Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 L'abbaye de Maubuisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Richelieu



Messages : 137
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: L'abbaye de Maubuisson   Sam 17 Déc - 8:17

L'abbaye Notre-Dame-la-Royale dite « de Maubuisson » est une ancienne abbaye royale cistercienne fondée en 1241 par Blanche de Castille.
Elle est située sur la commune de Saint-Ouen-l'Aumône, non loin du château de Pontoise, dans le Val-d'Oise.


Façade sud de l'abbaye de Maubuisson

Blanche de Castille, dans le cadre d'un renforcement des liens entre la royauté et les abbayes, décide de financer sa propre abbaye. Elle annexe donc à son domaine, en 1236, Pontoise et Saint-Ouen-l'Aumône. Ces terrains présentent l'avantage d'être situés à proximité de son château et à côté d'une rivière, la Liesse. C'est là, en territoire d'Aulnay, près de Saint-Ouen-l'Aumône, qu'elle fonde Maubuisson (du latin malodumum qui signifie « buisson maudit », nom d'un ancien repaire de brigands qui se trouvait dans les parages ; l'abbaye « sanctifie » ce lieu malfamé).
Pour peupler cette abbaye, Blanche de Castille s'est adressée, dès 1237, au chapitre général de Cîteaux ; et, en 1242, elle a tenu elle-même à installer, dans les bâtiments à peine achevés, un groupe de moniales venues de Saint-Antoine près Paris. Elle avait donné à cette fondation le nom de Notre-Dame-la-Royale, en l'honneur de la Vierge Marie qui est la sainte patronne du royaume de France, mais les noms de lieux ont la vie dure et c'est Maubuisson qui a, au cours des siècles, prévalu.
Après la fondation de l'abbaye en 1241, celle-ci est rattachée à l'ordre cistercien en 1244. Elle bénéficie, du fait de son caractère royal, d'une forte protection et joue un rôle important dans l'économie locale.

Blanche de Castille a fondé une abbaye qui possède trois rôles bien distincts :
dans un premier temps, il s'agit d'un endroit de recueil pour les jeunes filles de bonne noblesse ;
dans un deuxième temps, l'abbaye de Maubuisson est utilisée comme résidence royale ;
enfin, c'est une nécropole royale : Bonne de Luxembourg y fut inhumée ; son fils Charles V y avait fait préparer son propre tombeau, et Gabrielle d'Estrées sera inhumée en 1599 dans le chœur de la chapelle.

En 1307, le roi de France, Philippe IV le Bel, y organise dans la plus grande discrétion une réunion destinée à préparer l'arrestation dans le royaume des frères de l'ordre des Templiers.

L'économie solide de l'abbaye lui permet de survivre à la guerre de Cent Ans.

Au début du XVIe siècle, sous l'impulsion de l'abbesse Antoinette de Dinteville (1482-1523), de nouveaux corps de bâtiment sont construits et l'abbaye compte 120 moniales. Mais la communauté traverse une période sombre avec les guerres de religion : par deux fois au moins, en 1566 et en 1588, l'abbaye et ses dépendances sont pillées par les troupes protestantes.

En 1597, Angélique d'Estrées, la sœur de Gabrielle, obtient du roi Henri IV la charge de mère-abbesse de l'abbaye royale. Les mœurs de l'abbaye n'ayant plus grand-chose à voir avec les règles de l'ordre de saint Benoît et saint Bernard, Angélique Arnauld reçoit en 1618 ordre du vicaire général de l'ordre de Cîteaux de quitter l'abbaye de Port-Royal pour réformer l'abbaye de Maubuisson. Là, elle a maille à partir avec Mme d'Estrées et ses amants. Mais, sur l'intervention du Parlement de Paris, le prévôt de l'Île s'empare des religieux séditieux et rétablit Angélique Arnauld à la tête de l'abbaye. François de Sales rend plusieurs fois visite à la nouvelle abbesse.

Puis Angélique Arnauld est remplacée à la tête de l'abbaye par Mme de Soissons, mais celle-ci, qui « n'avoit pas pris, nous dit Racine, un fort grand soin d'y entretenir la régularité que la Mère Angélique y avoit établie… », meurt en 1627. La nouvelle abbesse, Marie Suireau ou « Marie des Anges », choisie sur proposition d'Angélique Arnauld, dirige Maubuisson jusqu'en 1649. Dès 1628, elle eut à faire face à une tentative de conversion de l'abbaye au molinisme mais, deux religieuses suspectes ayant été évincées, le retour aux canons cisterciens s'affirma.

Louise Hollandine (1622-1709), fille de Frédéric V du Palatinat et tante de Charlotte-Élisabeth de Bavière (1652-1722), seconde belle-sœur de Louis XIV, fut également abbesse de Maubuisson.

C'est au XVIIIe siècle que l'abbaye voit son influence régresser : le nombre de religieuses passe de 70, en 1720, à 18, en 1780. En 1786, Louis XVI décide de fermer l'établissement.

Les abbesses de Maubuisson:

1242-1275 : Guillemette I
1275-1276 : Agnès de Laval
1276-1309 : Blanche de Brienne d'Eu
1309-1345 : Isabelle de Montmorency
1345-1362 : Marguerite I de Moncy
1362-1390 : Philippa Paynel de Hambuye
1390-1391 : Catherine I de Flins
1391-1406 : Jeanne d'Ivry
1406-1456 : Catherine II d'Estouteville
1456-1461 : Madeleine I
1461-1473 : Marguerite II Danes
1473-1482 : Guillemette II Martine
1482-1523 : Antoinette de Dinteville des Chenets
1523-1524 : Henriette de Villers la Faye
1524-1543 : Marie I de Montmorency
1543-1546 : Marie II d'Annebault
1546-1574 : Marie III de Pisseleu d’Heilly
1574-1594 : Madeleine II Tiercelin de Brosses
1594-1597 : Françoise Tiercelin de Brosses
1597-1618 : Angélique d'Estrées (sœur de Gabrielle d’Estrées)
1618-1621 : Intérim de l’abbesse de Port-Royal des Champs
1623-1626 : Charlotte I de Bourbon-Soissons
1626-1648 : Marie IV Suireau de Rocheren
1648-1652 : Suzanne de Hénin-Liétard de Roches
1652-1653 : Marguerite III de Béthune d’Orval
1653-1664 : Catherine III Angélique d'Orléans-Longueville
1664-1709 : Louise-Hollandine-Marie de Bavière-Palatinat
1709-1719 : Charlotte II Joubert de La Bastide de Châteaumorand
1719-1765 : Charlotte III de Colbert-Croissy
1765-1766 : Marie V Marguerite de Jarente de Sénas d’Orgeval
1766-1780 : Venture-Gabrielle de Pontevès de Maubousquet
1780-1787 : Gabrielle-Césarine de Beynac

Après la Révolution:

L'abbaye perd sa fonction religieuse lors de la Révolution française pour devenir un hôpital militaire en 1793, puis une carrière de pierres, une filature et une ferme.

Classée monument historique depuis 1947, elle devient la propriété du conseil général du Val-d'Oise en 1979. Des fouilles archéologiques poussées y sont menées durant deux ans, jusqu'en 1981, suivies d'importants travaux de réparations avec, notamment, la rénovation de la couverture de la tour de la grange dîmière, en 1988-1990, à l'aide de tuiles en bois, par des maîtres couvreurs.

Centre d'art contemporain:

L'abbaye de Maubuisson abrite aujourd'hui des expositions. Depuis 2000, elle dédie sa programmation aux arts plastiques et visuels contemporains. Les artistes invités sont choisis pour la force et l’actualité de leur recherche mais aussi pour leur capacité à interroger un espace beaucoup plus complexe que sa seule identité patrimoniale.

Deux grandes expositions monographiques sont organisées chaque année. Elles donnent lieu à la production d’œuvres originales et reflètent la richesse et la diversité de la création contemporaine (installation, vidéo, photo, sculpture, peinture, art numérique, création sonore…). L’abbaye est un laboratoire de projets : toute l’année, elle développe des programmes de recherche, de production et de médiation autour des trois axes qui structurent son identité : patrimoine, création contemporaine, écologie urbaine.

L'abbaye fait partie du réseau Tram de médiation de l'art contemporain en Île-de-France.


Dernière édition par Richelieu le Sam 17 Déc - 8:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://richelieu.forum24.ru/
Richelieu



Messages : 137
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Sam 17 Déc - 8:30

En Janvier je vais visiter l'abbaye de Maubuisson. Et je voudrais savoir plus sur l'abbaye et les tombeaux, qui étaient situés là-bas. Peut être vous avez quelques informations.

Le dessin du XVIIe siècle: le monument funéraire de Mathilde (Mahaut) d’Artois et son époux:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://richelieu.forum24.ru/
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Lun 19 Déc - 22:32


cher ami concernant les tombeaux notre ami Alexandre Lenoir a posté un sujet sur un gisant récupéré par Alexandre Lenoir et qu'il identifié faussement comme celui de Blanche de Castille .voici le lien

http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net/t100-la-gisante-noire-le-mystere-de-la-fausse-blanche-de-castille

Quand à moi j'ai trouvé que cette abbaye conservait le tombeau des entrailles du roi Charles V dont le gisant se trouve actuellement au Louvre .





J'essaierais de trouver des renseignement sur se tombeau des entrailles pour compléter votre sujet .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Jeu 22 Déc - 20:49


Cher richelieu voici la biographie du sculpteur qui réalisa le tombeau des entrailles de Charles V mais aussi de celui des Charles IV et de Jeanne d’Évreux eu aussi conservé à Maubuisson

Jean de Liège

sculpteur français d'origine flamande, aussi connu comme Hennequin de Liège. il ne doit pas être confondu avec un sculpteur franco-flamand du même nom, qui travaillait à Dijon. Il était passé maître dans sa région natale dans l'art funéraire, et paru à Paris en 1361, il collabore à l'exécution d'une statue de Jeanne de Bretagne pour la chapelle des Dominicains à Orléans. Son prestige grandit rapidement, en 1364 il travaille pour le roi sur le grand escalier du Louvre, où il était responsable des statues du roi et de la reine. Ensuite il a construit le tombeau du cœur de Charles V pour le chœur de la cathédrale de Rouen. Cela a marqué le début d'une activité continue au le service du roi jusqu'à sa mort en 1381.

, Jean de Liège apparaît aussi dans les comptes des roi d’Angleterre ,vers 1367,il réalise dans l'abbaye de Westminster le tombeau de Philippa de Hainaut, épouse d'Edouard III. sa Brève visite de l'artiste de l'Angleterre n'a sans doute pas laisser une impression sur son art, car il était déjà complètement formée.

Autour de 1370 à 1372, il a sculpté les effigies tombeau pour les entrailles de Charles IV et Jeanne d’Évreux, à la demande de Charles V pour l'abbaye de Maubuisson, près Pontoise. L'inventaire des biens faite après sa mort fournit la preuve du grand nombre de monument réalisé de son vivant .


Voici une photos des gisant des entrailles de Charles IV et de Jeanne d’Évreux réalisé par Jean de Liège et actuellement conservé au Louvre .



Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richelieu



Messages : 137
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Ven 23 Déc - 8:52

Merci, cher Saint Eloi. Avez-vous des informations sur le monument funéraire de Mahaut d’Artois et son époux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://richelieu.forum24.ru/
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Ven 23 Déc - 22:07


Malheureusement non cher ami mais j'essaie aussi de mon coté de trouver car il serais intéressant de savoir ce qu'est devenu le tombeau d'une des rares femmes à avoire été pairs de France se qui est quasi unique pour l'époque.

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richelieu



Messages : 137
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Sam 7 Juil - 21:36

Gravure de l'abbaye de Maubuisson par Chastillon, début XVIIe s.



Les perspectives de la gravure de Chastillon, editee au debut du XVII siecle, sont fausses: l'aile des moniales est figuree dans le prolongement de l'eglise, alors que les latrines n'apparaissent pas. Mais cette gravure est la seule illustration ancienne du monastere. On reconnait a gauche le Logis du Roi; au centre, l'eglise gothique et son clocheton reconstruit au xvi siecle; a l'avant du chevet, la maison des confesseurs.

Maubuisson est vite bâtie: le chantier démarre en 1236, les premieres moniales arrivent en 1242, leur église est consacrée deux ans plus tard.

Il y a le plan de l'église:



Longue d 'environ 60 m et large de 21 m, l'abbatiale comportait une nef et deux bas-cotés divisés en sept travées, un transept légerement débordant et un chevet en abside. Deux chapelles encadraient l'abside.

Localisation dans l'église des tombes:

1. Blanche de Castille (1252)
2. Entrailles d'Alphonse de Poitiers (t 1271)
3. Jean d'Acre (1296)
4. Marie de Brienne (vers 1278)
5. Robert II, comte d'Artois (1302)
6. Mahaut, comtesse d'Artois et de Bourgogne (1329)
7. Blanche de Brienne d'Eu, abbesse (1309)
8. Jeanne de la Marche, fille de Charles IV et de Blanche de Bourgogne (1321)
9. Entrailles du roi Charles IV le Bel (1327) et de sa femme Jeanne d'Evreux (1370)
10. Marguerite de Beaumont (1328)
11. Bonne de Luxembourg (1349) et entrailles de Charles V (1380)
12. Philippe de Montmorency (apres 1351)
13. Catherine, fille de Charles V et de Jeanne de Bourbon (1388)
14. Philippe de Paynel, abbesse (1390)

Description de l'eglise:

« L'eglise est fort haute, a deux ailes avec un petit clocher qu'on у a fait refaire, depuis que le grand pyramidal a été brûlé environ l'an 1540. Dedans le choeur оu chantent lesdites religieuses, se trouvent quatre rangs de chaires (...), et est le pave enrichi de figures et de plusieurs tombes de marbre noir et blanc. Dedans l'autre choeur, оu les moines chantent la grand-messe, a coté dextre (droit), il у a encore trois sépultures élevées en marbre, de quelques grandes dames ou princesses. »
Noel Taillepied. Recueil des Antiquitez et singularitez de la ville de Pontoise, 1584.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://richelieu.forum24.ru/
Linceul royal
Admin


Messages : 239
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Dim 8 Juil - 10:37

Merveilleux plan !!! Merci, cher Richelieu. Voilà ce qui nous manquait.

On constate que les tombeaux de Blanche de Castille, de Mahaut d'Artois et de Marie de Brienne, impératrice latine de Constantinople, étaient très proches les uns des autres. Ce qui a sans doute contribué à la confusion, après la Révolution, autour de l'identification de la gisante noire.
Je remercie Saint-Eloi d'en avoir rappelé le lien avec le sujet lancé par notre ami Alexandre Lenoir :
http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net/t100-la-gisante-noire-le-mystere-de-la-fausse-blanche-de-castille#top

En revanche, j'émets un doute sur le dessin du tombeau de Mahaut d'Artois du XVII°s. Je pense qu'il s'agit d'une autre Mahaut car il ne me semble pas correspondre aux monuments des XIII° et XIV°s.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
Richelieu



Messages : 137
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Dim 8 Juil - 18:08

Linceul royal a écrit:
Merci, cher Richelieu

Je vous en prie! En Janvier je suis allé à l'abbaye.

Linceul royal a écrit:

En revanche, j'émets un doute sur le dessin du tombeau de Mahaut d'Artois du XVII°s. Je pense qu'il s'agit d'une autre Mahaut car il ne me semble pas correspondre aux monuments des XIII° et XIV°s.

Oui, c'est une erreur.Cette statue a été placée sur le portail de l'abbaye de La Thieuloye (le département du Pas-de-Calais).

Il y a aussi la statue de Mahaut de cette abbaye. À côté de la comtesse est Blanche de Bourgogne:



Les plans de Maubuisson:







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://richelieu.forum24.ru/
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Dim 8 Juil - 19:32

Merci à vous, Eminence pour ces plans et ce rectificatif concernant le tombeau de Mahaut D’Artois. De cette abbaye il ne reste vraiment que peu de bâtiments. On ne peut que s'imaginer ce qui a disparu. Savez-vous si des fouilles ont été effectué là où se situait l'église abbatiale ? Peut être qu'un jour on pourrait retrouver des fragments des tombeaux disparus.

Au plaisir .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linceul royal
Admin


Messages : 239
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Dim 8 Juil - 20:28

En effet, cher Saint Eloi, les lieux ont fait l'objet de campagnes de fouilles, mais très inégales.


Grille du choeur de l'abbaye de Maubuisson - gravure de 1728 (BNF)
La première campagne sur le site de l'ancienne église eut lieu en 1907, mais ne portant que sur la nef, sur une trentaine de mètres sur les 65 m de la longueur de l'édifice. Elle fut donc incomplète. Trois sépultures au mobilier funéraire important ont été découvertes. De grands anneaux de fer accompagnés de grandes encoignures ornées de fleurs de lys maintenaient les assemblages des débris de cercueils. Le bois de ceux-ci avaient totalement disparu. Un coffre recouvert de cuivre et de pièces argentés fut retrouvé dans l'une de ces trois tombes, ainsi que deux coeurs en plomb. Deux couronnes d'argent ont aussi été retirées : l'une d'argent doré, légère et ornée de six fleurons de fleurs de lys, la morte tenait une marguerite formée de rouelles découpées et estampées, enfilées le long d'une tige ; l'autre couronne, beaucoup plus remarquable, se composait de trois segments d'argent minces et aerticulés à charnières (chaque segment portait 4 fleurons d'argent d'environ 3 cm et tréflés avec émail bleuâtre et perles mortes). On retrouva aussi ailleurs des bagues et une bulle du pape Nicolas V !

Ces fouilles organisée par la propriétaire des lieux et la Commission des Antiquités et des Arts de l'Oise avaient dans un premier temps été assez mal faites. On supposa que l'on avait peut-être retrouvé la tombe de Blanche de Castille.
Mais rien n'était moins sûr !
Le somptueux tombeau de la mère de Saint-Louis, en cuivre et argent, avait été fondu le 20 novembre 1792. Dieu seul sait ce que les révolutionnaires firent de ses restes humains...


Funérailles à Maubuisson de Blanche de Castille, veuve de Louis VIII et mère du roi Saint Louis
Paris BNF

En tout cas, on ne sait toujours pas aujourd'hui ce que sont devenus les objets découverts en 1907. Ils ont disparu.

En 1978, les fouilles ont repris sur 60 m2 dans le bras Nord et la croisée du transept, mais le secteur avait été très perturbé. On s'aperçut par contre qu'au Sud les recherches de 1907 avaient vidé un monument funéraire dont les fondations étaient encore visibles à 1,80 m du niveau actuel.

Trois squelettes masculins (des religieux) furent aussi retrouvés.

Aucun vestige décoratif des somptueux tombeaux princiers, apparemment.

Sinon, des fouilles récentes ont eu lieu à l'emplacement du cloitre et dans la salle capitulaires. De nombreux squelettes de religieuses ont pu être retrouvés.







La salle du chapitre, restaurée. On y a déposé des moulages des deux tombeaux d'entrailles déposés au Louvre à Paris, et de la gisante noire déposée à Saint-Denis.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Dim 8 Juil - 20:35

Merci cher Linceul pour ces précisions concernant les fouilles et quelle tristesse de savoir que ce mobilier funéraire, qui aujourd'hui évoquerait sans nul doute ce qui fut retrouvé dans les tombes royales de Saint Denis, soit à jamais perdu.
Furent -ils vendus ou détruits, qui le sait ?

Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Lun 9 Juil - 8:47



Bonjour ,voici aujourd'hui une photos d'un objet qui fut sauvé lors de la révolution et qui provenait de Maubuisson mais qui malheureusement fut volé en 1973.Il s’agit d'une vierge ouvrante en voici l'histoire et la photos

histoire et description

Classée Monument historique le 31 mai 1897, la Vierge ouvrante de l'abbaye de Maubuisson a malheureusement été volée en 1973. Cette « curieuse madone » un peu plus grande que nature était sculptée dans un tronc de noyer. Marie, assise sur une chaise basse à deux bras sans dossier, tenait l'Enfant Jésus sur son genou gauche. D'un type très rare, la statue s'ouvrait par le milieu et se développait en triptyque : trois parties évidées intérieurement se divisaient en plusieurs compartiments garnis de petites colonnettes en bois et de statuettes représentant le Paradis, le Purgatoire, l'Enfer et des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament.



Du temps où elle se trouvait à Maubuisson, près du maître-autel, la Vierge reposait sur un support « assez grotesque » constitué par un groupe d'ermites chantant et jouant des instruments de musique. Leurs bouches étaient ouvertes comme des fours et tentaient les enfants des environs qui ne venaient jamais pour les processions de Maubuisson sans remplir leurs poches de pommes, de noix et de gâteaux afin de « nourrir les ermites ». La tradition rapporte que les religieuses invoquaient la Vierge par temps de sécheresse et qu'il suffisait de l'ouvrir pour faire venir la pluie. En 1792, elles la confièrent à leur jardinier, Guillaume Chennevière.

En 1839, la statue fut donnée à l'église de Saint-Ouen. Lors de son ouverture, elle ne renfermait plus aucune des figurines d'origine, qui furent remplacées par des scènes évoquant la Passion du Christ.



photos




Voila encore une perte pour le patrimoine

Il est a noter que lorsque je visitait le Morbihan il y 4 an j'ai fait des photos d'une vierge ouvrante elle était conservé dans la basilique de notre dame de quelven

voici une photos tirée du wikipedia car je n'arrive pas a mettre celle que j'ai faite de cette statue (sauf sur facebook)



Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richelieu



Messages : 137
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Lun 9 Juil - 13:23

Voici quelques objets de Maubuisson:


L'élément principal du retable offert par la reine Jeanne d'Evreux représente la Cène. Il décore aujourd'hui le maître-autel de l'église Saint-Joseph-des-Carmes à Paris.




Moïse, le roi David et un prophète; ange portant deux burettes; trois prophètes; la Communion de saint Denis - sont aujourd'hui au Louvre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://richelieu.forum24.ru/
Richelieu



Messages : 137
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Lun 9 Juil - 13:28

Gisant en pierre blanche de l'abbesse Blanche de Brienne d'Eu (1275-1308).



Le gisant a été découvert en 1956.

Les poteries médiévales de l'abbaye:





Ruines de l'abbaye après le 7 septembre 1798:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://richelieu.forum24.ru/
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Mar 10 Juil - 14:02


Merci à vous éminence pour ces photos quand au gisant de l'abbesse savez vous ou fut il découvert .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richelieu



Messages : 137
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Mar 10 Juil - 19:19

La deuxième abbesse, Blanche de Brienne d'Eu (1275-1308), poursuit le travail de sa devancière. Elle accroît les possessions de la communauté, consolidant les seigneuries, récupérant les droits qui les obèrent et acquérant la nue-propriété des parcelles de la « terre des Dames ». Elle rachète notamment deux créances sur le Trésor royal. Entre 1302 et 1305, Blanche dépense ainsi une somme six fois supérieure à celle engagée en vingt ans dans les seigneuries. Son gisant, découvert en 1956, était enfoui sous 70 centimètres de remblai dans le jardin du cloître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://richelieu.forum24.ru/
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Mer 11 Juil - 14:05

Merci à vous Eminence pour cette biographie et la réponse à ma question si campagne de fouille il a lieu ils pourraient peut être retrouver d'autres gisants ou fragments des tombeaux, qui sait ?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Mar 5 Nov - 18:20

Bonsoir aujourd'hui nous allons découvrir le tombeau du corps de la reine Blanche de Castille épouse de Louis VIII et mère de saint Louis qui fut inhumée à Maubuisson sous une tombe de cuivre qui sera fondue comme tant d'autre à la révolution .Malheureusement il n'en existe aucune représentation C'est ce qui permit à Alexandre Lenoir d'attribuer la statue de la gisante Noir,a la reine lors de la mise en place du musée des monuments Français au petit Augustin .

Description .

Tout les historiens d'avant la révolution qui ont vu la tombe mentionnaient qu'elle était toute en cuivre et que l'effigie de la reine était en rond de bosse .l'inventaire exécuté sous la révolution en 1790 signale :"le tombeau de la reine blanche et sa statue le tout en cuivre massif soutenu d'un pied de cuivre à colonne ". Par la suite il fut procédé au recollement et pesage des métaux en provenant .15 morceaux faisant 337 livre ,14autre aussi ,337 livre , 19 autre 339 livre , 27 autre 347 livre et 35 autre 272 livre .Le 11 novembre 110morceau pesant ensemble 1585 livre furent envoyé à Paris pour être fondu .A ce poids déjà important il faut ajouter les chapiteaux d'une tombe et plusieurs débris de sarcophage atteignant 2023 livre .l'ensemble au total pesait plus de 1500kg.On ignore si il existait un décor sur le flan du monument .Mais un document ancien nous apprend que la reine était en "habit et manteau de religieuse" avec une couronne sur la tête soutenue par deux anges de chaque cotés ; deux anges au dessus et une religieuse de chaque coté , en manteau tenant un livre , le tout parfaitement bien travaillé , aussi bien que tout les côté de ce tombeau .source (le roe est mort )

Il est regrettable que le vandalisme révolutionnaire nous priva d'un témoignage précieux car à l'inverse de la tombe de Louis VIII qui disparut lors de la guerre de 100an celui de son épouse existait toujours au 18éme siècle.Mais l'aveuglement et la haine lié à la guerre anéantir se chef d’œuvre dont il ne nous reste aucune représentation .

Au plaisir .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'abbaye de Maubuisson   Aujourd'hui à 5:57

Revenir en haut Aller en bas
 
L'abbaye de Maubuisson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation à l'abbaye d'Orval.
» Saint Gérard de Brogne Fondateur de l'Abbaye de Brogne et commentaire du jour "Des serviteurs quelconques"
» abbaye de Tamié
» Signy-l'Abbaye Un public captivé par les ovnis
» Abbaye de Bonneval... Cisterciennes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: HORS DE SAINT-DENIS, LE SALUT ? :: Tombeaux de rois de France non inhumés à Saint-Denis-
Sauter vers: