Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 Fontevraud ecrin des rois plantagenets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Fontevraud ecrin des rois plantagenets   Lun 9 Mar - 21:30

Bonjour , si saint Denis fut la nécropole des rois de France d' autre eurent le privilège d’abriter des nécropoles royale mais pas nécessairement française .tel fut le cas de Fontevraud qui fut la derniére demeure des premiers roi anglais de la dynastie plantagenêts.

Histoire

L'abbaye Notre-Dame de Fontevraud est une ancienne abbaye d'inspiration bénédictine, siège de l'ordre de Fontevraud, fondée en 1101 par Robert d'Arbrissel et située à Fontevraud, près de Saumur en Anjou (actuel Maine-et-Loire). Site de 13 ha établi à la frontière angevine du Poitou et de la Touraine, elle est l'une des plus grandes cités monastiques d'Europe.

Initialement monastère mixte, accueillant femmes et hommes au sein des mêmes bâtiments, puis agrandi en monastère double dans l'esprit de la réforme grégorienne, l'abbaye de Fontevraud va s'attirer la protection des comtes d'Anjou puis de la dynastie des Plantagenêts qui en feront leur nécropole. Après un déclin à partir du XIIIe siècle, l'abbaye est dirigée pendant presque deux siècles par des abbesses issues de la famille royale des Bourbons. La Révolution française porte un coup d'arrêt définitif à l'établissement religieux qui se transforme en établissement pénitentiaire jusqu'en 1963. Les différentes rénovations des édifices débutent dès le XIXe siècle après le classement de l'abbaye au titre des monuments historiques en 18402 et se poursuivent jusqu'à nos jours. En 2000, l'abbaye de Fontevraud est classée au patrimoine mondial de l'Unesco avec l'ensemble du site culturel du Val de Loire.

L'ensemble monastique se compose aujourd'hui des deux monastères encore subsistants sur les quatre d'origine. Le plus important est le monastère du Grand-Moûtier, ouvert au public, qui héberge l'église abbatiale, la cuisine romane et la chapelle Saint-Benoît du XIIe siècle, ainsi que le cloître, les bâtiments conventuels, dont la salle capitulaire, et les infirmeries du XVIe siècle. Certains des bâtiments hébergent aujourd'hui des salles de séminaire. Le prieuré Saint-Lazare, dont l'église date du XIIe siècle, a été transformé en résidence hôtelière.



La nécropole royale

La transformation de l'abbaye en nécropole dynastique des Plantagenêts participe grandement à son développement. Henri II, marié à Aliénor en 1152, y fait sa première visite le 21 mai 1154. Le couple confie à l'abbaye ses deux plus jeunes enfants : Jeanne, née en 1165, et Jean, futur roi d'Angleterre17. Ce dernier quitte l'abbaye après cinq ans, tandis que Jeanne ne la quitte qu'en 1176, pour son mariage. En 1180, Henri II finance la construction de l'église paroissiale de Fontevraud, l'église Saint-Michel, construite près de l'abbaye12. En 1189, épuisé moralement et physiquement par la guerre que lui mènent ses fils et le roi de France, Henri II meurt à Chinon. Aucune disposition n'avait été prise pour préparer les funérailles. Bien que l'ancien roi ait pu parler d'être enterré à Grandmont, dans le Limousin, il est difficile de transporter le corps en plein été et personne ne souhaite prendre le temps du voyage. Fontevraud est alors choisie par commodité, afin de parer au plus pressé18.

Richard Cœur de Lion meurt le 6 avril 1199, à Châlus-Chabrol. Sur le choix de sa mère Aliénor, la dépouille est conduite à Fontevraud et enterrée le 11 avril aux côtés de son père. Jean Favier émet l'idée qu'avec ce choix, Aliénor souhaite créer une nécropole dynastique, sur les terres ancestrales de la famille Plantagenêt, mais également à la frontière avec le Poitou, et l'Aquitaine, sa terre natale19. Jeanne, affectée par la mort de son frère, se rend à Rouen auprès de son frère cadet, Jean. Enceinte et affaiblie, elle finit par se retirer à Fontevraud et y meurt le 11 juillet 1199 en donnant naissance à un enfant, Richard, qui vivra juste assez pour être baptisé20.

En 1200, de retour de Castille, Aliénor décide, à plus de 80 ans, de se retirer quasi définitivement à Fontevraud. Elle meurt quatre ans plus tard, le 1er avril 1204 à Poitiers, et est enterrée aux côtés de son mari, de son fils Richard et de sa fille Jeanne21. Après la mort d'Aliénor, ses fils et petit-fils continuent de considérer l'abbaye comme une nécropole familiale. En 1250, Raymond, comte de Toulouse et fils de Jeanne, est enterré à sa demande auprès de sa mère. En 1254, Henri III, fils de Jean, organise le transfert de la dépouille de sa mère Isabelle d'Angoulême, alors enterrée en Angoumois à l'abbaye Notre-Dame de La Couronne, jusqu'à Fontevraud. Son cœur y est déposé à sa mort.à l'origine les tombeaux se trouvaient dans la crypte mais à la révolution ceux-ci furent profané et les ossements dispersé .la crypte fut comblée .Sous le transept de l’église se trouve le « cimetière des rois » qui conserve le corps de huit princes et princesses d’Angleterre mais aussi des urnes contenant le cœur de Jean sans terre, d’Isabelle d’Angoulême et de leur fils Henri III.

le tombeau .

A l’origine, les quatre gisants, que nous pouvons voir maintenant dans la nef, se trouvaient dans la crypte accompagnés de deux autres, aujourd’hui disparus : Jeanne d’Angleterre, fille d’Henri et d’Aliénor et le fils de Jeanne, Raymond VII de Toulouse.

Selon la tradition, ils étaient représentés les pieds vers l’Orient et Jérusalem. Le fond est décoré d’une fresque, assez bien conservée, avec les armoiries et emblèmes des Plantagenêt  (croix, lions) et les noms d’Henri, Aliénor, Richard, le dernier étant illisible (probablement Isabelle). Cette fresque et les gisants sont les seules choses qui nous restent du tombeau. Celui-ci ainsi que les deux gisants manquants ont été détruits à la révolution et la crypte comblée (ce qui a d’ailleurs protégé la fresque) il nous reste une gravure montrant ce tombeau tel qu'il était à l'origine .

voici la gravure ainsi que une photos de la fresque



Les gisants

Les quatre gisant rescapé sont ceux de Henri II  de son épouse Aliénor d' Aquitaine ,de R chard Coeur de lion , et d'isabelle d' Angoulême

gisant  d' Henri II  


le gisant  d'Henri II le montre debout On le voit à la manière dont tombe le plissé des vêtements. Les plis de son manteau tombent raides vers ses pieds



Aliénor d' Aquitaine
Aliénor est représentée couchée et le drapé tombe naturellement et souplement.Elle tient dans ses mains un livre ouvert pour rappeler qu’elle était toute sa vie l’amie des poètes et troubadours



Richard cœur de Lion et Isabelle d' Angoulême

Richard et Isabelle d’Angoulême (femme de Jean sans terre) sont également représentés couchés. Le plissé de leurs vêtements ondule bien dans ce sens.Le gisant d’Isabelle d’Angoulême, plus petit, visiblement différent des trois autres a été réalisé plus tard



voila donc pour cette nécropoles dont les gisants conservent encore une riche polychromie que l'on ne retrouve plus à saint Denis .

vue des gisants dans la nef



Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Fontevraud ecrin des rois plantagenets   Jeu 12 Mar - 20:15

Bonsoir en consultant le fond gaigniére de la bande de donnée gallica j'ai trouvé les dessin des gisant que le collectionneur Roger Gaigniére fit réaliser .On peut admirer la richesse des couleurs mais aussi les dessin des robes les voici tout les quatre.

Dessin du gisant d' Aliénor d' Aquitaine



Description matérielle :  Aquarelle

Note(s) :  Tiré d'un tombeau de l'abbaye de Fontevrault
Description iconographique : Éléonore d'Aquitaine, d'abord reine de France, puis reine d'Angleterre, morte en 1202
Référence(s) : Gaignières, 1377. - "Inventaire des dessins exécutés pour Roger de Gaignières et conservés aux départements des estampes et des manuscrits

Dessin du gisant d' Isabelle d' Angoulême




Description matérielle :  Aquarelle

Note(s) :  Tiré d'un tombeau de l'abbaye de Fontevrault
Description iconographique : Élisabeth de la Marche, reine d'Angleterre, morte en 1215
Référence(s) : Gaignières, 1382

dessin du gisant de Richard  Cœur de Lion



Description matérielle :  Aquarelle

Note(s) :  Tiré d'un tombeau de l'abbaye de Fontevrault
Description iconographique : Richard Coeur de lion, roi d'Angleterre, mort en 1199
Référence(s) : Gaignières, 1380

dessin du gisant d 'Henry II




Description matérielle :  Aquarelle

Note(s) :  Tiré d'un tombeau de l'abbaye de Fontevrault
Description iconographique : Henri II, roi d'Angleterre, mort en 1189
Référence(s) : Gaignières, 1376. - "Inventaire des dessins exécutés pour Roger de Gaignières et conservés aux départements des estampes et des manuscrit

Si on remarque les dessins représentant les rois Richard et Henry II on voit qu'ils ne tiennent pas de sceptre par rapport au photos des gisants cela serait donc un ajout peut être du XIX siècle.

Par contre les draps des lits des reines sont différents vis à vis des dessin .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Fontevraud ecrin des rois plantagenets   Mar 21 Juin - 20:26

Bonsoir mis récemment en ligne par gallica voici le dessin de gaigniére qui représente les tombeaux des rois plantagenets tel qu'on pouvait les admirer au XVII siècle .

On peu rapprocher ce dessin de la gravure publiée plus haut .



Légendes


[Tombeau monumental du XVIIe siècle, composé d'un socle de marbre noir et blanc sur lequel sont six personnages peints, quatre couchés, et deux agenouillés.

En voyant ce dessin on ne peu que regretter la façon dont les gisants son exposé actuellement .

Au plaisir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fontevraud ecrin des rois plantagenets   Aujourd'hui à 17:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Fontevraud ecrin des rois plantagenets
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Numérisé] L'armorial des rois de l'Epinette
» Rois Mages
» Galette des rois poire caramel
» gâteau des rois
» Quelle était cette étrange étoile qui a guidé les Rois mages?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: HORS DE SAINT-DENIS, LE SALUT ? :: Tombeaux princiers en France-
Sauter vers: