Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 Le monastère des XII°-XIII°siècles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Linceul royal
Admin


Messages : 239
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Le monastère des XII°-XIII°siècles   Mer 13 Avr - 15:14

Le monastère reconstruit aux XII°-XIII°siècles

Le 20 décembre 1751, les moines, réunis dans leur nouvelle salle du chapitre construite selon les plans de Robert de Cotte à partir de 1701, décident la destruction du vieux cloître médiéval.
La décision n’était pas facile à prendre tant ce qui restait des édifices des XII° et XIII°s se rattachait à une histoire vénérables. Mais il devenait difficile de faire cohabiter esthétiquement, selon les goûts du XVIII°s, le nouvel édifice avec les restes de la vieille abbaye. Ceux-ci avaient déjà en grande partie succombé depuis la fin du règne de Louis XIV.
Et ce que nous regrettons aujourd’hui se produisit : l’achèvement de la destruction du monastère médiéval.


Les bâtiments du cloître vus du Sud.
On aperçoit au fond, sur le flanc Sud de la basilique, la galerie gothique et les ogives du hall du grand porche Sud. Les autres galeries étaient romanes.
Photo Musée Ashmolean à Oxford

On en trouve aujourd’hui des vestiges au Louvre, au Metropolitan Museum of Art et au Musée des Cloîtres de New York, ainsi qu’au Musée de Cluny. Mais on continue d’en découvrir aussi lors de fouilles archéologiques à Saint-Denis, pris dans des ouvrages de maçonnerie ou sous les bâtiments de la Légion d’Honneur.

L’abbaye médiévale rassemblait un vaste ensemble d’édifices devant répondre aux besoins d’une communauté de 150 moines, en moyenne.
C’est la prospérité du monastère et de ses possessions qui permit la reconstruction du cloître aux XII° et XIII°s.

Les trois galeries romanes (Ouest, Est et Sud)étaient réputées pour la somptuosité de leur décor sculpté dans le troisième quart du XII°s. Les arcadures présentaient des colonnettes simples ou doubles supportant des chapiteaux, de style encore roman, où figuraient des harpies et des créatures monstrueuses habitant une végétation luxuriante. Les colonnes comme les arcades étaient d’une grande variété de pierres et de couleurs. Les archéologues ont récemment retrouvé des éléments de colonnettes en pierre noire de Tournai.
Les arcs en plein ceintre alternaient avec des écoinçons à médaillon ornés de fleurs diverses et de masques grimaçants.

Vestiges de sommet d’arcadures (basilique de Saint-Denis ; salle de départ des visites)

Adossée à la basilique, la galerie Nord du cloître tranche avec les trois autres galeries romanes. C’est que l’édification du transept gothique a nécessité une reconstruction de cette partie dans le même style, dans le courant des années 1240. Cette unique galerie gothique du cloître comportait, devant le portail Sud du transept, une travée surélevée qui servait d’écrin au portail et à ses marches. Cet espace était merveilleusement éclairé par des baies couvertes d’arcs brisés et garnies de remplages aussi délicats que sophistiqués.

La galerie gothique du cloitre, adossée au portail Sud de la basilique et l'extrémité Nord de la salle capitulaire
(Cartel de la salle de départ des visites, basilique de St Denis)



Dernier vestige subsistant de la galerie gothique : l’angle Nord-Est du cloître
(derrière la petite arcadure se trouvait au Moyen Age l’angle Nord-Ouest de la salle capitulaire,
dont les principaux vestiges sont aujourd’hui à l’extérieur du bâtiment moderne)

Dans le cloître se trouvaient de nombreux monuments funéraires nobiliaires ou d’abbés, dont quelques uns sont décrits dans les dessins de la collection Gaignières. Il reste aujourd’hui les fragments d’un monument mural dans le dernier vestige du cloître médiéval. Mais sa décoration et ses inscriptions ont disparu.

Un pavillon construit dans un angle du cloître, abritait le lavabo des moines dont l’alimentation était assurée par une adduction d’eau sous pression.

Lavabo du cloître vers 1585, dessin d'Arnold Van Buchel, Photo Bibliothèque de l'université d'Utrecht
Par chance, nous possédons toujours la grande vasque monolithe de 3,80m de diamètre, dont le pourtour est décoré de 28 têtes identifiées à des dieux et héros païens, des animaux et figures allégoriques.

Photo J. Mangin


Au delà des bâtiments du cloître :

G : l'hotellerie ; D : salle capitulaire et dortoire ; B : réfectoire; E : palais abbatial ;
H : cuisines ; L et M : infirmeries; DD : chapelle des infirmeries.

Gravure de Claude Chastillon, début XVII°s
Entourant les galeries du cloître, les bâtiments monastiques comprenaient :
1) A l’Ouest du cloître se trouvait l’hôtellerie. On a retrouvé récemment sous son emplacement un cellier voûté, large de 8,50m.
2) Au Nord, l’abbatiale et le bâtiment du trésor sur son flanc Sud-Ouest.
3) A l’Est :
- la salle capitulaire qui occupe la partie Nord de cette aile Est du monastère, en rez-de-chaussée. La pièce était couverte d’une voûte dont les ogives retombaient sur deux colonnes axiales et sur plusieurs groupements de colonnettes en délit, appliquées au mur et dont les bases ont été retrouvées récemment. On peut les apercevoir aujourd’hui depuis la première salle du nouveau circuit de visites. Les fenêtres, à lancettes jumelées sous un oculus, comprenaient également des colonnettes.
Cette salle capitulaire fut dévastée par les Huguenots en 1567. Les archéologues y ont retrouvé près de 1500 fragments de vitraux dans une couche de démolition datée du XVI°s. Ils provenaient des fenêtres du chapitre.
- Le dortoir occupait tout l’étage de cette aile Est, au Sud de la salle capitulaire ; avec ses 60 m de long, c’était la plus grande salle commune de l’abbaye. Elle était couverte d’une voûte supportée par dix colonnes axiales en enfilade.
4) Dans l’aile Sud se trouvait le vaste réfectoire, salle à deux vaisseaux, mesurant 44m de long sur 13 m de large, dont la voûte élancée reposait sur six colonnes à socles octogonaux.

A moins de 50 cm de la pelouse du cloître actuel demeurent les restes d’un pavement en carreaux de terre cuite glaçurés. Ce sont des figures géométriques couvertes d’une glaçure verte ou jaune. Assemblés comme dans une mosaïque, ces carreaux composaient des symboles ou quelques fleurs de lys. Ils sont représentatifs du pavement des bâtiments et des galeries du cloître.

En plus des bâtiments strictement monastiques, l’abbaye comprenait plusieurs cours autour desquelles s’organisaient différences services ou édifices d’apparat :
1) Le long de la cours Ouest se trouvaient :
- les corps de gardes avec leurs tours
- le logis du trésorier et du cénier
- l’aumônerie
- la porterie
2) Autour de la cour Sud :
- les cuisines
- les logis des officiers chargés de l’approvisionnement de l’abbaye
3) A l’est, dominant les jardins :
- le palais abbatial. Dès le XIII°s, ce palais comportait une chapelle, plusieurs salles d’apparat, des galeries, une cuisine, un cellier et une prison. Une grande tour dominait le palais de l’abbé.
En 1529, François I° imposa comme abbé le cardinal Louis de Bourbon. Celui-ci fit reconstruire le palais dans un style Renaissance, que l’on perçoit fort bien sur la gravure de Claude Chastillon du début du XVIII°s.
- deux infirmeries en enfilades suivaient le palais abbatial toujours plus à l’Est . L’une d’elles possédaient une grande chapelle ; l’autre était au Nord-Est, détachée des autres édifices.



Dernière édition par Linceul royal le Mer 5 Oct - 12:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
Alexandre Lenoir



Messages : 186
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 49
Localisation : Musée des Monuments français ... à Paris

MessageSujet: Re: Le monastère des XII°-XIII°siècles   Dim 18 Sep - 15:05

Voici une petite partie, dégagée, des fondations de l'ancienne salle capitulaire de l'abbaye médiévale :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Le monastère des XII°-XIII°siècles   Lun 30 Jan - 8:15


en faisant des recherches sur le cloitre j'ai trouvé un site qui permet de visualiser les différente étapes d 'évolution de l'abbaye de saint Denis et de son environnement immédiat.

Voici quelques restitution virtuelle ainsi que l'adresse du lien il est instructifs sur l'évolution de la ville et surtout du bourg monastique

lien

.http://www.saint-denis.culture.fr/fr/1_4b5_3d.htm

L'ensemble monumental à l'époque gothique (XIIIe siècle)



Vue de l'abbatiale gothique et de la chapelle Saint-Clément.



Restitution du cloître gothique avec au premier plan, et de gauche à droite, le trésor, l'hôtellerie, le réfectoire, le bâtiment des cuisines et, au second plan, le bâtiment des moines



Restitution de la collégiale gothique Saint-Paul.



Vue de la maison de la Cène et des églises Sainte-Geneviève, Saint-Michel-du-Degré, Saint-Barthélemy, Saint-Michel-du-Charnier, Saint-Pierre, Saint-Paul et La Madeleine.

Se site est très intéressant car il nous permet de visualiser ainsi le cloitre médiévale et aussi les église qui entouraient l'abbatiale et qui on quasi disparue excepté pour le chevet de l'église des trois patrons .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Le monastère des XII°-XIII°siècles   Mar 3 Avr - 6:07

Bonjour voici trouvé sur le site gallica de la BNF deux dessin réalisé au début du XIXéme siècle et qui représente l'ancienne porte d’accès de l'abbaye de saint Denis et qui était les derniers vestiges du cloitre médiéval.

dessin et légende



[Ancienne porte de l'abbaye de Saint-Denis abattue en 1779] :

Auteur(s) : Régnier, Auguste Jacques (1787-1860 ). Dessinateur
Titre(s) : [Ancienne porte de l'abbaye de Saint-Denis abattue en 1779] [Image fixe] : [dessin] / Régnier
Publication : [19e siècle]
Description matérielle : Dessin à la mine de plomb et rehauts d'encre de Chine ; 15,3 x 10,3 cm





[Ancienne porte du cloître de l'abbaye de Saint-Denis abattue en 1779]

Auteur(s) : Dauzats, Adrien (1804-1868 ). Dessinateur
Titre(s) : [Ancienne porte du cloître de l'abbaye de Saint-Denis abattue en 1779] [Image fixe] : [dessin] / [Adrien Dauzats ?]
Publication : [19e siècle]
Description matérielle : Dessin à la mine de plomb et lavis à l'encre brune ; 14 x 6,8 cm

A noter le sommet des tourelles surmontées toutes deux d'une fleur de Lys .


Au plaisir .


Dernière édition par SAINT ELOI le Jeu 27 Déc - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Le monastère des XII°-XIII°siècles   Mer 26 Déc - 13:01

Bonjour,

outre plusieurs fragment provenant du cloitre et de la basilique que j'ai déjà mis dans un autre sujet voir :" http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net/t136p15-pour-un-musee-de-la-basilique-et-des-tombeaux-royaux"

Voici aujourd'hui d'autre photos avec leur notice de fragment d'élément du cloitre médiéval et qui sont eux aussi conservé au musée des thermes de Cluny .

photos et notice



Chapiteau : décor d'acanthe



Domaine : sculpture ; médiéval
Dénomination :chapiteau ; relief
Titre :Chapiteau : décor d'acanthe (Saint-Denis)
Lieu création / utilisation :France, Ile-de-France, Seine-Saint-Denis, Saint-Denis (lieu de création)
Période création/exécution : 2e quart 12e siècle
Millésime création/exécution vers 1145

Matériaux/techniques

marbre
Description

marbre pyrénéen
Mesures

Hauteur en cm : 24 ; Diamètre en cm : 17
Sujet représenté

ornementation (ornement à forme végétale, acanthe)
Précision sujet représenté

Chapiteau décoré de deux couronnes de feuilles d'acanthe.
Lieu de conservation

Paris ; musée national du Moyen Age - Thermes de Cluny
Statut juridique : propriété de l'Etat ; mode d'acquisition inconnu ; musée national du Moyen Age - Thermes de Cluny
Date acquisition : 1884 entrée matérielle
Anciennes appartenances : Collection publique, Saint-Denis, magasins

Colonnette



Domaine

sculpture ; archéologie ; médiéval
Dénomination

colonne ; base ; fragment
Titre
Colonnette (Saint-Denis)
Auteur/exécutant : anonyme
Lieu création / utilisation : France, Ile-de-France, Seine-Saint-Denis, Saint-Denis (lieu de création)
Période création/exécution : 2e quart 12e siècle
Millésime création/exécution : 1137 après ; 1140 avant
Historique : ensemble de six colonnettes provenant de Saint-Denis (Cl. 18297, Cl. 18298, Cl. 11659 a, Cl. 11659 b, RF 452, RF 453)
Matériaux/techniques : pierre
Mesures
Hauteur en cm : 80 (maximum conservé) ; Diamètre en cm : 14 (base)
Sujet représenté : ornementation (oiseau, tige, arum, blé)
Précision sujet représenté
La colonne ne présente que des animaux affrontés, deux oiseaux de part et d'autre de ce qui semble être deux griffons, autour desquels s'enroulent des rinceaux ornés de pommes de pins et de grappes de vigne. La tête du monstre de gauche et l'aile de l'oiseau de gauche du registre supérieur ont été refaits.
Lieu de conservation : Paris ; musée national du Moyen Age - Thermes de Cluny

Statut juridique : propriété de l'Etat ; saisie révolutionnaire ; musée national du Moyen Age - Thermes de Cluny
Date acquisition : 1887
Anciennes appartenances : Collection publique, Saint-Denis, magasins

Chapiteau double à oiseaux fabuleux



Domaine : sculpture ; médiéval
Dénomination : chapiteau ; relief

Lieu création : France, Ile-de-France, Seine-Saint-Denis, Saint-Denis (lieu de création)
Période création/exécution
2e quart 12e siècle
Millésime création/exécution
vers 1145
objet en rapport
Historique
Chapiteau du cloître de l'abbatiale de Saint-Denis ; ensemble de chapiteaux doubles à lions ailés(Cl. 18925 a), à oiseaux fabuleux (Cl. 18925 b), à sirènes (Cl. 23531), à décor d'acanthe (Cl. 12119) ; en rapport avec des sculptures du Louvre (RF 496, RF 497, RF 498, RF 499, RF 510, RF 525), Rouen, M.A., Chapiteau simple, Saint-Denis, M.L.H., Imposte, New York, MET, statue colonne
Matériaux/techniques : calcaire
Mesures : Hauteur en cm : 26.5 ; Largeur en cm : 41 ; Profondeur en cm : 29.5
Sujet représenté : représentation animalière (animal fabuleux, oiseau, dragon)
Précision sujet représenté
Sur l'une des grandes faces deux monstres opposés se retournent l'un vers l'autre pour manger les deux fruits à grains qui s'échappent d'un bouquet central composé de cinq feuilles. Ils ont un corps d'oiseau avec une queue de serpent et des pattes de lion. Sur l'autre grande face, la scène est presque identique, mais les têtes des monstres s'entrouvent sur deux rangées de dents.
Lieu de conservation : Paris ; musée national du Moyen Age - Thermes de Cluny

Statut juridique
propriété de l'Etat ; musée national du Moyen Age - Thermes de Cluny
Anciennes appartenances : Saint-Denis, magasins

Chapiteau double à lions ailés



Domaine
sculpture ; médiéval
Dénomination : chapiteau ; relief

Lieu création / utilisation
France, Ile-de-France, Seine-Saint-Denis, Saint-Denis (lieu de provenance)
Période création/exécution : 2e quart 12e siècle
Millésime création/exécution : 1145


Mesures : Hauteur en cm : 26 ; Largeur en cm : 38 ; Profondeur en cm : 29.5
Sujet représenté : représentation animalière (animal fabuleux, lion, oiseau, aile, serpent)
Précision sujet représenté

Sur l'une des deux grandes faces : représentation d'une tête de monstre entourées de deux animaux chimériques. celui de gauche est un monstre ailé avec l'arrière train d'un lion, celui de droite a les mâchoires retroussées sur deux rangées de dents pointues, il a une queue de serpent et des ailes. L'autre grande face représente une tête d'homme entourée à gauche par un monstre à tête de lion sur un corps d'oiseau, avec une queue de serpent, et à droite par un monstre à tête d'oiseau sur un corps de lion.
Lieu de conservation : Paris ; musée national du Moyen Age - Thermes de Cluny

Statut juridique
propriété de l'Etat ; musée national du Moyen Age - Thermes de Cluny
Anciennes appartenances : Saint-Denis, magasins

D'autre élément étant encore mis sur la base Joconde je posterais une suite sous peu


Au plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Le monastère des XII°-XIII°siècles   Jeu 27 Déc - 15:26


Bonjour

voici la seconde partie du sujet consacré au vestige du cloitre médiévale conservé au musée de Cluny.

photos et notice

colonnette sculptée



cette colonnette faisait partie des 6 saisie à la révolution et déposée au musée de Cluny (voir 1ere partie du sujet )

Historique
Provient du piédroit droit du portail sud de la façade occidentale de l'abbaye Saint-Denis ; voir aussi : Colonnette à rinceaux : Saint-Denis (RF 452)
Matériaux/techniques : calcaire
Mesures : Hauteur en cm : 149 ; Diamètre en cm : 13.5
Sujet représenté
ornementation (rinceau, feuillu, feuille, homme, nu, enfant, lion, oiseau, rose)

Précision sujet représenté
Colonnette décorée de deux bandeaux larges, l'un décoré de rinceaux habités, l'autre de rinceaux feuillus, séparées par deux bandeaux étroits où alternent des roses ornées d'un quadrilobe à coeur et deux perles. Le tout s'enroulent en une spirale dextrogyre tout au long de la colonnette. Les rinceaux sont habités par : des hommes nus, un oiseau, une lionne dressée.





Colonnette à rinceaux




Historique
Provient du portail de la façade occidentale de l'abbaye Saint-Denis ; autres numéraux d'inventaire : Colonnette Fragment (Cl. 18298), Colonnette à rinceaux habités (Cl. 19576), Colonnette (Cl. 18297), Colonnette (Cl. 11659 a), Colonnette (Cl. 11659 b) , Colonnette à rinceaux : Saint-Denis (RF 453)
Matériaux/techniques : calcaire
Mesures : Hauteur en cm : 257 ; Diamètre en cm : 13.5
Sujet représenté : ornementation (ornement à forme végétale, feuille, rinceau, feuillu, fleur)
Précision sujet représenté
Colonnette décorée de deux bandeaux décorés de rinceaux feuillus, séparés par deux bandeaux étroits ornés d'une frise de fleurs à huit pétales, entre deux rangs perlés.

Chapiteau d'angle : masque grimaçant



Période création/exécution : 4e quart 12e siècle ; 1er quart 13e siècle
Matériaux/techniques : calcaire
Description : Oeuvre isolée
Mesures : Hauteur en cm : 28 ; Largeur en cm : 29 ; Profondeur en cm : 27.5
Sujet représenté : représentation animalière (animal fabuleux, tête d'animal)
Précision sujet représenté
Chapiteau d'angle présentant un masque grimaçant aux yeux globuleux, à la langue proéminente et aux oreilles larges et pointues. Style gras, authenticité douteuse
Etat de conservation : Assez bon état ;
Lieu de conservation
Paris ; musée national du Moyen Age - Thermes de Cluny

Statut juridique
propriété de l'Etat ; musée national du Moyen Age - Thermes de Cluny
Anciennes appartenances : Saint-Denis, magasins

Archivolte






Lieu création / utilisation
France ; Nord (?) (lieu de création)
Période création/exécution
2e moitié 12e siècle

Historique
voir aussi : Fragment de frise (Cl. 19098)
Matériaux/techniques : calcaire
Mesures : Hauteur en cm : 34 ; Largeur en cm : 57
Sujet représenté : représentation végétale (feuille)
Précision sujet représenté

Sous un bandeau orné de deux petits fleurons à cinq pétales par claveau, un large registre est occupé par un rinceau de caulicoles et de palmettes. La composition semble respecter un principe de symétrie et de continuité, deux rinceaux formant le motif répété ensuite. Dans chacun de ces ensembles, la portion centrale d'une tige détermine une courbe, tandis que les extrémités de deux autres tiges viennent se rejoindre, donnant naissance à une large feuille qui vient se recourber au sommet, enveloppant la première tige. De part et d'autre de cette feuille centrale, des palmes plus longues naissent de l'extrémité des tiges, se repliant sur elles-mêmes, tandis que les espaces laissés vides sont occupés par d'autres feuilles plus petites, roulées sur elles-mêmes.
Etat de conservation : manque des éléments
Lieu de conservation : Paris ; musée national du Moyen Age - Thermes de Cluny

Date acquisition : 1891
Anciennes appartenances : Saint-Denis, magasins

Deux colonnes accolées avec chapiteaux et bases





Auteur/exécutant

anonyme
Lieu création / utilisation

France ; Nord (?) (lieu de création) ; France ; Ile-de-France ; Seine-Saint-Denis ; Saint-Denis (lieu de provenance)
Période création/exécution : 1ère moitié 12e siècle
Matériaux/techniques : calcaire
Mesures : Hauteur en cm : 29 ; Largeur en cm : 35.5 ; Profondeur en cm : 25.5
Sujet représenté : représentation animalière (animal fabuleux, feuille)
Précision sujet représenté

Chapiteau dont la corbeille est couverte de rinceaux surgissant de la bouche de têtes monstrueuses placées aux angles
Etat de conservation : Bon état général ; Complet
Lieu de conservation : Paris ; musée national du Moyen Age - Thermes de Cluny
Anciennes appartenances : Saint-Denis, magasins


La suite des photos sera postée sous peu.

Au plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Le monastère des XII°-XIII°siècles   Ven 20 Fév - 21:23

Bonsoir , voici deux trois photos appartenant aux arcature du cloitre Roman de l'abbaye de saint Denis.actuellement je ne sais ou sont conservé ces élément sans doute au musée des thermes de Cluny ou bien au musée d'histoire de saint Denis .  

" />

Tête féline mordant la queue d'un autre animal fragment recueilli dans les fouilles de la démolition du cloitre roman .

" />

Face grimaçante représentée à l’envers sur un écoinçon de l'arcature du cloitre roman  vers 1150

" />

fragment de colonnette en calcaire noir attribué au cloitre roman deuxième quart du XII éme siècle .  

" />

restitution de l'arcature du cloitre roman .

Voila donc pour ces différents élément du cloitre qui nous sont parvenu .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Le monastère des XII°-XIII°siècles   Mer 25 Fév - 16:04

Bonjour, voici tiré du cite http://www.saint-denis.culture.fr la description des arcature romane du cloitre .

En 1751, les moines bénédictins firent raser leur ancien cloître qui jouxtait le flanc sud de l'abbatiale. Ses galeries à arcature recelaient un remarquable décor sculpté .

description

Ce décor est l'œuvre d'un atelier de sculpteurs qui travaillait le calcaire blanc avec une étonnante habileté technique, ciselant la pierre à la manière d'ouvrages d'orfèvrerie.
Les chapiteaux sont ornés d'une végétation hybride dans laquelle se côtoient représentations humaines et animaux, souvent fabuleux, issus des bestiaires médiévaux : quadrupèdes, oiseaux, griffons, harpies.Deux chapiteaux et une base, attribués à ce même cloître, sont réalisés dans le calcaire noir de Tournai et se distinguent par une sculpture en méplat

. Importés tout faits, ils ont visiblement été travaillés par des artisans rompus au façonnage de cette pierre de structure schistoïde.Le décor des galeries du cloître s'étendait aux arcs appareillés en plein cintre

qui surmontaient les colonnettes. Leur modénature

est ornée de rangées de perles et de pointes de diamants

. Dans les écoinçons

, des feuilles disposées autour de boutons en relief dessinent une grande variété de rosaces végétales. On note la présence d'une pièce énigmatique, un médaillon où figure la face grimaçante d'un personnage diabolique, reproduite à l'envers.
certain éléments sont repris dans les photos de l'article précédents d'autres se trouvent dans d'autre musée de France et des états unis ..

Il serait intéressant de faire un sujet sur les œuvres Romane que conserve encore saint Denis .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le monastère des XII°-XIII°siècles   Aujourd'hui à 5:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Le monastère des XII°-XIII°siècles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des idées de textes sur l'évolution des droits de l'enfant à travers les siècles?
» Un monastère se construit
» Saint Sylvestre Pape, commentaire du jour "Né du Père avant tous les siècles..., il a pris chair de la Vierge Marie" (Credo)
» Kuten La, Abbé du monastère de Nechung (1 et 2/2)
» Problèmes au monastère de Thich Nhat Hanh Vietnam...?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: L'ABBAYE :: Les bâtiments de l'abbaye médiévale-
Sauter vers: