Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 Tombes royales anglo-saxonnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Montjoye



Messages : 24
Date d'inscription : 25/10/2011
Age : 35
Localisation : Paris

MessageSujet: Tombes royales anglo-saxonnes   Ven 6 Jan - 19:35

Bonsoir,

Certes, il ne s'agit pas de "nécropoles" au sens strict et j'espère que vous pardonnerez d'ouvrir un tel sujet dans cette partie du forum !

Mais je voudrais signaler que l'archéologie britannique a fait deux découvertes majeures durant le dernier siècle. Deux trouvailles qui ont fait avancer notre connaissance des rites funéraires royaux du Haut Moyen-Age.

En 1939 fut mis à jour à Sutton-Hoo la tombe (probable) du roi Raedwald d'East-Anglie (m. 624)

Tandis que très récemment, en 2003, les scientifiques ont probablement exhumé à Prittlewel ce qu'ils estiment être la tombe du souverain Saeberth d'Essex (m. 616)

A chaque fois un mobilier funéraire abondant fut découvert

Il est à noter que bien que les deux funérailles soient quasi contemporaines et relativement proches géographiquement, celles de Raedwald étaient clairement païennes tandis que Saeberth fut inhumé selon le rite chrétien.


La tombe de Sutton-Hoo


Et qui sait, la Belgique où l'on a retrouvé la tombe de Chilpéric en 1653, recèle peut-être elle-aussi d'autres tombes royales franques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Lenoir



Messages : 186
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 49
Localisation : Musée des Monuments français ... à Paris

MessageSujet: Re: Tombes royales anglo-saxonnes   Ven 6 Jan - 19:43

Bonne remarque concernant la Belgique ! Qui sait ? Pharamond, Clodion de Chevelu et Mérovée ne sont peut-être pas légendaires ... Peu-têtre retrouvera-t-on un jour les tombes des ancêtres de Clovis ?

Quant à la tombe de son père, Childéric, retrouvée au XVII°s, on sait que son trésor a été offert à Louis XIV mais a hélas grandement disparu lors d'un vol au cabinet des Médailles, sous Louis Philippe...

En revanche, je n'ai jamais pu savoir ce que l'on avait fait du squelette de Childéric. Est-il encore à Tournai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Tombes royales anglo-saxonnes   Dim 8 Jan - 0:03


cher ami concernant le squelette de Chilpéric nul ne sait ce qu'il en ai advenu .mais il est vrai que les découvertes des autre tombe des premier mérovingiens serais vraiment d'un intérêt majeur pour notre connaissance des rites funéraire avant la conversion de Clovis .
Quand au inhumation des rois anglo saxon à l'inverse du trésor de Chilpéric disparus depuis 1831 on peu toujours les admirer .cher montjoye auriez vous par hasard quelques photos concernant la tombe du souverain Saeberth d'Essex
merci d'avance .car il serait intéressant de comparer les divers mobilier de ces roi anciens .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Tombes royales anglo-saxonnes   Dim 8 Jan - 0:32

Actuellement a tournai pour les 1500an de la mort de Clovis se déroule une exposition intitulée le roi est mort vive le roi une reproduction en miniature de la tombe de childéric y est présentée concernant la tombe du roi voici se quand dit la conservatrice du musée .


Jusqu'au 26 février 2012 au Musée d'archéologie de Tournai

L’année 2011 marque le 1500ème anniversaire de la mort de Clovis, roi des Francs. La Cité des Cinq Clochers ne pouvait demeurer en marge de cet évènement. A cette occasion, le Musée d'Archéologie organise une exposition consacrée à Childéric, roi des Francs et père de Clovis, mort en 481.

Rencontre avec Madame VLAEMINCK-DELCOURT, conservatrice

La tombe de Childéric

C'est le 27 mai 1653 qu'un ouvrier découvrit par hasard la tombe de Childéric à l'occasion du creusement des fondations du nouvel hospice paroissial. Outre un trésor monétaire, une épée d'apparat, un bracelet torse, des bijoux d'or et d'émail cloisonné de grenats, une tête de taureau en or ainsi qu'un anneau portant l'inscription « Childerici Regis » (« du roi Childéric ») furent mis à jour.

Malgré l'absence de données archéologiques fiables (le site fut pillée dès sa découverte), une majorité de chercheurs s'accordent pour dire que le souverain fut placé dans un cercueil, même si un tronc d'arbre évidé est également suggéré. Lors des dernières fouilles archéologiques menées conjointement par la Société Tournaisienne de géologie, de préhistoire et d’archéologie et l’Université catholique de Louvain-la-Neuve (1982-1986), la découverte de trois fosses renfermant une vingtaine de chevaux attestèrent de leurs sacrifices à l'occasion de l'inhumation et mirent en évidence la forte tradition germanique du souverain.

Une exposition « grand public »

Madame VLAEMINCK-DELCOURT revendique une exposition destinée au plus grand nombre. Par son biais, tout un chacun peut ainsi découvrir les pratiques funéraires ayant entouré un Roi au temps des Francs saliens. Un parcours didactique a été spécialement conçu pour les plus jeunes. Une série de dessins permettent aux visiteurs d’imaginer les différentes étapes de cette procession funéraire. En outre, une maquette présente une vue en coupe du tumulus ayant accueilli la dépouille royale. L’exposition propose également quelques pièces remarquables parmi lesquelles une réplique de la bague de Clovis offerte par le Musée Dobrée et portant la célèbre inscription « Childerici Regis ». Des gravures de Jean-Jacob CHIFFLET - qui fut le seul à réellement étudier le matériel découvert (1655) - enrichissent l’exposition et sont évocatrices de la richesse et de la diversité des objets qui furent placés au côté du Roi. Henri VERNE, tournaisien et père de Bob Morane, a également contribué à l’exposition en prêtant une fibule cruxiforme de la même époque.

Un projet transfrontalier : « A l'aube de l'Europe: Francs et Wisigoths »

Comme le confia Madame VLAEMINCK-DELCOURT, cette exposition s’inscrit dans le cadre d’un projet plus vaste qui lui tient particulièrement à cœur : « A l'aube de l'Europe, Francs et Wisigoths ». Ce projet culturel regroupe les villes de Voullé (France), Tolède (Espagne) et Tournai (Belgique). Outre la valorisation d’une histoire commune entre ces Villes, une des motivations de ce projet est de faire la promotion du savoir-faire local. Ainsi, la Conservatrice est allée à la rencontre d’artisans de la bouche afin de leur faire part de ce projet. Des recettes furent préparées sur base d’aliments, d’épices, de condiments attestés à l’époque et les Tournaisiens peuvent désormais déguster des préparations s’y référant : un pain « Childéric » au cumin, un fromage aux orties ou encore un pâté « Childéric ». Au cours de la dernière « halle gourmande », il fut donné aux visiteurs de déguster des produits issus du terroir espagnol.

Patrimoine visible, patrimoine invisible

Tournai possède deux remarquables édifices classés au titre de patrimoine mondial de l'Humanité, mais il importe de ne pas oublier que la Cité des Cinq clochés possède également un riche patrimoine archéologique qui prend ses racines dès l'époque gallo-romaine. Cette manifestation prend le parti de ce patrimoine moins visible et pourtant évocateur de grands moments de l'histoire de la Ville.

Cette exposition est avant tout familiale et il importe de féliciter le travail accompli par Madame VLAMINCK et son équipe, même si les moyens alloués par la Ville de Tournai furent plus que limités.





maquette de la tombe de Childéric


Habitant à 45minute de cette ville je tacherais de m'y rendre avant la fin de l'expo je ne garantit pas les photos car en Belgique il sont très regardant sur le sujet mais si je sais j'en ramènerais .

Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Tombes royales anglo-saxonnes   Ven 13 Jan - 21:36


voici quelques photos du trésor de sutton hoo.

boucle de ceinture



protège épaule




casque masque





couvercle de bourse



élément de bouclier




voici la liste des objets qui furent découvert à sutton hoo

Trésor

Le trésor de Sutton Hoo trouvé dans le monticule 1 est d'importance. Les artefacts ont été retirés du site et sont maintenant exposés au British Museum. Ils sont de diverses natures:

Des effets personnels décoratifs :
Attaches d'épaule en cloisonné, or et grenat.
Une grosse boucle de ceinture en or de 13,2 cm de long, pesant 414,62 grammes.
Un couvercle de bourse en or avec des plaques de grenat et millefiori (verre mosaïqué).
La bourse en cuir, qui a disparu, contenait trente-sept pièces d'or mérovingiennes pesant chacune entre 1,06 et 1,38 gramme, trois pièces blanches non frappées, ainsi que deux petites barres d'or. Combinées, ces quarante pièces étaient peut-être le paiement symbolique pour les quarante rameurs. Les deux barres d'or, dont le poids équivaut à celui de quatre pièces d'or, auraient symbolisé le paiement du barreur.
Une pierre à aiguiser décorée d'anneaux de fer et d'un cerf de bronze, probablement un sceptre royal.

Des armes, dont :
Un casque, trouvaille rare dans les tombes germaniques, de style spangenhelm et décoré comme d'autres casques datant du VIe siècle et trouvés en Suède. Cependant, le casque de Sutton Hoo était d'un seul tenant, ce qui laisse supposer qu'il a été fabriqué en Angleterre ; et, contrairement au "casque Coppergate" trouvé à York et datant de la même époque, celui de Sutton Hoo se distingue par l'absence de toute symbolique chrétienne. Après un essai infructueux dans les années 1940, un conservateur du British Museum, Nigel Williams, a finalement réussi à le reconstituer en 1971 mais il lui a fallu six mois de travail pour remettre ensemble les 500 morceaux qui le composaient, y compris la mâchoire de la tête de dragon qui figure sur le masque facial et qui avait été mal rangée au moment des fouilles.
Un bouclier rond en bois, qui a presque entièrement pourri mais qui était équipé d'une poignée centrale en fer et décoré d'une plaque en bronze.
Une épée de fer rouillée, dont les restes mesurent 85 cm de long, et qui avait une garde en or.
Une cotte de mailles.
Six lances de différents types.
Une hache avec un manche en fer.

Autres :
Une série de dix bols d'argent s'emboîtant les uns dans les autres. Huit d'entre eux sont bien conservés.
Une paire de cuillères épiscopales en argent et niellées sur lesquelles sont inscrits en grec les noms Saulos et Paulos : symboles de Saint Paul.
Un large bol en bronze décoré avec de l'émail et du verre mosaïqué.
Un plat en argent marqué d'un tampon datant du règne de l'empereur byzantin Anastase Ier (491-518). D'autres objets en argent et en bronze viennent également de Méditerranée, mais sont d'époques plus récentes.
Une lyre de barde en bois d'érable rangée dans un sac en peau de castor (dont il ne reste que des traces).
Une paire de cornes d'aurochs à boire décorées avec une feuille d'argent.
Quelques objets ménagers, dont un chaudron muni d'une chaîne de suspension de plus de 3,35 mètres de longueur.
Des restes de textiles de nombreuses sortes.

Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tombes royales anglo-saxonnes   Aujourd'hui à 17:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Tombes royales anglo-saxonnes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques tombes célèbres
» Manger de la nourriture présentée aux tombes
» Uniformes saxonnes en 1810 ff
» Royaume-Uni-Iles-Anglo-Normandes
» Nouvelles profanations de tombes près de Marseille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: HORS DE SAINT-DENIS, LE SALUT ? :: Nécropoles de souverains étrangers-
Sauter vers: