Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV   Ven 6 Juil - 15:38

.
Cathédrale Saint-Etienne de Sens
dernière demeure du dauphin Louis Ferdinand, fils de Louis XV


Bonjour ,

Alors que tous les membres de la familles royale furent inhumés à partir de Henri IV dans le caveaux des Bourbons à Saint-Denis, il existe une exception : il s'agit de Louis Ferdinand de France fils de Louis XV, né en 1729 et mort en 1765 ainsi que de son épouse Marie Josèphe de saxe (1731-1767). Ils étaient les parents des futurs Louis XVI, Louis XVIII et Charles X.
Voici une petite biographie du dauphin .

Louis Ferdinand de France, dauphin de France (né le 4 septembre 1729 au château de Versailles – mort le 20 décembre 1765 au château de Fontainebleau) est l'aîné des fils du roi Louis XV de France et de Navarre, et de son épouse Marie Leszczyńska.

Son éducation fut confiée à Jean-François Boyer, évêque de Mirepoix, homme vertueux mais de caractère étroit. Il fut un élève très brillant. Ainsi, il avait une excellente connaissance du latin, il connaissait parfaitement l'anglais et excellait dans nombre d'autres disciplines. En revanche, s'il détestait l'activité physique, il devint, comme ses sœurs, un excellent musicien.

Il eut également pour menin le comte du Muy.

Seul fils survivant du couple royal, adulé par sa mère et ses sœurs, il fut un enfant orgueilleux voire tyrannique mais très pieux, désirant ressembler à son grand ancêtre, fondateur de sa dynastie, Saint Louis. Très affecté par la séparation officieuse de ses parents, l'adultère du roi et la résignation doloriste de sa mère, il n'eut de cesse de ne pas ressembler à son père, sombrant très tôt dans une dévotion profonde. En 1744, Louis XV tombe malade à Metz. Avant de lui donner l'extrême onction, l'aumônier de la cour, François de Fitz-James, évêque de Soissons, exige le renvoi de la favorite ainsi qu'une confession publique. Entretemps, mené par son précepteur, le jeune Louis, 14 ans, et donc apte à accéder au trône, est venu au chevet de son père ce que le roi, comprenant les manœuvres intrigantes du précepteur, trouve fort mauvais... L'humiliante confession publique que le roi se doit d'effectuer devant les menins du Dauphin fait un très mauvais effet sur l'adolescent.


Le dauphin Louis Ferdinand à l'âge de 18 ans
(par Charles Natoire)
L'année suivante, à l'âge de 15 ans, Louis-Ferdinand épouse le 23 février 1745 au château de Versailles sa cousine, l'infante d'Espagne Marie-Thérèse de Bourbon, deuxième fille de Philippe V.

Les deux époux font front commun contre la nouvelle favorite, la marquise de Pompadour.

Cependant Marie-Thérèse meurt l'année suivante en donnant le jour à une petite fille qui ne vit que deux ans.

Veuf à 17 ans, le dauphin est très affecté par la mort de son épouse (le roi doit littéralement l'arracher du lit mortuaire de la défunte). Nonobstant, la raison d'État l'oblige à avoir des enfants mâles aptes à accéder au trône.le roi choisit comme seconde épouse de son fils Marie-Josèphe de Saxe (1731-1767), fille du roi de Pologne.

Le mariage est célébré à Versailles le 9 février 1747.


La dauphine Marie Joseph de Saxe
Après trois années stériles qui lui valent les critiques et les ragots de la cour, la jeune Dauphine donne neuf enfants à la couronne, dont cinq parviendront à l'âge adulte. La vie conjugale est une lourde tâche pour l'adolescente car, toujours attaché à Marie-Thérèse, Louis-Ferdinand ne montre d'abord à la jeune princesse allemande de 16 ans que froideur voire mépris. Mais Marie-Josèphe est une femme d'un esprit supérieur : peu à peu, soutenue par ses belle-sœurs, notamment Madame Henriette, conseillée par son oncle, le maréchal de Saxe, elle apprivoise son mari, modère ses excès de dévotion et de rigueur morale tout en étant elle-même très pieuse. Leur couple sera finalement très uni.Son père ne fut jamais proche de lui bien qu'il l'aimât certainement : Louis XV avait une vie privée immorale qui faisait souffrir la reine et qui ne plaisait pas au Dauphin, ce qui éloigna le père et le fils pendant longtemps.

Cependant, c'est à la bataille de Fontenoy, aux côtés de son père et à l'âge de 15 ans que le Dauphin connut le baptême du feu (1745). Il fit preuve de courage voire d'enthousiasme mais recevant cependant de la bouche même du roi une belle leçon d'humanité propre à édifier le futur monarque : « Le sang de nos ennemis est toujours le sang des hommes. La vraie gloire c'est de l'épargner. »

À partir de l'attentat de Damiens contre le roi (1757), au cours duquel Louis et ses compagnons maîtrisèrent le régicide, il fut invité à participer aux séances du Conseil du Roi, où il se fit remarquer par ses positions cléricales, conseillant la fermeté face aux parlementaires.En 1761, il perd son fils aîné, âgé de 10 ans, ce qui lui cause un immense chagrin mais il ne reporte pas son affection sur son fils suivant le duc de Berry, futur Louis XVI mais sur le cadet plus ouvert et spirituel, le comte de Provence, futur Louis XVIII.Louis meurt de tuberculose à 36 ans peu avant Noël 1765. Sa dépouille est inhumée dans la cathédrale Saint-Étienne de Sens. Sa femme, qui l'avait veillé pendant sa maladie, contracta son mal et le suivit deux ans plus tard dans la tombe... (source wikipedia )

Pourquoi saint Etienne de Sens ? Là est le mystère .

Petite Histoire de la cathédrale .

La cathédrale Saint-Étienne de Sens, de son vrai titre cathédrale métropolitaine et primatiale Saint-Étienne de Sens est une cathédrale catholique romaine française, située dans la ville de Sens du département de l’Yonne.

Jusqu’en 1622, la province ecclésiastique de Sens se nommait CAMPONT, acronyme correspondant aux évêchés suffragants de Sens : Chartres, Auxerre, Meaux, Paris, Orléans, Nevers et Troyes, témoin de la grandeur passée de cet archevêché. L'archevêque de Sens possédait à ce titre l'hotel de Sens à Paris .

Elle est considérée comme la première des cathédrales gothiques (la basilique Saint-Denis qui lui dispute ce titre est consacrée en 1140, mais n’est pas à cette époque une cathédrale ; elle ne le devient qu’en 1966). C’est vrai pour ce qui concerne la date de début des travaux (1135) et la date de sa consécration (1163). Sa tour ne fut cependant achevée que fort tard (1532–1534). Quant au transept, qui date des années 1490–1515, il constitue un des plus beaux chefs-d’œuvre du gothique flamboyant.
Peu après sa consécration en 1164, la cathédrale de Sens accueillit un prestigieux réfugié politique : l'archevêque de Canterbury, Thomas Becket. Ce dernier était en conflit avec le roi d'Angleterre Henri II. Il resta en Bourgogne jusqu'en 1170 et séjourna aussi à l'abbaye de Pontigny. De retour en Angleterre, il se fit assassiner dans sa cathédrale de Canterbury le 29 décembre 1170.

Le 27 mai 1234, Saint-Louis, roi de France, épousa dans la cathédrale Saint-Étienne Marguerite de Provence, laquelle y fut sacrée reine le lendemain.

Le Dauphin Louis-Ferdinand, fils de Louis XV y est inhumé en 1765; bientôt suivi par son épouse Marie-Josèphe de Saxe.

La cathédrale n'a pas seulement souffert des affres des armées révolutionnaires de la république. Le XIXe siècle regorge de soi-disant spécialistes du gothique qui commirent bien des méfaits. Ainsi l'architecte-vandale Robelin, chargé de "restauration" de l'édifice, détruisit purement et simplement les chapelles latérales pour les remplacer par d'autres de sa conception…

Quelques dimensions

L'intérieur de la cathédrale a une longueur de 113,5 mètres (cathédrale Notre-Dame de Paris : 128)
Longueur extérieure : 122 mètres
Hauteur de la tour sud : 78 m. (Paris : 69 m.)
dont hauteur de la terrasse : 66 m.
Largeur de la façade : 48,5 m. (Notre-Dame de Paris : 44 m.)

La nef

Hauteur de la nef : 24,4 m. (Paris : 33,5)
Largeur du vaisseau central de la nef : 15,25 m. (Paris : 13,5 m.)
Largeur de la nef avec ses deux bas-côtés : 27,5 m.

Le transept

Longueur intérieure du transept : 48 m.
Hauteur sous voûte du croisillon nord du transept : 27,5 m.
Hauteur sous voûte du croisillon sud du transept : 27 m.
Diamètre des roses du transept : 11 m. (Notre-Dame de Paris : 13,1 m.)
Hauteur des verrières des deux façades du transept : 18 m.

photos de la cathédrale








La cathédrale Saint-Étienne : vue de la tour sud. Avec ses 66 mètres de hauteur au niveau de la terrasse et ses 78 mètres au niveau du campanile, elle ne dépasse pas la hauteur des tours de façade de Notre-Dame de Paris





La superbe façade sud et son portail. On doit ce chef-d'œuvre du gothique flamboyant à l'architecte Martin Chambiges




Vue du chevet de la cathédrale et de ses arcs-boutants sans système d'évacuation des eaux (gargouilles). L'ensemble est très harmonieux.



Vue du chœur de la primatiale avec sa superbe grille de fer forgé, œuvre de Guillaume Doré



le tombeaux du couple princier

Ce monument fut commandé par Louis XV au sculpteur Guillaume Coustou. Il est mis en place en 1777 sur le tombeau du couple dans le cœur de la cathédrale. En 1793 la municipalité le fait démonter et le conserve en tant que monument des arts tandis que les corps du dauphin et de son épouse sont jetés dans une fosse commune. En 1814 le corps du dauphin est retrouvé et replacé dans son tombeau. Le mausolée reprend sa place après restauration jusqu'en 1852 où il est déplacé dans la chapelle Sainte Colombe suite aux plaintex des paroissiens .

photos







En 1825 le roi Charles X envoya a la cathédrale en remplacement de celui détruit à la révolution un manteau royal de couleur violet semé de fleur de lys (Bien que le prince n'ait jamais régné ). En voici la photos malheureusement en noir et blanc




Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linceul royal
Admin


Messages : 239
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Re: Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV   Ven 6 Juil - 21:27

Pour ce qui est de la grille fermant le choeur de Saint-Etienne, voilà ce qui manque tant à Saint-Denis depuis la disparition de la grille 18°s forgée par frère Denis et qui faisait office de jubée. Une telle séparation serait utile aujourd'hui pour séparer l'espace des tombeaux de celui des messes courantes de la nef, plus en aval. Si des créations contemporaines évoquent un jour, dans la croisée du transept, les tombeaux de Philippe Auguste, Louis VIII et Saint Louis (cette évocation manque, pour de si grands rois), une nouvelle séparation, confiée à des artistes contemporains, deviendrait inévitable et redonnerait de la cohérence visuelle à l'espace intérieur de la basilique.

Quant à nos illustres défunts, cher Saint-Eloi, je crois que le corps de la dauphine a lui aussi été retrouvé en 1814, si je ne me trompe. Il me semble bien que le docteur Charlier aurait examiné récemment les restes du dauphin et de la dauphine. Ai-je rêvé ou quelqu'un peut-il me le confirmer ?

En tout cas, voici un mausolée qui contient toujours des corps princiers...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV   Sam 7 Juil - 21:06

Oui cher ami vous avez raison pour le corps de la dauphine, il fut également retrouvé, ce qui fait que voilà deux possibilités pour confirmer scientifiquement par l'ADN que ce soit le corps de Louis XVI qui repose a saint Denis et ainsi mettre fin à la rumeur qui dit que ce ne furent point ceux du roi qui on été retrouvés en 1814.
.

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV   Sam 7 Juil - 23:18

Voici pour compléter le sujet sur le tombeau du couple princier la biographie de Guillaume II Coustou dont le père réalisa les chevaux de Marly mais aussi le monument du cœur de Louis XIV.

BIOGRAPHIE

Guillaume Coustou le Jeune (19 Mars, 1716 - 13 Juillet, 1777) était un sculpteur français.

Fils de Guillaume Coustou l'Ancien et neveu de Nicolas Coustou, il a été formé dans l'atelier de la famille et a étudié à l'Académie française à Rome, 1736-1739, en tant que gagnant du Prix de Rome d(1735). Il revint à Paris, où il a complété les "dompteurs de chevaux» autrement dit les célèbres Chevaux de Marly commandés à son père en 1739 pour Marly, lorsque sont père devint trop infirmes pour réaliser activement les commandes . Ils furent finis et installé en 1745. en 1742 il est accepté à l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture en et dés lors poursuivi une carrière officielle avec succès .Il réalisa un Vulcain assis au début du néoclassicisme et un Ganymède, dont les affinités avec des sculptures romaines d'Antinoüs ont été suggérées par Michael Worley. Il a produit des bustes ainsi que des sujets religieux et mythologiques.

Sa commande officielle la plus importante et ambitieuse était le monument du dauphin pour la cathédrale de Sens . L'iconographie complexe de sa conception un peu surchargée a été travaillée par l'artiste et connaisseur Charles-Nicolas Cochin.

Parmi ses élèves deux sculpteurs néoclassiques, Claude Dejoux et Pierre Julien, qui étaient camarades de classe dans les années 1760 et qui ont continué à collaborer sur des projets sculpturaux et le jeune sculpteur danois, Johannes Widewelt, qui a été placé dans son atelier par le biais des bureaux du secrétaire de la légation danoise.

portrait du sculpteur




Guillaume Coustou par François-Hubert Drouais (1758)
Versailles, Musée national du Château et des Trianons

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV   Dim 8 Juil - 11:33


Bonjour concernant le tombeau du dauphin et de la dauphine j’aimerai savoir ce que représente les statues entourant le cénotaphe ainsi que ce qui est inscrit dessus car jusque a présent je n'ai rien trouvé dessus merci d'avance votre serviteur Saint Eloi

Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV   Ven 13 Juil - 22:13

Bonsoir en faisant des recherches pour identifier les statue du tombeau princier j'ai trouvé une photos en couleur du manteau offert par Charles X en 1826 .



Ce manteau royal est un don de Charles X fait en 1826.
Il a été réalisé en velours, fils d'or et lapin imitation hermine.

Je trouve que la présentation de ce manteau n'est pas mise en valeur, contrairement à celui qui servit au sacre du roi et qui est présenté au palais du Tau ou même celui qui servit au obsèques de Louis XVIII et qui est conservé à saint Denis.

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV   Jeu 16 Aoû - 11:00

Bonjour,

Après plusieurs recherches et suite a l'aide fournies par Madame Sophie j'ai pu trouver les renseignement nécessaire concernant les sculptures du tombeaux du dauphin et de la dauphines (ces information son tirée en grande partie du cite Marie Antonia ).









ces statues la justice divine (la femme couronnée ) la religion (la femme tenant la croix )et le génie des arts (c'est le buste au pied de la justice divine )





Derrière le temps qui représente la mort (l'homme avec sa faux) et l'amour conjugal ( le jeune homme dont le visage est celui du futur louis XVI).

Voici donc la signification des statues chef d’œuvres de coustou et un des rares monuments funéraire de la dynastie des bourbons avec le monuments du cœur de Marie Lekzinska .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.Thomas



Messages : 2
Date d'inscription : 24/09/2012
Age : 43
Localisation : Verrieres le Buisson

MessageSujet: Re: Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV   Lun 24 Sep - 14:58

bonjour,
je vous joins des photos de la dalle funéraire du couple royale prisent ce matin, je remercie en même temps le curé de m'avoir ouvert le lieux, j'espere que je me suis pas trompé en mettant les photos si c'est le cas je suis désole



je vous souhaite une bonne fin de journée,
Stéphane Thomas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stephane.thomas.pagesperso-orange.fr/
S.Thomas



Messages : 2
Date d'inscription : 24/09/2012
Age : 43
Localisation : Verrieres le Buisson

MessageSujet: Re: Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV   Lun 24 Sep - 15:17

une autre photo de meilleure qualité le temps était compté et j'ai rarement pu entrer dans le choeur de la cathédrale et voir enfin la dalle funéraire, j'ai aussi des photos du mausolée mais des photos sont déja présentes donc aucun intérets à les mettre



je vous souhaite une bonne fin de journée
Stéphane Thomas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stephane.thomas.pagesperso-orange.fr/
Linceul royal
Admin


Messages : 239
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Re: Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV   Lun 24 Sep - 16:27

Cher Stéphane,
soyez le bienvenu sur ce forum !

Merci pour ces clichés émouvants, photos très "fraiches" puisque prises ce matin.
Si vous habitez dans la région et que vous avez de nouvelles informations sur ce tombeau (et notamment sur le caveau et ce qu'il contient), faites-en nous part.

N'hésitez point à alimenter notre forum de votre érudition ; c'est avec grand plaisir que nous vous lirons.

Bien cordialement

Admin / Linceul royal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV   Lun 24 Sep - 20:31


Bienvenu à vous cher Stéphane et vos photos complète a merveille se sujet ayant déjà visité votre blog je ne peu que vous féliciter pour votre travail quand au photos du mausolée que vous avez vous pouvez les mettre car des fois on découvre des détails qui n'étaient pas visibles sur d'autre .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV   Aujourd'hui à 5:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cathédrale Saint-Nazaire de Béziers (34)
» Cathédrale Saint Louis de Versailles
» Le Saint Mors de la Cathédrale Saint Siffrein de Carpentras réalisé avec un des clous de la Passion du Christ
» Texte trouvé dans la Cathédrale Saint-Paul
» La cathédrale Saint-Paul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: HORS DE SAINT-DENIS, LE SALUT ? :: Tombeaux princiers en France-
Sauter vers: