Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 le tombeau de chidèric et son trésor en 1655

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: le tombeau de chidèric et son trésor en 1655   Dim 8 Jan - 9:14



Voici quelque gravure du trèsor réalisé en 1655 lors de sa découverte ainsi que l'histoire de ce trésor les gravures furent réalisé J. J. CHIFFLET.

histoire

Le 27 mai 1653, à Tournai, un ouvrier, Adrien Quinquin, creusant les fondations d'un hospice à construire près de l'église Saint Brice, plante sa pioche dans une bourse pleine de pièces d'or. "L'éclat de ces métaux précieux frappa comme un éclair les yeux du pauvre sourd muet". Il venait de découvrir un trésor : une centaine de pièces d'or à l'effigie d'Anastase, empereur d'Orient, le triple d'abeilles en or et verres colorés, selon la technique des bijoux "cloisonnés" répandue à l'époque mérovingienne, des monnaies d'argent, une épée décorée selon la même technique, des boucles de ceinture et enfin une bague portant une inscription qui livre l'explication de cette richesse : CHILDIRICI REGIS. D'autres éléments auraient pu éclairer le contexte du tombeau de Childéric ler, roi des Francs Saliens, fils de Mérovée, père de Clovis, mort à Tournai en 481. La fouille continuée par l'ouvrier sourd muet "ne fut malheureusement pas suivie avec l'exactitude désirable" selon l'expression euphémique employée par l'archéologue S. Reinach en 1898. Le trésor vécut quelques pérégrinations : réclamé par le fisc municipal, envoyé à Bruxelles pour l'archiduc Léopold Guillaume (la Belgique était alors autrichienne), il atterrit incomplet au cabinet impérial de Vienne en 1662. Il fut offert en 1665 à Louis XIV, alors résidant à Saînt Germain en Laye. De là, il fut porté au Cabinet des Médailles du Louvre, puis à la Bibliothèque royale. Une partie, dont la fameuse bague (fig. 1), fut dérobée en 1831 dans le grand vol du Cabinet des Médailles. Le reste fut transporté en 1852 au Musée Impérial sous Napoléon III (dans le Louvre) et ne retourna au Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale qu'en 1872, où il se trouve encore aujourd'hui.

Dès la découverte d'ailleurs, des pièces d'or avaient été gardées par Gilles Patte, curé de Saint Brice, pour les pauvres de sa paroisse. Chifflet avait conservé une quarantaine de pièces d'argent (fig. 2). Sur les 300 abeilles (fig. 3), il n'en restait déjà plus que 27 en 1665, et aujourd'hui deux seulement sont conservées.



étude de 1655 du trésor




L'étude du trésor a commencé dès 1653. Le fils de l'érudit bisontin Jean Jacques Chifflet, présent à Tournai, envoya aussitôt à son père (au service de l'Archiduc) une empreinte du sceau de la bague. Chifflet put ensuite étudier l'ensemble à Bruxelles, son fils ayant même racheté à des servantes des abeilles cloisonnées que celles ci avaient retrouvées dans les remblais du chantier.
Le XVIIe siècle ignorant tout de l'art mérovingien, le trésor fut mal interprété. L'abbé Cochet, le grand archéologue normand, qui réétudia le tombeau de Childéric au milieu du XIXe siècle, ironisa sans risque sur le livre publié par Chifflet en 1655 : "Tout hérissé de grec et de latin, tout saupoudré de noms d'auteurs et d'extraits [ce livre] n'est guères qu'une nouvelle pierre sépulcrale scellée sur la tombe du roi franc".

fouille récente

Des fouilles récentes ont précisé le contexte de la découverte du XVIIe siècle : la tombe de Childéric gisait dans une chambre funéraire sous un grand tumulus entouré d'inhumations de chevaux (fig. 4). L'étude de la parure, notamment du mobilier à décor cloisonné (fig. 5), a laissé entrevoir des relations significatives entre les Francs d'un côté, et Constantinople et la Méditerranée occidentale (l'Italie) d'un autre.

biographie de J. J. CHIFFLET.



Qui est J. J. Chifflet ? Né à Besançon en 1558, il fait des études de médecine à Montpellier et Padoue, voyage en Italie, et exerce sa profession, ainsi que celle d'historiographe, au service de la cours des Habsbourg, en Espagne et aux PaysBas. Il a publié de nombreux ouvrages consacré au Saint Suaire de Besançon, comme à l'histoire de l'ordre de la Toison d'Or.
Outre son travail sur la découverte de Tournai, comme "archéologue", il a publié une étude sur le lieu d'embarquement choisi par César pour partir à la conquête de la Grande Bretagne ( Portus Iccius Julii Caesaris demonstratus, Madriti, 1626), et une grande histoire de Besançon antique (Vesontio civitas imperialis libera, Sequanorum metropolis .... Lugduni. 1650).


dessin

http://www.area-archives.org/area-archives/virtual-exhibition-fr/images-chifflet/chi6.jpg

fig. 1 : Divers bijoux dont la bague portant l'inscription CHILDIRICI REGIS (Chifflet, 1655)






fig. 2 : Pièces d'argent tirées du Trésor de Childéric (Chifflet, 1655)



fig. 3 : Quelques abeilles tirées du Trésor de Childéric (Chifflet, 1655)




fig. 4 : Fer à cheval provenant de la chambre funéraire de Childéric.(Chifflet, 1655)



fig. 5 : Objets à décor cloisonné provenant de la tombe de Childéric (Chifflet, 1655)


Voici donc les planches originale concernant le trésor de Childéric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Lenoir

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 50
Localisation : Musée des Monuments français ... à Paris

MessageSujet: Re: le tombeau de chidèric et son trésor en 1655   Dim 8 Jan - 12:52

Merci, cher Saint-Eloi, d'avoir ouvert un sujet sur la tombe de Childéric, père de Clovis. Il appellera d'autres compléments iconographiques tant cette question est riche.
Notamment avec les éléments restant au Cabinet des Médailles de la Bibliothèque nationale à Paris.

En tout cas, le vol de 1831 a été une affreuse catastrophe (une de plus !) pour notre patrimoine ...

Mais sait-on ce qu'est devenu le squelette du roi ? A-t-il été réinhumé dans l'une des nombreuses églises de la ville ? Ou a-t-il disparu avec le bref pillage qui avait suivi la découverte ?
Si vous vous rendez à Tournai pour voir l'actuelle expo consacrée à la tombe du roi franc, n'hésitez point à glaner des informations sur ce mystère.

En vous remerciant encore !

king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: le tombeau de chidèric et son trésor en 1655   Mer 11 Jan - 23:05


bonsoir voici quelques photos mise en ligne sur le site archeologia .be de l'exposition de Tournai et que je vous livre .Mais si je sais me libérer de mes activités professionnelles je m'y rendrais pour y prendre quelque renseignement et la visiter .


reproduction du sceau de Childéric




reproduction des abeilles d'or



vue d'ensemble de la maquette de la tombe




planche du trésor réalisée en 1655






crane d'un des trente chevaux inhumé avec le roi dans plusieurs fosse autour du tombeau



photos de la découverte des chevaux



reconstitutions de la tenue d'un guerrier franc et de épouse




en voyant ces photos je crois que cette expo doit être superbe a voir si je sais j'irais

Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: le tombeau de chidèric et son trésor en 1655   Ven 13 Jan - 21:21

Voici quelques photos des quelques objets du trésor de Childéric


La poignée de l'épée retrouvée dans le tombeau de Childéric




les deux seule abeilles d'or qui nous soient parvenus elle furent retrouvée dans la seine malheureusement les 298 autres sont perdues a jamais





2 autre pièces du trésor a noter la technique du cloisonné qui donne aux objet une richesse supplémentaire



anneau sigillaire de Childéric



Bouterolle de scramasax



vue d'ensemble du trésor



au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: le tombeau de chidèric et son trésor en 1655   Lun 9 Déc - 21:09

Bonsoir , dom Bernard Montfaucon décrivit avec exactitude les différente pièce du trésor de Childéric dans le premier tome des monuments de la monarchie Française .Mais il fit aussi réaliser des dessin les voici quand a la description des pièce j'en parlerai plus tard .
Planche I



planche II



planche III




Prochainement la description du trésor par Montfaucon .

au plaisir .


Dernière édition par SAINT ELOI le Sam 28 Déc - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: le tombeau de chidèric et son trésor en 1655   Lun 23 Déc - 22:19

Bonsoir, la description du trésor de Childéric par Montfaucon prenant plusieurs page .Je la diviserais en plusieurs partie mais ce soir nous allons découvrir le récit de la découverte que Montfaucon a retranscrit du livre de jean jacques chiffet (attention le texte et en ancien Français)

Récit de la découverte


L'an 1653 le 17 de Mai dans la ville de Tournai près de la Paroisse de S Brice en creusant la terre à la profondeur d'environ sept pied on trouva d'abord une boucle d'or et une espèce de nid pourri où il y avait plus de cent monnayes ou médailles d'or, on y trouva aussi deux cens monnayes ou médailles d'argent fort frustes des pièces de fer rouillées deux crânes dont l'un était plus grand que l'autre un squelette étendu .Auprès de là une épée si gâtée de la rouille qu'elle s 'en allait à pièces dès qu'on la touchait Mais ce qui était plus considérable le pommeau de cette épée la poignée le fourreau des parties d'un baudrier un instrument q' on a pris pour un style à écrire une petite tête de bœuf tout cela d'or, plus de trois cent petites figures d'or que Jean Jacques Chifflet a pris pour des abeilles une aiguille des boucles un croc de petits crochets des clous , des filaments des bulles tout cela d'or et toutes ces pièces ornées d'un très grand nombre de petites pierres précieuses Il aurait été impossible de dire en quel temps tout cela avait été mis là et à qui ce trésor avait appartenu si l'on n'y avait trouvé la bague d'or qui portait une tête en creux avec l'inscription CHILDIRICI REGIS et une autre bague On y trouva aussi le fer de la hache qui était sous la tête de Childéric et un des fers de son cheval Des médailles ou monnayes d'or qui furent trouvées on en présenta à l' Archiduc un grand nombre de différend Empereurs sept de Marcien cinquante six de Léon quatorze de Zenon une de Basilique une autre de Basilique et de Marc On lui en offrit deux plus grandes de Valentinien et une de Léon Comme les ouvriers qui travaillaient à mettre à bas un vieux édifice ne pensaient à rien moins qu'à ce trésor caché il y eut bien des pièces qui le composaient qui furent jetées avec les ruines etles décombres et depuis cherchées et ramassées par le menu peuple Le fils de Jean Jacques Chiffiet racheta plusieurs monnayes ou médailles d'or d'argent et d'autres pièces avec un fragment d'un vase d' Agathe .

prochainement nous commencerons a découvrir la description des objets .

Au plaisir .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: le tombeau de chidèric et son trésor en 1655   Sam 28 Déc - 17:05

Bonjour ,voici aujourd'hui la description des pièces de la première planche par Montfaucon .(attention le texte est en ancien français que j'ai essayé de traduire )

les objets ne portant pas de n° il faut se référer a leurs formes .

La bague du Roi Childéric le représente nue tête lès cheveux fort flottent fur les épaules à la manière des anciens Rois de France qui les portaient de même comme l'on voit souvent dans la suite de cette Histoire cela passait même pour une marque de Royauté .Il tient à la main une pique ou une batte autre marque de Royauté .Quand Gontran déclara son neveu Childebert successeur dans les États qu il possédait en France ,il lui mit une batte à la main comme une marque de dignité royale Cette bague est de la forme exprimée par annuli sigillatorii,des anneaux à sceller .Ceux de la première race étaient ordinairement fort petits et à peu près de la grandeur de celui ci comme on verra plus bas. Nous en donnons pourtant un de Dagobert premier qui est fort grand .Mais ces sortes de choses ont été de tout temps fort à variation .L' anneau d 'or rond qui est dessous est tout uni et n' a ni sceau ni pierre. La tête de bœuf d'or qui suit est percée du haut en bas .Chifflet prétend que c' était une idole que Childéric adorait de même que les Égyptiens.le bœuf Apis Il dit qu un nommé Gilles Pacte assura à l'Archiduc Léopold qu' il l'avait tiré du cheval qui s' était trouvé avec les autres pièces du monument d' où Chifflet insère qu'il le portait comme une divinité qui l'accompagnait dans ses expéditions .Nous savons que Childéric était idolâtre mais comment savoir s' il mettait sur la tête de son cheval cette tête de bœuf comme une divinité. Il y a plus d' apparence que ce n était qu' un ornement.Ces petites figures qu 'on voit là même au nombre de seize et qui ont la forme d'une fleur ont été prises par Chifflet pour des abeilles. II avance cela comme certain et prétend que nos fleurs de lis viennent de là Nous avons déjà rejeté ce sentiment comme n 'ayant ni preuve ni vrai semblance Il faut pourtant avouer qu' il y en a quelques unes à l' autre bout de la planche plus grandes que les autres qui ont la forme d' abeilles mais dire qu' on les a prises dans la suite pour des fleurs de lis c' est deviner contre toute apparence, car elles n' en ont nullement la forme.On en ramassa dit Chifflet de ces petites abeilles plus de trois cent mêlées avec les autres pièces du tombeau de Childéric. On en aurait bien trouvé d'avantage si des particuliers n' en avaient emporté beaucoup Cette si grande quantité de pièces d' or fait juger que ce ne pouvait pas être un sìgne un symbole . c' était peut être un ornement du harnois du cheval .L' instrument 4 d' or qui est représenté ensuite et ,dit Chifflet un style à écrire ou graphiarium je croirais plutôt que c' est une boucle .J' ai donné un grand nombre de boucles dont quelques unes approchent de celle ci. Bien des gens ont crû pendant longtemps que ces boucles étaient des styles ou des instruments à écrire mais on s' est enfin détrompé .Les styles étaient plus longs et plus forts Jules César quand il fut assassiné se défendit avec son style et perça d'outre en outre le bras de Caíca .Chifflet lui même apporte plusieurs exemples de gens qui ont été tuez à coups de styles .Il se trouve encore dans les Cabinets un grand nombre de ces sortes de styles nous en avons donné plusieurs dans l' Antiquité à la fin du troisième Tome .Une chose à remarquer dans cet instrument c'est qu'à la surface du côté il y a plusieurs petites croix bien formées ce qui semble ne pouvoir convenir à Childéric qui était Gentil .Chifflet soupçonne que ce pourrait être un present que lui aurait fait Sainte Geneviève.Il se fonde sur ce qui est dit dans là vie donnée par Bollandus que le Roi Childéric quoique Gentil avait pour Sainte Geneviève une si grande vénération qu 'ayant un jour résolu de faire tuer plusieurs captifs il leur donna la vie à sa considération et à sa prière Il y a bien plus d' apparence que Childéric qui était en guerre avec les Chrétiens .Roi d' une nation accoutumée au pillage aura trouvé cette boucle entre les dépouilles ou que quelqu' un qui l' avait eue en partage, lui en aura fait présent Il pourrait bien se faire aussi que ces croix ne seraient pas une marque de Christianisme mais un pur caprice de l ouvrier qui pour ne pas laisser les losanges vides aura mis pour les remplir cette figure qui paraît la plus propre ,à cela Le grand nombre qui s y voient fait croire que ce n’était qu' un simple ornement Plus de cinq cens ans avant Jésus Christ les Égyptiens avaient des croix dans leurs monuments. Chifflet donne encore la forme des Tablettes de Childéric Ce n 'est pas qu' on les ait trouvées dans le même tombeau mais seulement deux bandes d'or qui étaient aux extrémité de la tablette d ivoire Chifflet n'a mis les tablettes que par conjecture .

Prochainement la suite de la description de la 1ere planche .

Au plaisir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: le tombeau de chidèric et son trésor en 1655   Lun 30 Déc - 23:07

Bonsoir , nous allons continuer la description de la planche 1 par les armes trouvée .
Mais avant toute chose il convient de dire que ce textes nous permet d'en savoir un peu plus sur les objets qui furent volé en 1831 et cela c'est le plus important .concernant le texte j'ai essayé de traduire les mots mais pour certain je n'y suis pas arrivé .

Après vient la hache d'armes ou la Francisque du Roi fort rouillée .Ces haches ou ces Francisques étaient en usage chez les Français c'est de là dit Isidore que les Espagnols leur donnèrent le nom de Francisques.Il y a ici une difficulté à résoudre .Ces premiers Français se servaient pour la guerre de la hache a deux tranchants qu'on appelle en latin bipemis & Agathias livre d’où vient donc que cette hache de Childéric qui ne tranche que d'un côté .On à cru a cela qu' il pouvait se faire qu ils se servissent indifféremment de l'une & de l'autre & que peut être Grégoire de Tours entend par bipemis une hache simple, que Procope qui décrit les armes des Français dit qu'ils se servaient le plus souvent de la hache à deux tranchans ce qui veut dire qu ils se servaient aussi quelquefois de l'autre cela est confirmé par cette hache d 'armes de Childeric qui n'a qu' un côté .Il est à remarquer que cette hache était sous le corps du Roi Childéric. Auprès de cette hache se voit le fer de la pique ou de sa haste fort rouillé ..On a vu ci devant dans la bague l'Haste que tient à la main le Roi Childéric, nous avons prouvé que cette haste a passé dans la première race comme une marque de Royauté .Chifflet croit que la pièce d'or ornée de pierreries qui a un peu plus de deux pouces de long & un pouce & demi de large était l’extrémité du baudrier de Childéric .On y trouva aussi une épée qui ne tranchait que d'un côté & qu'on pourrait appeller sabre dont la lame toute rouillée s'en alla en pieces dès qu'on l' eût levée de terre en sorte qu' il ne resta rien que l 'or & les pierreries qui couvraient le fourreau & le pommeau . les lames d' or qui couvraient la poignée & le bas de la poignée qui était aussi d'or. Notre Auteur a crû pouvoir donner par conjecture la forme de l 'épée dans son fourreau telle que nous la représentons après lui .Il a jugé de la forme du tout par ces parties qui lui sont passé entre les mains .Tout cet or pesait onze onces & deux drachmes .ces parties qui restaient étaient ornées de quelques pierres précieuses.

Voila donc pour les armes de la planche 1 nous découvrirons le reste de l'inventaire prochainement mais avant tout voici un dessin trouvé qui représente Childéric avec les objet trouvé dans son tombeau .



Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: le tombeau de chidèric et son trésor en 1655   Mer 8 Jan - 20:46

Bonsoir , voici aujourd'hui la suite de la description des objets trouvé dans le tombeau du roi Childéric .Bien que ne figurant pas sur les planches, ces éléments sont important pour la compréhension des rites funéraire franc avant la conversion de Clovis .

Parmi les pieces que nous venons de décrire ,se trouvèrent aussi le crâne ,la mâchoire et les dents du cheval de Childeric avec une partie du fer d'un pied qui faisait juger que ce cheval était assez petit .On voit souvent des chevaux de médiocre taille qui pour la vigueur la forme et la gentillesse passent les plus grands .On y mit apparemment celui que Childéric aimait le plus. La coutume de ces anciens peuples était d'enterrer avec les hommes, les chevaux et les autres animaux qui étaient à leur usage et qu'ils aimaient le plus Cela s'observa dans le Tombeau qui fut déterré a Blois en l' an 1710 où l'on trouva parmi les cendres des ossements de cheval et de chien .Un crâne qui fut découvert parmi tout cela fit juger que l’écuyer ou le Palefrenier avait été enseveli avec le Roi son maître,suivant la coutume de certains peuples barbares dont parle Hérodote et qui enterraient avec le maître le cheval et l'écuyer.Des autres pieces qui suivent, quelques unes sont d'une forme dont il serait difficile de comprendre l'usage On y voit deux pieces qui se ressemblent est qui pourraient avoir orné la bride du cheval ,des deux côté, quelques boucles une aiguille et au milieu de tout une pièce d'or solide et massive tournée presque en ovale ,qui a toute la forme d'un bracelet armilla et je dirais que c'en est absolument un ,si je ne voyais q' il est presque impossible de le mettre au bras. Il est aujourd hui â la Bibliothèque du Roi. Parmi un grand nombre de médailles et monnaies il y en avait quatre qui étaient percées .une d'Hadrien dit Chiffet elle est plutôt de Trajan les autres d Antonin le Pieu de Marc Aurèle et de Constance


Prochainement nous découvrirons la fin de la description du trésor.

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: le tombeau de chidèric et son trésor en 1655   Dim 12 Jan - 14:17

Bonjour , nous allons découvrir aujourd'hui la dernière partie concernant le trésor de Childéric.
Comme pour les autre texte j'en ai fait la traduction sauf pour certain mot dont je ne trouve pas la signification .

Une chose assez singulière dans ces monuments de Childéric c' est ce globe de cristal qu 'on voit encore aujourd’hui à la Bibliothèque du Roi et qui a un pouce et demi de diamètre .Un globe de cristal dans un tombeau est une chois rare mais elle n'est pas unique j'en ai rapporté un exemple dans mon Diarium Italicum que je vais mettre ici en peu de mots Vers la fin du seizième siècle les Chanoines de St Jean de Latran voulant faire quelque réparation à une maison qu'ils avaient hors des murs de la ville, y envoyèrent des ouvriers avec ordre de casser et d'enlever deux grosses pierres qui étaient une sur l'autre et qui causaient de l' embarras. Les ouvriers cassèrent d'abord celle de dessus et trouvèrent une urne d'albâtre avec son couvercle. Cette urne avait été cachée entre deux pierres, on avait fait à celle de dessus et à celle de dessous un trou qui pouvait la contenir en sorte qu elle était enchâssée dans ces deux pierres de grandeur. Les gens qui étaient là pour les Chanoines défendirent aux ouvrier d'ouvrir cette urne jusqu' a la venue de leurs maîtres ,mais les ouvriers malgré cet ordre ouvrirent l'urne et y trouvèrent vingt globes de cristal, une bague d'or avec une pierre une aiguille,qu'on appelait acus discrimindis ,un peigne d’ivoire et quelques petits brins d'or mêlé dans les cendres. L'aiguille était une marque certaine que c’était l'urne d'une Dame .Voila des globes de cristal dans deux sépulcres ,cela ne suffit pas pour découvrir quel rapport avait ce cristal avec les défunts et les funérailles .La grande quantité de monnaye d 'or des Empereurs qu' on en tira et particulièrement de ceux qui avaient régné dans les derniers temps avant la mort de Childéric prouve que cette monnaye avait cours parmi les Français et apparemment aussi parmi les Bourguignons et les Goths. On y trouva encore quelques pièces d'argent barbares de figure ovale dont on donne ici la forme. Elles représentent des hommes de différente attitude des chevaux et d'autres animaux, des oiseaux tout cela d'un goût des plus grossiers. Ce qui me surprend c' est que j' y vois un Escargot, cet objet de la superstition Égyptienne qu' on trouve si souvent dans les monuments Égyptiens. Il y en a quatre ou cinq dans le Cabinet de cette Abbaye. Ces Escargots auraient ils passé de l Égypte jusqu'à ces anciens Français .En auraient ils aussi fait l'objet de leur culte .On voie encore dans une autre ovale la grenouille qui se trouve aussi assez souvent dans les monuments Égyptiens L'une et l'autre pièce est percée ici de part en part Le fer du cheval de Childéric a été représenté ici tout entier,quoiqu'on n' en ait trouvé qu'une pièce mais sur cette pièce il a été fort aisé de juger de la grandeur du tout. C' était un assez petit cheval comme nous avons dit ci devant.

Voila c'est par la description du fer a cheval que ce termine donc ce chapitre .nous ne pouvons que regretter le vol de 1831 qui nous a privé d'une grande partie de ce merveilleux trésor .

Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le tombeau de chidèric et son trésor en 1655   

Revenir en haut Aller en bas
 
le tombeau de chidèric et son trésor en 1655
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» documentaire le tombeau de Jésus sur TF1 le 29 mai!!!!!!
» Tombeau de Philippe Pot, Grand Sénéchal de Bourgogne.
» Où est le tombeau de Jésus
» PÈLERINAGE VIRTUEL AU TOMBEAU DE SAINT MARTIN DE TOURS
» Le tombeau vide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: HORS DE SAINT-DENIS, LE SALUT ? :: Mérovingiens et Carolingiens hors de Paris-
Sauter vers: