Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 Les régalias funéraire de Louis XVIII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Mar 1 Nov - 15:57

.
Les régalias funéraire de Louis XVIII
25 octobre 1824 - L’intérieur de la basilique de Saint Denis est décoré car en se jour seront célébrées les funérailles de Louis XVIII selon la tradition d'avant la révolution. L'église est méconnaissable, toute drapée de noir semée de fleurs de lys d'or. Au milieu du chœur s’élève le cénotaphe richement décoré sur lequel repose le catafalque contenant le corps du roi. En avant du catafalque du coté du sanctuaire sont placés sur une crédence le manteau royal de couleur violet orné de 365 fleur de lys d'or avec les ordres royaux et sur un piédestal le heaume orné d'une couronne de vermeil et de pierreries, la cote d'arme semée de fleur de lys, l’écu de France, les gantelets en vermeil doublés de satin violet et les grands éperons d'or garnis eux aussi de violet. Près du cercueil se trouve l'épée, le sceptre copie de celui de Charles V, la main de justice et la couronne royale le tout en bronze doré.

Mais d’où viennent ces insignes ? Car à la révolution le trésor fut dispersé et les symboles détruit ...

C'est Louis XVIII lui même qui prit sur lui de les reconstituer d'abord pour l'anniversaire de la mort de son frère et de sa belle sœur, Louis XVI et Marie Antoinette, et ensuite dans le but de renouer avec la tradition des funérailles de ses aïeux. Il passa donc commande en 1821 de deux couronnes, d'un sceptre et d'une main de justice au bronzier Feuchère qui les réalisa d'après des dessins de Bélanger et de Hitorff.
Après les funérailles tous les ornements excepté la couronne du heaumes qui se retrouva au trésor de la sacristie avec le manteau des funérailles du duc de Berry, furent envoyés au Garde-meuble de la couronne où ils furent rejoints peu après par les ornements du sacre de Charles X. L'écu de France, la bannière et le penons disparurent.

Après 1830, s'en suit une nouvelle chasse au symboles royaux telle que la fleurs de lys.

Si Louis Philippe se fera représenter avec les regalia funèbres dans un tableau de Winterhalter les regalias seront un peu mis à l'écart jusque sous Napoléon III qui les fera exposer dans l’éphémère musée des souverains français.

A la chute de l'empire ils seront oubliés jusqu'en 1935 ou lors du déménagement du garde meuble de Napoléon III au Quai d’Orsay les objets de l'armoire du sacre seront envoyés dans les réserve du château de Compiègne jusqu'en 1949 où ils seront envoyés à Reims alors que les objets de métal se retrouvent exposés dans les vitrines de la sacristie. Les tissus sont rangés dans les réserves.

En 1952 un vol audacieux voit disparaitre la couronne de vermeil du dauphin, les couronnes funéraires de Louis XVIII ainsi que 14 dalmatiques et l'ornement du sacre, et endommage le dais royal. Si la couronne de vermeil du dauphin disparut on retrouva les couronnes en morceaux dans les égouts.

En 1972 il fut décidé que les régalias funéraires rejoindraient Saint-Denis pour y être exposées mais il fallut d'abord les restaurer. Les manteaux de catafalque furent défroissés. Pour cela il fallut démonter les 370 fleurs de lys et les recoudre après que leurs dorures furent ravivées ainsi que les riches bordures du manteau. Ensuite on restitua l’hermine. Sur la cote d'arme il ne restait qu'une fleur de lys, ce qui permit de reconstituer l'ensemble. Les couronnes furent restaurées d'après les dessins conservés et les camées disparus furent remplacés par des copies. Le heaume fut restauré et à cette occasion on retrouva la couronne de vermeil qui le surmontait dans les vitrines du trésor de Saint Denis. Il n'y eut qu'à restituer la calotte et le volet (protège nuque). Le sceptre et la main de justice, ainsi que l'épée, furent nettoyés et redorés.
Après cela les régalias funéraires purent rejoindre les vitrines du trésors où elles sont toujours conservées avec d'autres utilisées pour Louis XVI et le duc de Berry .




couronne du roi



couronne de la reine




Main de justice et sceptre



cote d'arme



épée



couronne en bois doré du catafalque




vitrine contenant les tabards des Hérault d'armes, les bâtons de vermeil fleurdelysés ainsi qu'une épée et la cote d'armes



vitrine contenant le heaume, les éperons, les gantelets et le manteau royal



detail du manteau




Manteau de la pompe funèbre du duc de Berry



Manteau de la pompe funèbre de Louis XVI



Fond circulaire du dais de la pompe funèbre de Louis XVI en velours et fil d'or



Le heaumes les gantelets et les éperons




Voici pour les régalias funéraire de Louis XVIII .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Mer 2 Nov - 0:24


Bonsoir , voici le tableau représentant Louis PHILIPPE 1ER roi des français représenté avec les régalias funéraires de Louis XVIII.



Au passages je remercie Linceul royal pour les documents qu'il m'a gracieusement envoyé et qui mon permis de réaliser se sujet cheers

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Mer 2 Nov - 1:02

Je me suis rappelé que sur CDV notre ami Alain Roger Ravily avait posté une photo couleurs du manteau des funérailles du duc de Berry. La voici.



Par contre je ne sais pas à qui appartenaient les autres objets présentés et que je n'arrive pas à identifier excepté une épée mais pour qui fut-elle réalisée ? Si un des membre sait répondre à cette question je serais enchanté .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain ROGER-RAVILY

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 03/05/2011
Age : 69
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Mer 2 Nov - 6:17

Voici une photo de l'épée prise le même jour, on dirait bien une autre copie de joyeuse (?).


et d'autres photos illustrant ces régalias.






celle-ci est bien-sûr uniquement documentaire


j'ajoute celui-ci dont j'ai perdu la référence; le double C que l'on devine en haut à gauche semble en faire un manteau funéraire conservé à Reims (?).


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Mer 2 Nov - 10:37

Merci pour ces photos, Alain. Il est possible qu'il y ait eu plusieurs copies de Joyeuse. Quant au tabard de herault d'armes je n'en avais pas de vue de près. Pour la dernière il me semble plutôt que c'est le manteau du duc d’Angoulême pour le sacre de Charles X vu que le manteau des pairs était le même que celui du roi.

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Mer 2 Nov - 17:28


Pour les photos en noir et blanc que j'ai posté elle date du temps de la restauration des divers ornements du sacre d’ailleurs les bordures d'hermine non pas encore était restituée à ce moment la .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linceul royal
Admin
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Jeu 3 Nov - 20:25

Effectivement, je n'avais jamais remarqué que sur ce célèbre tableau de Winterhalter représentant Louis Philippe ce sont bien les régalia funéraires qui apparaissent ! C'est assez étonnant car à cette époque la couronne de diamants du sacre de Charles X existait encore. Assurément le "roi-bourgeois" aura choisi une symbolique plus modeste ... En tout cas, l'illusion est parfaite et le public pouvait croire à une véritable couronne en contemplant le tableau.
J'ai toutefois un léger doute quant à l'identité réelle de la couronne car il y a au sommet, juste sous la croix, une énorme boule qui n'existe pas sur la couronne funéraire. En revanche tout le reste est conforme. Winterhalter se serait-il laissé aller à quelque originalité à partir d'un objet réel ... ? Peut-être ...

Voici en tout cas des clichés montrant la "couronne du roi" et la "couronne de la reine" après le vol de 1952 - et après restauration / remontage. Spectacle désolant où s'étale la bêtise humaine ...


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Ven 4 Nov - 0:57

Merci cher ami pour les photos des couronnes lors du vol et après restauration .

voici une série de photos des objets lors de leur restauration elles sont en noir et blanc

Manteau de Louis XVIII



Heaumes






gantelet



épée



A noter que les fleurs de lis ne sont pas encore remise sur le fourreau

cote d'arme







couronne et coussin en bois du catafalque




au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame Sophie

avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 44
Localisation : Aquitaine

MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Ven 4 Nov - 2:09

Merci pour ce beau reportage cheers

j'y ai découvert plein de choses .

Et je crois en effet que le manteau bordé de fleurs de lys conservé au palais du Tau à Reims est celui que portait le dauphin-duc d'Angoulême au sacre de son père Charles X , d'où le double C entrelacé au-dessus .

Quel perte et stupidité que le vol des autres costumes , notamment ceux des héraults Mad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alexanderpalace.org/palace/
Alain ROGER-RAVILY

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 03/05/2011
Age : 69
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Ven 4 Nov - 8:01

Les bijoux de la Couronne, sauf erreur de ma part suivirent Charles X dans sa fuite vers Trianon, Rambouillet, etc. Mais le fourgon qui les renfermait fut finalement laissé aux soins du détachement de soldats priés par le nouveau pouvoir de laisser le souverain déchu s'en aller tranquillement vers Cherbourg, mais discrètement observé.

Les bijoux de la Couronne furent ensuite mis en sécurité au Ministères des Finances qu'ils ne quittèrent plus jusqu'en 1848.
L'écrin de Marie-Amélie sut pourvoir facilement aux nécessités de la représentation royale.

Etait-ce encore un scrupule de Louis-Philippe, roi-bourgeois en apparence ("l'image" déjà!), mais monarchiste convaincu, aidé par sa sœur à franchir le Rubicon.
"L'image" En voici un autre exemple. Le roi et la reine étaient censés partagés la même couche. En réalité, ils conservaient discrètement leurs habitudes aristocratiques de chambres séparés. Il a été très maladroit en 1963 de dénaturer la chambre/bureau privée de Louis-Philippe au Grand Trianon, d'autant que depuis les boiseries de réemploi qui l'ornait sont reparti depuis orner la salle-de-bains, de la reine au château, leur emplacement d'origine.
Au château d'Eu, l'incendie de 1902 a détruit la disposition de la chambre de la reine et de la chambre bureau du roi.
Neuilly, Saint-Cloud, les Tuileries n'existent plus et les séjours à Fontainebleau et rarissime du roi à Compiègne n'ont pas permis de conserver sur place de tels aménagements.

Bref, Louis-Philippe, bon gré mal gré, a subi les obligations voulues par la volonté populaires et/ou parlementaires.

Alors qu'il voulait faire des armes des Orléans les nouvelle armes de la France, il dû y renoncer en utilisant à leur place la Charte, qui permettait d'éviter la représentation des fleurs de lys alors honnies.
De la même façon Louis-Philippe resta au Palais-Royal et ne s’installa aux Tuileries que en 1832, enfin résolu a devenir roi à part entière.


Bien entendu, on ne pouvait montrer la couronne funéraire de Louis XVIII tel quel, comme nouveau regalia. La fleur de lys sommitale dut être remplacée par un petit orbe, que d'autres monarchies, dont celle du Second Empire surmonteront de la Croix visible ici mais ne fut pas conservée sur les figurations de la couronne officielle du roi par la suite.
Le portrait en pied du roi, la main posée sur la Charte de 1830, par Winterhalter date de 1839, mais la croix est encore conservée.


armes du Second Empire, dont la couronne porte un orbe surmonté de la Croix


monogramme couronné de Louis-Philippe sur la porcelaine de Sèvres de sa table (ici office).

l'argenterie du domaine privé, porte une couronne identique à orbe, mais sur les armes des Orléans (lambel et fleurs de lys, cette fois).


Autre détails du même ordre, bien des fleurs de lys du Grand Trianon ne furent pas rétablies sous l'Empire, ni sous la Restauration qui dans ce lieu remplaça quand même les aigles des meubles par des lys. Sous Louis-Philippe, les chambranles des portes restèrent sans lys, et ceux des meubles firent place à des rosaces.
Sauf dans la chambre de Marie-Amélie où la commode-secrétaire de Werner conserva ses fleurs de lys en bronze doré sans doute, écrit Pierre Arizzoli-Clémentel, en raison, sans doute, des origines royales de la reine, née Bourbon-Sicile étant elle-même branche de la branche aînée de la famille royale.
On me pardonnera cette longue digression, mais cet aspect du règne de Louis-Philippe est peu étudié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Ven 4 Nov - 15:33


Merci à vous cher Alain pour cet exposé sur Louis Philippe car sur ce roi on en sait bien peu et je vous rassure vous n'avez pas dévié du sujet car nous avons ainsi une explication pour la représentation non précise de la couronne de Louis XVIII peint sur le tableau de Winterlater .Il est vrai que les fleur de lis symboles de la monarchie étaient de nouveau bannie à cette époque .Et vous m'avez permis ainsi d'en apprendre un peu plus sur le roi bourgeois tel que l'on surnommait Louis Philippe .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linceul royal
Admin
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Ven 4 Nov - 18:07

Jean-Michel Leniaud avait apporté dans son ouvrage quelques précisions sur les honneurs et insignes des cérémonies.
C'est à la demande de l'abbé de Vallongue que ces couronnes des rois, reines, princes et princesses furent traditionnellement déposées au nouveau trésor de Saint-Denis que l'on espérait constituer.
Furent donc remises :
1) Les couronnes en vermeil de Mesdames (réalisées en 1817)

2) Les quatre couronnes offertes en 1826 par Charles X :
- la couronne de Louis XVI
- la couronne de Marie Antoinette
- la couronne de Louis XVIII
- la couronne ducale du duc de Berry

3) La couronne ducale du duc de Bourbon, donnée en 1830 par Louis-Philippe

4) La couronne de Charlemagne exécutée sous l'Empire pour la statue de cet empereur par Gois (1810)

5) Deux petites couronnes en argent pour les enfants du duc de Berry

6) Une couronne pour Louis XVII


Si l'on fait le bilan de ce qui reste aujourd'hui, on arrive à ce constat :

- Les lots des 1), 2), 3) et 4), ainsi que beaucoup d'autres pièces du trésor, ont été volés le 23 novembre 1882 (on oublie souvent ce vol, mais il a été aussi spectaculaire que celui de 1952).

- Les deux couronnes d'argent des enfants du duc de Berry, ainsi que celle de Louis XVII n'ont certes pas été emportées lors de ce vol, mais ont disparu depuis.

- Et vint le célèbre vol de 1952 : des chapes, quatorze dalmatiques en drap d'or de l'ornement du sacre ainsi que la couronne en vermeil portée en 1825 par le duc d'Angoulême disparaissent à leur tour ; le dais royal est mutilé.

On ne retrouva donc que les deux couronnes en bronze doré, dont on avait arraché les pierres factices et les camées : l'une correspond à un dessin de Hittorff exécuté en 1824 pour une "couronne de la reine".
Ces deux couronnes, comme nous l'a détaillé Saint-Eloi, ont été restaurées dans les années 1970, ainsi que les manteaux de catafalques, la cotte d'armes qui avait perdu toutes ses fleurs de lys (sauf une), le heaume dont on retrouva le timbre, sorte de petite couronne de vermeil.

En revanche, l'écu royal, le pennon, le baudrier et la bannière de France ont dû disparaître à une date indéterminée après 1830.

Au total, on peut dire comme J.M. Leniaud qu'une sorte de malédiction s'est abattue sans discontinuer sur les reliques d'honneurs des Bourbons ...

.

-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Ven 4 Nov - 20:16


merci cher Linceul vous me faite découvrir une partie que je ne connaissais pas des honneur funèbre des dernier Bourbon mais quelle malédiction qui entoure le trésor de saint Denis la guerre de cent an ,la ligue ,la révolution, et ces différents vol sans tout ces malheurs le trésor de saint Denis aurais été le plus important trésor religieux et royal d’Europe il aurait surpassé les colection anglaise et viennoise quelle gachi Mad Crying or Very sad

au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1387
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Ven 2 Déc - 22:52

bonsoir pour compléter le sujet voici trouvé sur RMN une estampe représentant le herault d'arme de France lors des funérailles de Louis XIII




N° d’inventaire :invgravures2363
Fonds :Estampes
Titre :Costume du Hérault d'Armes de France
Description :règne de Louis XIII - représenté devant le cortège funèbre conduisant la dépouille royale à Saint-Denis
Auteur :Della Bella Stefano (1610-1664)
Crédit photographique :Nous contacter au préalable pour la publicité. (C) RMN (Château de Versailles) / Photographe inconnu
Période :17e siècle, période moderne (Europe occidentale)
Technique/Matière :estampe (technique)
Hauteur :0.160 m.
Longueur :0.100 m.
Localisation :Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon


A noter la couronne royale au centre du tabard

et que l'on ne retrouve pas sur les tabards des heraults d'armes utilisé au funérailles de Louis XVIII et conservé a saint Denis


Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richelieu

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 26
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    Sam 3 Déc - 20:32

SAINT ELOI a écrit:
bonsoir pour compléter le sujet voici trouvé sur RMN une estampe représentant le herault d'arme de France lors des funérailles de Louis XIII

Merci, très intéressant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://richelieu.forum24.ru/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les régalias funéraire de Louis XVIII    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les régalias funéraire de Louis XVIII
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Assistant et conseiller funéraire
» Rite funéraire grec
» Projet de monument funéraire
» Louis XVIII
» Traditions funéraires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: L'ABBAYE :: Le trésor de Saint-Denis-
Sauter vers: