des gisants royaux de notre chère basilique.

Le mystère de la présence de ce buste aux Etats-Unis reste entier. Il s'agit en tout cas bel et bien d'un vol. Le vestige du gisant de Marie de France n'a sans doute pas été laché volontairement par Debret. On charge beaucoup celui-ci, mais Violet le Duc avait bien laissé filer le sceau d'Isabelle de Hainaut...
Perte stupide et rageante, en tout cas. Car ce vestige, si expressif, est une pure merveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
Luke Gray



Messages : 40
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 23
Localisation : Rennes, Bretagne

MessageSujet: Re: Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel   Ven 19 Aoû - 1:39

Je vous remercie pour votre accueil si chaleureux, cher Linceul Royal.
Il est vrai que Debret est peut-être accusé un peu trop à tort et que les pertes sous Viollet-le-Duc on été i
mportante. Le buste fut de 1817 jusqu'à la fin du 19ème siècle à Saint-Denis, puisqu'on nous signale qu'il entre dans une collection au début du 20ème siècle. Cependant je ne sais comment expliquer cette perte.

Au plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame Sophie



Messages : 148
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 44
Localisation : Aquitaine

MessageSujet: Re: Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel   Ven 19 Aoû - 6:00

Bienvenue à vous cher Luke Gray cheers

Et merci pour vos contributions Very Happy J'apprends tout de ce buste dont en effet le transfuge aux Etats-Unis est pour le moins supect , comme bon nombre d'autres objets et vestiges médiévaux français , et en particulier de Saint-Denis Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alexanderpalace.org/palace/
Linceul royal
Admin


Messages : 239
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Re: Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel   Ven 19 Aoû - 19:06

Un détail m'intrigue. La découpe du buste. Il apparait en effet que le gisant était fait d'une pièce dans un meme bloc. Il y a bien eu découpage du buste.
Inévitablement cela rappelle les restes des gisants de Charles VII et de Marie d'Anjou. Ceux-ci se présentent également sous forme résiduelle de bustes.
Mais pourquoi ?
Les gisants ont sans doute été brisés et Alexandre Lenoir a peut-etre voulu les montrer sous la forme la plus présentable au Musée des Monuments français. Cette hypothèse ne tient que si certains fragments importants ont été perdus dès 1793 ou peu après.
La découpe aurait été une solution pour se débarrasser des scories informes issues du désastre. Ces résidus de gisants avaient au moins le mérite de pouvoir etre montrés sous la forme de bustes juchés sur des colonnes, faute de mieux.

Ce n'est qu'une hypothèse, mais je n'ai pour l'instant trouvé aucune autre réponse satisfaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
Madame Sophie



Messages : 148
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 44
Localisation : Aquitaine

MessageSujet: Re: Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel   Ven 19 Aoû - 22:09

Vous remarquerez cher Linceul Royal que sur le dessin de Gaignières les gisants de Marie de France et de sa soeur Blanche de Navarre sont amputés aussi tous les deux comme ceux de Philippe VI et de Jeanne de Bourgogne , peut-être un épisode des dépravations de la ligue ?

Les personnages tenaient peut-êtredes objets ( sceptres ou autres ) en métal qui pour être récupéré a nécéssité ces mutilations .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alexanderpalace.org/palace/
SAINT ELOI



Messages : 1371
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel   Sam 20 Aoû - 13:02


Je suis tout à fait d'accord avec vous cher madame mais ces déprédation peuvent aussi provenir de la guerre de cent an car les anglais sont responsable de la disparition des tombeau d’orfèvrerie de Philippe Auguste et de saint louis et quand on regarde les dessin de gainière ce ne sont pas les seul tombeaux médiévaux endommagés .Ou alors cela peut aussi provenir des huguenot qui avaient aussi causé des dégâts lors des guerres de religions . Donc concernant ces mutilation plusieurs hypothèse peuvent être admise .


Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Gray



Messages : 40
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 23
Localisation : Rennes, Bretagne

MessageSujet: Re: Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel   Ven 23 Jan - 19:20

Bonsoir à tous !

En feuilletant le catalogue de l'exposition "Les Arts sous Charles VI. Paris, 1400" organisée au Musée du Louvre entre le 22 mars et le 12 juillet 2004, je suis tombé sur une notice concernant le buste de Marie de France.

Cette notice comporte quelques éléments non communiqués sur cet article, aussi ai-je jugé intéressant de vous la transmettre. La voici :


Buste de Marie de France (+ 1341)

Jean de Liège, vers 1380-1381

Marbre, traces de polychromie. H. 0,311 ; L. 0.318 ; ép. 0,165

Historique : Abbatiale de Saint-Denis, chapelle Notre-Dame-la-Blanche ; musée des Monuments français (?) à la Révolution ; magasins de Saint-Denis après 1816 ; vol signalé en 1852 (Arch. du Louvre, S² 1852, 7 décembre) ; coll. Dufay, Paris ; G. et Fl. Blumenthal, New-York, ; don G. Blumenthal, 1941.
Bibliographie : Darcel, 1878, p.521 ; Vidier, 1903, p.298 ; Forsyth, 1945, p.214-219 ; Schmidt, 1971, p.93-94 ; Adhémar et Dordor, 1974, n°933.
Expositions : 1878, Paris ; 1889, Paris, n°94 ; 1900, Paris ; 1920, New-York ; 1952, New-York, n°4 ; 1981, Paris, n°78 (F. Baron, avec bibl.)

New-York, The Metropolitan Museum of Art. Inv. 41.100.132.

Ce buste était déjà anonyme en 1852. Mais le cercle d'orfèvrerie (perdu), dont les trous de fixation sont visibles sur le bandeau réservé dans le marbre, désignait un personnage de haut rang, coiffé comme les élégantes de la fin du règne de Charles V.

Détaché à la Révolution d'une statue gisante, le fragment fut identifié par W. H. Forsyth grâce à un dessin du tombeau des filles de Charles IV, Blanche de France, duchesse d'Orléans (+1393) et Marie (+1341), exécuté pour Gaignières. L'œuvre illustre bien la continuité artistique entre le règne de Charles VI et celui de son père. C'est en effet à Jean de Liège, sculpteur de ce dernier, que la commande fut faite, sans doute par Blanche, désireuse que son corps reposât auprès de sa jeune sœur morte à quatorze ans. A la mort de l'artiste, en 1381, les éléments du tombeau furent recensés dans son atelier par ses exécuteurs testamentaires, qui arrêtèrent leur compte le 7 mai 1383. C'est probablement Robert Loisel, alors crédité d'une forte somme pour liquider les travaux de son maître, qui fut chargé de l'achèvement et de la mise en place.

Le visage de Marie, disparue depuis près de quarante ans, aurait pu être inspiré par une ressemblance entre les deux sœurs. Le jeu subtil de l'ombre et de la lumière, l'esquisse d'un sourire et l'acuité du regard, souligné par des points d'ombre ménagés au coin des yeux, considérés parfois comme une marque de Jean de Liège, en font le plus parfait des visages féminins donnés avec certitude de l'artiste, et un critère pour l'attribution de plusieurs figures conservées à Saint-Denis.

Fin de citation. Notice de François Baron (conservateur général honoraire au département des Sculptures, musée du Louvre), extrait de l'article "Persistances et traditions dans la création artistique" (pp.45-71) du catalogue.

Aussi, nous mettons un fin mot à l'intrigante disparition de ce buste au sein du chantier de la basilique et sa conservation dans les collections du MET de New-York.
Au plaisir ! king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1371
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel   Ven 23 Jan - 21:28

Merci cher ami pour ce complément d'information .Mais en 1852 ce n'était déjà plus Debret qui s'occupait de saint Denis mais Violet le duc celui la même qui permit au sceau d'Isabelle de Hainaut de ce retrouver au british museur .Comme quoi les coïncidence sont troublante .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel   Aujourd'hui à 5:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Le gisant de Marie de France (1327-1341), seconde fille de Charles IV le Bel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Témoignage > Marie : "C’est la grâce qui m’a sauvée"
» BRUNE Guillaume Marie Anne - Maréchal d'Empire
» Présentation : TheRose (future seconde)
» ENFANTS MARTYRS EN CHINE, 1900
» Louis Hercule Timoléon de Cossé duc de Brissac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: LES TOMBEAUX ROYAUX, PRINCIERS, ET AUTRES :: Les tombeaux disparus-
Sauter vers: