Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 La chapelle saint Clément

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: La chapelle saint Clément    Sam 20 Sep - 14:26

Bonjour , aujourd'hui nous allons commencer a parler de la chapelle saint Clément antérieur à saint Louis elle restera consacrée au culte jusque à l'arrivée de la congrégation de saint Maure au début du XVII éme siècle .
Le sujet étant important il sera étudié en plusieurs partie .

Origine de son vocable

Les religieux de Saint Denis attribuaient au pontificat de saint Clément la mission de leur patron dans la Gaule. Ils rapportaient donc à ce pape les causes de la fondation de leur monastère, aussi lui rendaient - ils un culte particulier. Ils avaient voulu lui élever une chapelle à l'intérieur même du cloître,et les jeunes religieux consacrés à Dieu tout enfants dans cette abbaye aussi bien que l'essaim tout entier du noviciat, étaient placés sous le patronage de saint Clément.

localisation et dimension

La chapelle de Saint Clément, bâtie antérieurement au règne de saint Louis et destinée aux prières domestiques, était aussi dédiée sous le vocable de la sainte Vierge. Détachée de la basilique et assise dans le préau elle était juxtaposée au flanc ouest du grand dortoir. Percée à l'ouest, c'est à dire dans sa longueur de six lancettes isolées, elle mesurait soixante et dix pieds de long sur vingt six de largeur et environ trente deux pied de hauteur sous voûte.

Ornementation réparations et annexes

Les manuscrits que fournissent les propres archives de l'abbaye de Saint Denis,mentionnent souvent des travaux de décoration exécutés dans la chapelle de Saint Clément. Les pompes religieuses auxquelles elle ouvrit ses portes, la prédilection de saint Louis pour ce sanctuaire, ses visites ,les largesses dont il se plut à le combler sont autant de garanties de son élégance et de sa richesse et tout témoigne qu'il ne le céda sous aucun rapport aux chapelles de la basilique elle même.Une lampe brûlait nuit et jour devant son autel, et la fondation de ce luminaire est consignée dans le Livre vert, entre celle des quatre grands luminaires de l'abbatiale et du monastère Au XIII siècle, l'abbé Mathieu de Vendôme faisait décorer de peintures les murs de la chapelle de Saint Clément pour trente neuf livres neuf sous en comptant les échafaudages, après avoir fait peindre aussi en totalité le cloître et la salle capitulaire et en 1321, l'abbé Gilles de Pontoise faisait repeindre en entier cette magnifique chapelle au prix de cinquante huit livres. En 1287 sous l'abbé Renaud, l'habile sculpteur en bois Jehan Malot, le même qui avait sculpté les stalles du chœur de la basilique peintes par Jehan de Noyon et deux trônes abbatiaux pour Saint Denis et pour Merville, confectionnait le corps de stalles de la chapelle de Saint Clément au prix de sept livres huit sous,pour matériaux et couleurs. Tout porte à croire que ses murs furent peints par Jehan de Noyon ou même par maître du Rousme (de Rousomo) qui reçut pour la peinture du jubé de la basilique, cent livres somme énorme quand on songe que les peintures du réfectoire et celle d'une seule image n'avaient coûté que quatre livres .Deux noms d'habiles lathomiers (maîtres de pierre) s'attachèrent également au passage (aleya) qui communiquait de cette chapelle avec le jardin et le cloître et dont les matériaux furent soldés neuf livres neuf sous. Ces artistes étaient Clément maître de la basse œuvre pour l'abbaye ainsi que pour Dugny, Merville, Mareuil, et pour le collège et le palais abbatial de Paris, et maître frère Nicolas tous deux vivant dans l'abbaye où leurs officines ou loges (logiœ), occupaient des emplacements séparés des lieux réguliers. Les comptes de l'abbaye en l'an 1287 mentionnent la reliure du missel de la chapelle de Saint Clément, ce qui prouve que le saint sacrifice était célébré dans ses murs. Cette chapelle fut pourvue à la même époque de statères avec leur poids, du prix de huit sous trois deniers et on voit sur les mêmes comptes qu'un gardien particulier était attaché à l' entrée de ce sanctuaire et qu' il recevait de l' abbé quarante sous par an pour ses gages.Source (Histoire de l'abbaye de Saint-Denis en France tome second par madame Félicie d' Ayzac)

Prochainement nous découvrirons la suite de l'histoire de cette
chapelle .

Au plaisir .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: La chapelle saint Clément    Dim 21 Sep - 17:31

Bonjour voici aujourd'hui la suite du sujet consacré a la chapelle saint Clément .

Ornementation réparations et annexes (suite)

Au milieu du XV siècle les murs et les arêtes des voûtes de la chapelle de Saint Clément, furent de nouveau recouverts de peintures d'or et d' azur, par les soins de ' abbé Guillaume de Farréchal. Son autel et toutes les parties voisines furent reconstruites et revêtues de porphyre et une élégante statue de la sainte Vierge fut mise au dessus de l'autel En 1543, Gillain de Saint - Villiam, maçon recevait pour réparations sous le comble de Saint Clément la somme de soixante et dix sept livres dix neuf sous quatre deniers. En 1595 sous Louis IV de Lorraine, dix neuf milliers de petits carreaux confectionnés à Paris dans les officines du maître potier de terre Yves Moust, étaient absorbés par le carrelage du studium de Saint Clément et de la grande galerie du palais abbatial. Jehan paveur, Renaud Olivier et Michel Buet, firent la maçonnerie et le charriage des matériaux de ce carrelage qui n'épuisa pas moins de trente tombereaux de sablon, et qui couvrit un emplacement de cinquante sept toises et douze pieds.

Nous découvrirons demain ce qu'il advint de la chapelle et prochainement nous verrons aussi son rôle dans la vie des moine ainsi que certain fait historique qui si son déroulé .

Au plaisir


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: La chapelle saint Clément    Jeu 25 Sep - 20:14

Bonsoir, aujourd'hui nous allons voir quelle fut le sort de la chapelle Saint Clément qui ne survécut pas à l'arrivée des maurists en 1633.

Division et transformation de la chapelle de Saint Clément

L'année 1633 lors de l'installation dans le monastère des trente trois nouveaux religieux de la réforme de Saint Maur qui devaient le régénérer, le nombre des frères insensiblement amoindri dans la période de décadence qui venait d'être traversée était notablement accru et devait s'augmenter encore d'un noviciat florissant et de nouveaux congréganistes. Les locaux manquaient au dortoir le chauf foir commun n'existait plus depuis longtemps, inutile qu'il était à des religieux tous disséminés par petites sociétés ou établis isolément dans les corps de logis détachés des lieux où la règle était praticable La bibliothèque était demeurée sous les cendres de l'incendie allumé par les huguenots, Il n' y avait plus à balancer ne pouvant bâtir sur de nouveaux plans les religieux sacrifièrent ce qui était en double chez eux. La chapelle de Saint Clément fut fermée au culte Le tombeau de l'abbé Robert et les autres rendirent les cendres qu' ils renfermaient et que l'on transféra ailleurs. Le vaisseau vide et dépouillé fut divisé en deux étages l'inférieur vaste local de onze toises et demie de long sur onze de large devint à la fois la salle de récréation en hiver et la classe destinée aux disputes théologiques et philosophiques dont les cours allaient se rouvrir, cette salle était carrelée et bâtie en pierres de taille. L' étage supérieur auquel on accédait du dortoir par un petit escalier fut divisé et subdivisé avec une économie jalouse, de pourvoir à tous les besoins on y ménagea trois locaux 1) le chauffoir 2) la bibliothèque 3) un dortoir supplémentaire . Le chauffoir était voûté en pierres de taille long d' environ cinq toises sur quatre et demie et enrichi un peu avant 1672 d' une nouvelle et grande cheminée en pierre. C' est là que les religieux venaient au sortir de l'office nocturne réchauffer en hiver leurs membres glacés 2) La nouvelle bibliothèque abritée sous la même voûte et communiquant au chauffoir longue de sept toises et large de cinq recueillit les débris échappés au vaste foyer qui avait dévoré la première en 1567. En 1672 elle était dignement meublée et remplie de livres rangés sur des tables et dans des armoires de menuiserie toutes neuves.
Si cette bibliothèque n'eut pas la magnificence de la première, elle imposa néanmoins par ce caractère recueilli cet ordre admirable et cette senteur des vélins qui distinguèrent de tout temps ces sanctuaires de la science et ses parois disparaissaient sous le nombre de ses volumes" convenables" disent prosaïquement les experts qui dressèrent l'état des lieux à la grandeur de l'abbaye et au nombre" encore incomplet" de cent religieux. Le dortoir supplémentaire ou petit dortoir ne fut autre chose q' un étroit corridor donnant accès par huit portes dans autant de compartiments exigus régnant derrière la bibliothèque et le chauffoir, qui en était le prolongement .La génération qui avait vu ces transformations de la chapelle de Saint Clément avait vieilli et disparu, celle qui l'avait remplacée allait s'effacer à son tour quand arriva l'heure suprême des bâtiments de l'abbaye: l'antique édifice tombait alors en ruine tout y croulait et s'effondrait. Deux ans avant ce dernier jour c'est à dire en 1698 la coque de la chapelle de Saint Clément subsistait encore, aujourd'hui dit dom Félibien, la chapelle de Saint Clément ne subsiste plus qu' en partie ,encore le reste doit il être abattu pour faire place au nouveau cloître. Elle ne tomba en effet qu'avec l'ensemble vénérable, qui fut démoli en 1700. Juxtaposée à la galerie orientale du cloître la chapelle de Saint Clément lui versait une ombre éternelle elle rétrécissait aussi le préau qui était tracé de nord en sud sur un plan parallélogrammatique. Il ne reste plus de vestiges de ce vénérable édifice sur le sol où il fut assis, des bordures de fleurs diverses et un pavage de ce siècle couvrent seuls l'emplacement où on retrouverait sans doute ses fondations pour peu qu on voulût y creuser.


Voila donc l'Histoire de cette chapelle mais plusieurs souvenir Historique eurent pour cadre cette chapelle et ce sont ces fait que je vous contrait prochainement .

Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: La chapelle saint Clément    Dim 28 Sep - 14:54

Bonjour aujourd'hui nous allons découvrir quelques fait historique marquant lié a cette chapelle disparue .

Saint Louis


La chapelle de Saint Clément a eu ses souvenirs historiques, mais quelques faits sans liaison sont seuls arrivés jusqu à nous. Saint Louis venait tous les ans passer la veille et le jour de la fête de saint Denis dans le monastère. Pendant le cours de cette nuit la basilique retentissait du chant des louanges des martyrs. Entre minuit et une heure les chanoines de la collégiale de Saint Paul s'y rendaient pour chanter matines avant l'heure où la communauté allait y descendre, celle ci succédait aux chanoines vers une heure et demie de la nuit pendant qu' elle tenait le chœur, saint Louis faisait commencer l' office par ses chapelains dans la chapelle de Saint Clément et au moment où la basilique restait déserte, il marchait précédé de la croix et de ses aumôniers jusqu' au pied des châsses des saints martyrs et descendait dans le chevet, là les chapelains du roi continuaient l' office jusqu à ce que le jour naissant y ramenât les religieux. Le temple resplendissait d' or de lumière et de pierreries, c' était dans ces brillantes nuits comme un des parvis rayonnants de la Jérusalem céleste retentissant des chœurs des anges.

Charles VI


Le 10 août 1382, Charles VI vint à Saint Denis lever l'oriflamme, avant la bataille de Rosebecq. Il s' y rendit la veille au soir escorté des princes ses oncles et de la principale noblesse du royaume. Le prince et la cour passèrent la nuit dans l hôtel des hôtes Le lendemain vers neuf heures du matin l'abbé Guy de Monceaux entouré de ses officiers dans des costumes magnifiques et de toute la communauté en chapes de cérémonie tissues d'or vinrent attendre le cortége au pied de la chapelle de Saint Clément, de là ils devaient voir le prince descendre de ses appartements et se porter à sa rencontre en chantant des hymnes pour le conduire processionnellement dans la basilique.

A suivre .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: La chapelle saint Clément    Dim 5 Oct - 15:01

Bonjour , après quelques jour d’absence voici la suite des anecdote historique lié à la chapelle saint Clément .

Charles VI (suite)

La chapelle de Saint Clément vit une pompe d'un autre ordre en 1892 sous le gouvernement du même Guy de Monceaux, ce fut la translation des reliques de saint Louis tirée de la fierte où elles avaient été renfermées, jusqu'à ce moment pour être déposées dans celle qu'apportait Charles VI. Le prince offrait ce don superbe en accomplissement d'un vœu fait pour recouvrer la santé. Il assista en à l'auguste cérémonie. Les religieux portèrent sur épaules l'ancienne châsse du saint roi sous ce cloître dans ce lieu saint qu'il avait foulés avec larmes dans les élan de sa ferveur, et qu'il protégeait maintenant du sein de sa gloire céleste, la chapelle de Saint Clément avait pour la circonstance ses pompes les plus splendides.La solennité s'accomplit en présence de toute la cour, des seigneurs et des plus hauts prélats du royaume. Les saintes reliques furent ensuite transportées processionnellement sur les épaules des princes du sang dans la basilique, après avoir fait en triomphe le tour du cloître .

abbé Robert de Fontenay

En 1363 le tombeau de l'abbé Robert de Fontenay, était placé dans la chapelle de Saint Clément. Sans doute le prélat mourant avait demandé cet asile sacré pour sa cendre, sans prévoir qu'elle en serait bannie trois siècles plus tard par la dernière transformation de ce sanctuaire .

Voila donc pour les anecdotes historique concernant cette chapelle aujourd'hui disparue .

Au plaisir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: La chapelle saint Clément    Lun 13 Oct - 19:55

Bonsoir voici une dernière anecdote historique concernant un personnage enterré dans la chapelle en 1613.

François Godefroid de la Tour


La chapelle de Saint Clément était encore ouverte au culte en 1613 .Un riche et savant gentilhomme, François Godefroid de la Tour avait témoigné dans le siècle, le désir de partager sous le cloître de l' abbaye le même tombeau que son frère Henri Godefroid religieux grand chantre et commandeur, mort peu d'années auparavant. Les religieux acquiescèrent à ce vœu sympathique et chrétien.Au mois de mai 1613, le corps de François Godefroid était apporté de Paris et conduit parmi les jardins à la demeure du grand chantre, là sans doute, les deux frères, resté dans l'éclat du monde, l' autre enseveli dans la solitude avaient passé souvent ensemble de ces heures d' intimité savourées des âmes d'élite et dont elles seules savent prix .La levée du corps fut faite par le curé de Saint-Jacques de Vauboulon, église paroissiale située à l' est dans parc et exclusivement réservée à la population laïque de l'abbaye, et le cercueil fut accompagné des chanoines de la collégiale de Saint Paul et des religieux récollets de la ville de Saint Denis. Le deuil était conduit par dom Augustin neveu des deux frères et lui même alors religieux grand chantre. Le cercueil fut déposé dans la chapelle de saint Clément où la communauté l'attendait et où le grand prieur de l' abbaye célébra le saint sacrifice puis la dépouille deux frères fut réunie selon leur vœu sous la même dalle du cloître .

Voici donc pour cette derniére anecdote historique .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: La chapelle saint Clément    Sam 22 Nov - 20:43

Bonsoir dans son livre dom félibien évoque la chapelle de saint clément voici ce qu'il en dit.

Au commencement de 1363 mourut l' abbé Robert àprés avoir gouverné l' Abbaye environ neuf ans. Il fut enterré dans la chapelle de Saint clément joignant le dortoir. Cette chapelle destinée aux prières domestiques ouverte de six grandes croisées au midi. Elle avait dans l'œuvre soixante dix pieds de long sur vingt six de large et environ trente deux sous voute.Depuis la derniere réforme introduite en 1633 on se vit obligé de faire servir cette ancienne chapelle à d'autres usages faute de logements réguliers. on transféra ailleurs les ossements de ceux qui y avaient été enterré, à souhaiter qu' on eut conservé la tombe de l' abbé Robert,son épitaphe nous aurait peut être appris quelques circonstances remarquables de sa vie. Aujourd’hui, la chapelle de Saint Clement ne subsiste plus qu'en partie et encore le reste doit il être abattue pour faire place au nouveau cloitre .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chapelle saint Clément    Aujourd'hui à 5:54

Revenir en haut Aller en bas
 
La chapelle saint Clément
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapelle Saint Michel de Brasparts
» Jean-Paul II repose dans la chapelle saint sébastien, un signe de la Ste Vierge?
» Jean-Paul II repose désormais dans la chapelle Saint-Sébastien
» La bienheureuse Élie de saint Clément
» 2010: Objet étrange au dessus de la Chapelle saint Mesmin(contrail sur une couche nuageuse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: L'ABBAYE :: Les bâtiments de l'abbaye médiévale-
Sauter vers: