Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 L'antépandium d'or de Charles le chauve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: L'antépandium d'or de Charles le chauve   Lun 22 Juil - 20:05

Bonsoir  aujourd'hui nous allons découvrir l'un des chef d’œuvres de la basilique admiré par tous et qui faisait la fierté des religieux. Il s'agit du plus précieux et plus riche cadeaux fait par l'empereur Charles le Chauves a saint Denis voici donc l'antépandium d'or (table d'or) qui ornait le devant du maitre autel et dont l'aspect nous est en partie connu grâce a tableau de la messe de saint Gilles conservé actuellement à la national galerie de Londres .La richesse de cet œuvre d'art sera aussi sa perte et il terminera en 1793 dans les creusets de la révolution .

Avant  toute chose le sujet sera divisé en deux  partie la première concernant la description de l’œuvre tel quelle fut offerte par Charles Le chauves .Tandis que la seconde s'attachera au ajout de Suger ainsi que au transformation successive jusque la révolution

Avant propos  


Le panneaux d'or rectangulaire rehaussé d'énorme gemmes constituait à l'origine le devant du maître -  autel .Mais dés la fin de l'époque gothique, il sera placé en retable sur le même autel .Et c'est comme cela qu'il  est représenté sur le tableau de la messe de saint - Gilles .Mais ce dernier ne reflète que les grandes lignes de ce qui fut ce chef d’œuvre de l'art carolingiens .Pour nous en faire une idée plus précise nous en avons la description de l'inventaire de 1634 qui nous livre ainsi avec précisions certains détail non repris dans le tableau .

Tableau de la messe de saint Gilles

" />



Description

Trois grands arcs en pleins cintre occupaient la table d'or , dont la longueur était inférieures à deux mètres .Sous l’arc du milieu était assis un christ trônant, nimbé , les pieds reposant sur un suppedaneum.Il tenait une croix latine dans la main droite et maintenait un livre dans celle de gauche .Il était enfermé dans mandorle faite de deux cercles d'inégales grandeurs, se coupant à la hauteur du trône; un alpha et un oméga de pierreries étaient placés de part et d'autre.Une inscription visible sur le tableau mais l'inventaire n'a pas relevée , se déroulait sur deux lignes , à la hauteur des épaules du christ :SANCTUS DOMINUS ,DEUS SAUTER.Au dessus de l'arc s'envolaient deux chérubin.Les deux grand arc des cotés étaient identiques .Au sommet de la voute , une main tenait une couronne à pendeloque retenue par trois chaines comparables à celles du premier étage d'arcature de l'écran de Charlemagne.Deux anges nimbés les soutenaient .A la partie inférieure de l'arc, trois arcs plus petits abritaient trois personnages nimbés tenant un  livre.Ces deux groupes des saint n'ont pu être identifiés ; ils étaient probablement accompagné d'inscriptions que ni le maître de saint Gilles ni les experts du XVIIIéme siècle n'ont pris la peine de transcrire .Si la beauté des reliefs en repoussé du devant d'autel de saint Denis à fait l'unanimité de tout ceux qui ont pu le voir, à commencer par Suger , sa fabuleuse richesse résidait dans son décor.Chacun des éléments d'arcatures , les couronnes votives , les nimbes , les reliures des livres que tenaient le christ et les saints , la croix du christ, son trône, les orfrois de ces vêtements et la mandorle qui l'entourait étaient couvert de saphirs, de primes d' émeraudes,aiguës -marines, grenats et perles. Certaines de ces gemmes étaient de tailles exceptionnelles.Les grands arcs et les bordures en bas et en haut, étaient soulignés d'émaux cloisonnés sur or.Le champs que le maître de saint Gilles s'est contenté d'animer au moyen de quelques grosses étoiles de pierreries et de perles , était en fait , constellé d'éléments isolés d'orfèvrerie cloisonnée, de grenats ou de verre rouges taillés en forme de cœurs, de croissant d'écailles, de croisettes et de petite étoiles; " de menus verres" étaient insérés entre les pierreries des piliers supportant les petits arcs des côtés .Ce mélange d'élément isolés d'orfèvrerie cloisonnée et de pierres précieuses caractérise tout les objets que la légende sandionysienne attribue à la générosité de Charles le chauves .L'autel d'or fut vraisemblablement exécuté ,comme les autres dons de l'empereur à l'abbaye dans les ateliers d’orfèvres qui travaillaient alors à saint Denis et dont Loup de Ferrières fait état dans sa correspondance .Il ne fut sans doute offert qu'après le sac du monastère par les normands (865), soit dans les dernières années de l'abbatiat de Louis, chancelier du roi , soit pendant que Charles le chauves assumait lui -même la charges d' abbé laïc de saint Denis (867-877)


Ainsi ce clôture cette première partie . Dans la seconde parie nous verrons les ajouts de suger les modification de l'emplacement ainsi que les ajouts du XVII éme siècles et pour terminer de photos des antépandium d'or de Bâle et de milan .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: L'antépandium d'or de Charles le chauve   Mer 24 Juil - 20:26

Bonsoir , voici aujourd'hui la seconde partie du sujet consacré à la table d'or de Charles le chauve .Nous découvrirons les ajouts commandé par Suger ainsi que les modification du XVII éme siècle .

Avant propos

Au XIIéme siècle Suger qui voulait acquérir dans l'histoire du monastère une réputation égale à celle de Charles le chauve , décida de compléter le devant d'autel de ce dernier par trois autre tables d'orfèvrerie , fermant ainsi les trois autres côtés.

description


Les deux tables latérale furent faites sur place, en y incorporant les deux chandeliers d'or offert par Louis VI.Elles étaient semblables divisée, comme la table de Charles chauves, par trois grands arcs, mais eux même surmontés de trois cercles, sur l'une étaient figuré dans les cercles  la visitation , la nativité et l'annonciation, sous les arcs la vierge à l'enfant entre les prophètes Ézéchiel et Isaïe.Sur l'autre dans les cercles l'agneau de dieu entouré de deux anges thuriféraires .Sous les arcs les saint Rustiques ,Denis et Eleuctère .Le roi placé près de saint Denis était sans doute Louis VI ou Louis VII .La tables postérieure disparue avant la rédaction des premiers inventaires ne nous est connue que par les écrits de Suger.Elle était l’œuvre d’orfèvre "étranger et plus prodigue  que les nôtres " nous raconte Suger .Elle exigea une plus grande quantité d'or et de pierreries et l'abbé du y employer quelques pièce du trésor dont un calice d'or.Les écrit de  Suger nous permet de reconstituer son iconographie .Elle portait six scène typologique : à l'entrée de Jérusalem ,en haut correspondait au - dessous la promesse de dieu à Abraham ;à la scène , l'offrande de Melchisech ; au portement de la croix , le portement de la grappe de raisin .Il est impossible de préciser la date de la disparition de cette table.En 1299-1300 ,le maître - autel subit des transformation .Est ce à cette date ou bien un peu plus tard que la table d'or de Charles le chauve fut montée en retable et que les tables latérale de Suger réunie furent mise en antependium . D'après les comptes de saint Denis le revêtement d’orfèvrerie était protégé par une "table peinte" qui fut refaite à plusieurs reprise.Les tables latérales de Suger encore citée en 1534, ne paraissent plus exister en 1610.Lorsque pour le sacre de Marie de Médicis , le maître autel fut démoli et remplacé par l'autel matutinal, plus grand la table de Charles le chauve repris sa place sur le nouvel autel .Mais comme elle était trop petite elle fut complétée par deux panneaux d'argent représentant l'adoration des mages et la présentation au temple.en 1683 elle subit une restauration tandis que un an plus tôt M Tarteron religieux de saint Denis offrait un nouveau devant d'autel voir :"http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net/t147-le-devant-d-autel-disparu-1682-vole-en-1963. Malheureusement le vandalisme révolutionnaire fera disparaitre en 1793 ce témoignages des orfèvre de Charles le Chauves.

De nos jour certains antepandium d’orfèvrerie existe encore .en voici des photos

ANTEPANDIUM DE SAINT AMBROISE DE MILAN



Cet antepandium et quasi contemporain de celui de Charles le Chauve d’ailleurs on peu voir dans le personnage central quelques ressemblance avec le christ de la table d'or de saint Denis .

Antepandium de Bâle



celui de la cathédrale de Bâle conservé au musée de Cluny date du XI éme siècle et subit déjà l'influence de l'art roman


Au plaisir .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1417
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: L'antépandium d'or de Charles le chauve   Mer 31 Juil - 17:01

Bonjour,
voici trouvé sur wikipedia un dessin réalisé par Eugène Violet le duc et tiré du Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe siècle publié en 1856 et qui représente l'autel matutinal avec la table d'or de Charles le Chauve montée en retable.Pour le réaliser Violet le duc s'inspira du tableau de la messe de saint Gilles mais aussi des écris décrivant cette merveille .



Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'antépandium d'or de Charles le chauve   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'antépandium d'or de Charles le chauve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lycée Charles le Chauve, Roissy-en-Brie (77) : 350 lycéens manifestent contre le nouvel emploi du temps.
» Injures sur twitter : les professeurs du lycée Charles le Chauve (Roissy) réclament un conseil de discipline !
» De la persécution de l'Antéchrist selon l'abbé Arminjon
» BEAUTEMPS BEAUPRE Charles François,hydrographe.
» Antéchrist

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: L'ABBAYE :: Le trésor de Saint-Denis-
Sauter vers: