Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 Du mausolée gallo-romain à l’église mérovingienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre Lenoir



Messages : 186
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 49
Localisation : Musée des Monuments français ... à Paris

MessageSujet: Du mausolée gallo-romain à l’église mérovingienne   Mar 19 Avr - 13:41

Du mausolée gallo-romain à l’église mérovingienne

Saint Denis est le premier évêque des Parisii et, selon Grégoire de Tours, il aurait vécu vers le milieu du III°s, puis aurait succombé aux persécutions sous l’empereur Dèce.
La découverte d’un mausolée gallo-romain à l’emplacement de l’église actuelle indique que Denis fut enterré tout de suite après son martyre sur le site où se développa la vénération pour le saint.
En effet, d’après la « Vie de sainte Geneviève », rédigée vers 520, Denis aurait été inhumé à 10 km au Nord de Lutèce, dans le vicus Catulacensis, la plus ancienne appellation du site de Saint-Denis. A l’emplacement de la basilique l’archéologie confirme l’existence au Bas-Empire (entre 260 et 476) d’une nécropole. La tombe vénérée, retrouvée entre 1952 et 1960 à la verticale de l’actuel maître-autel, était signalée dès le IV°s par un mausolée.

Ce bâtiment était formé d’une nef unique de 9 m de large sur 20,60 m de long. Du reste, il n’est pas impossible qu’un édifice romain plus ancien se soit trouvé dans le secteur. Car dans les maçonneries de fondation a été retrouvée une assise constituée de blocs d’architecture et de décor gallo-romains.
La datation de cette première église construite sur la tombe du saint oscille entre le IV° et le V°s.


Plan de la nécropole et ensemble monumental - reconstitué par Michaël Wyss
(Document Unité d'Archéologie de la Ville de Saint-Denis)
1 - Edifice primitif / 2 - Premier agrandissement mérovingien / 3 - Second agrandissement mérovingien / 4 - église carolingienne / 5 - Massif occidental / 6 et 7 - Annexes latérales


Un premier agrandissement est attesté par une prolongation de 11 m plus à l’Ouest. Alors que Michel Fleury le situait entre 540 et 550, soit sous le règne de Childebert I°, Patrick Périn l’a récemment estimé aux années 451-459, proposant d’y reconnaître l’église de sainte Geneviève.
Le site a en tout cas un incontestable prestige, comme l’atteste la sépulture de la reine mérovingienne Arégonde, deuxième des quatre épouses du roi Clothaire I° dans les années 540.

Le deuxième agrandissement de l’église primitive intervint peut-être sous Dagobert I° (629-639) qui combla Saint-Denis de bienfaits et de travaux commandés à son orfèvre Eloi (ainsi, une grande châsse pour les saints). On est plutôt sûr de simples travaux d’ornementation.
L’édifice est élargi de deux galeries latérales et toujours à l’Ouest par un petit vestibule. C’est à cette époque qu’apparait le monastère, sur le flanc de l’église.
Jusqu’ici, Saint-Denis dépendait encore de l’évêque de Paris. C’est la reine Bathilde, épouse de Dagobert, qui fit soumettre les religieux à la règle monastique et dota la basilique d’un privilège d’immunité lui permettant de s’affranchir de la juridiction parisienne.
Selon une légende inventée des siècles plus tard, l’église que l’on attribuait à Dagobert aurait été consacrée par le Christ en personne.


king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1355
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: restitution de la basilique Mérovingienne   Sam 29 Déc - 21:15


Voici tiré du site saint-denis.culture.fr 3 dessin hypothétique de ce qui fut le monastère mérovingiens à l'époque de Dagobert et de saint Eloi .

dessin et explication



Restitution hypothétique de la basilique mérovingienne dans son dernier état.
© Ministère de la culture / M. Wyss, A.-B. Pimpaud, M.-O. Agnes.



Restitution hypothétique de l'église Saint-Barthélemy
et des galeries.


Restitution hypothétique de l'église Saint-Pierre.

L'examen des vestiges conservés dans le sous-sol de la basilique suggère que, durant l'époque mérovingienne, le chœur primitif fut doté, sur toute sa largeur, d'une abside en hémicycle. À l'ouest, la nef s'est agrandie à deux reprises pour atteindre près de 60 m de long ; à ce stade, l'édifice englobait en façade un vestibule central flanqué de deux pièces. Au nord, un portique, reconnu en fondation, a pu s'étendre tout le long de la nef. L'existence d'un portique symétrique, longeant la construction au sud, n'a pu être vérifiée par l'archéologie.

Pour plus d'information voir :"http://www.saint-denis.culture.fr/fr/1_2b4_3d.htm

Au plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Du mausolée gallo-romain à l’église mérovingienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blain, Garenne Rohan, fouilles, gaulois, gallo-romain
» Les chariots de guerre
» L'or du peuple du bout du monde
» CHANTENAY
» Les Puits Rituels et Funéraires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: L'ABBAYE :: la basilique, son histoire et son architecture-
Sauter vers: