Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 D'or et d'argent, le tombeau de saint Louis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre Lenoir

avatar

Messages : 186
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 50
Localisation : Musée des Monuments français ... à Paris

MessageSujet: D'or et d'argent, le tombeau de saint Louis   Mar 19 Avr - 13:56

.
D'or et d'argent, le tombeau de saint Louis

Ce tombeau, détruit durant la Guerre de Cent ans, était, de tous les tombeaux de Saint-Denis, le plus riche...
... et assurément le plus impressionnant.


Il est impossible de savoir à quoi ressemblait exactement le somptueux tombeau de saint Louis
Ici, reliquaire de la machoire du saint roi dans le trésor de Notre Dame de Paris

Louis IX mourut en croisade à Tunis en août 1270. Le royaume de France pouvait se glorifier de posséder un roi dont les souffrances avaient fait un martyr par choix et qui sera canonisé en 1297 comme confesseur.
Le moindre de ses restes était donc considéré come un précieux trésor.
Le cadavre fut éviscéré, ses chairs bouillies pour les séparer des os. Lorsque les troupes quittèrent l’Afrique, son cœur et ses entrailles furent confiés à son frère Charles d’Anjou, roi de Sicile, qui les fit inhumer à Monreale.
La châsse contenant les ossement du pieux monarque fut ramenée en France ; elle parvint à Saint-Denis le 22 mai, le vendredi avant la Pentecôte, pour y recevoir une honorable sépulture, protégée par des grilles de fer tant la pression des pèlerins, malades ou désespérés était grande. Une structure en bois, provisoire, était également disposée au dessus du tombeau, drapée de riches étoffes. Cette structure ne barrait pas l’accès à la tombe puisque les malades pouvaient ramper dessous pour tendre la main et toucher la pierre tombale.

Louis IX avait exigé une tombe très simple. Son vœu ne sera pas exhaussé.
Le dernier témoignage faisant mention d’un suppliant étendu sur la tombe de Louis IX date de 1273. Un miracle de l’automne 1274 montre qu’un cierge brûlait sur la tombe. Au printemps 1275, une jeune fille, appuyée contre le tombeau saisit un anneau qui y était fixé.
Il apparaît donc qu’aux alentours de 1274, la sépulture était devenue plus élaborée que la dalle avec structure de bois, mais que le somptueux tombeau d’or et d’argent n’était pas encore en place.
Qu’il fut ou non décoré, le lieu de sépulture de Louis IX devait se distinguer des autres tombes royales par des candélabres disposés tout autour et sur lesquels brûlaient les cierges offerts par les suppliants. En juin 1275, un frère Jehan de Leigni voit en songe une « grant clarté entor le tombel du dit benoiet saint Loys » avant que le saint lui-même n’apparaisse en vision à Jean.


En 1282, le tombeau intermédiaire disparut et laissa la place à un riche tombeau d’or et d’argent qui devait ressembler, par sa taille et ses matériaux, à ceux de Philippe Auguste et de Louis VIII.
Cette magnifique réalisation devint célèbre dans toute la chrétienté et même au-delà.
L’historien dionysien Primat en donne la description suivante :
«  une merveilleuse tombe, de laquelle l’entailleure estoit d’œuvre d’or et d’argent et l’enoblirent de riche matiere faite et ordonee des meilleures œuvres excellentement que les meilleurs ouvriers du monde firent, si comme l’en cuide, et si comme il appert par-dessus a touz. »
En mai 1282, des émissaires sarrasins qui se rendent à la cour de Philippe III sont tellement impressionnés par le tombeau, et par le roi qui mérite de tels honneurs, qu’ils vénèrent le monument et baisent les pieds de l’effigie.
Or, c’est entre mai 1282 et mars 1283 qu’une enquête publique sur les miracles de Louis IX est menée à Saint-Denis. La création de ce tombeau pourrait donc être liée au procès de canonisation du Roi.

Les reliques du souverain furent peu à peu retirées du monument pour être dispersées dans tout le royaume puis dans le monde chrétien. Le crâne du saint roi restait cependant dans un somptueux reliquaire à la Sainte Chapelle, conservé dans le trésor jusqu’à la Révolution (1793). Seule la mâchoire du Roi resta à Saint-Denis
Le tombeau, lui, continua de s’offrir à la vénération des fidèles et à l’admiration des visiteurs de marque jusqu’à la Guerre de Cent ans.
On est hélas peu renseigné sur l’aspect de ce qui fut le plus somptueux de tous les sépulcres réalisés à Saint-Denis.


Le tombeau d’or et d’argent de saint Louis disparut vers 1420, sans doute détruit puis fondu par les armées anglaises d’Henri V ou du duc de Bedford. Dans ce contexte de guerre étrangère mêlée d’une guerre civile, les Bourguignons ont aussi essayé de désigner les Armagnacs comme coupables… ces derniers retournant l’accusation.


king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1400
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: D'or et d'argent, le tombeau de saint Louis   Lun 24 Juin - 20:59

bonsoir voici un complément d'information trouvé dans le livre le trésor de saint Denis .
Le tombeau de saint Louis ce trouvait derrière l'autel matutinal près des sépultures de Louis VIII et de Philippe Auguste mais on apprend aussi que sont chambellan fut enterré à ses pieds .Le tombeau a connu trois état successif .Le premier était une dalle de pierre au dessus de la tombe du roi ensuite en 1271elle sera surmontée ,par un TABERNACULUM LIGNEUM,haut de deux pied environ.Simple catafalque dont la forme évoquait celle d'une châsse ou d'une maison.Des anneaux de fer étaient fixés à ce bâtis de bois auquel les infirmes s'accrochaient pour ce redresser .Le tombeau semble avoir été protégé par des grilles que l'on ouvrait ou fermait à volonté en cas d'influence.C'est aux alentour de 1274-1277 et 1282 que le tombeau d’orfèvrerie orné d'une image en rond - bosse de saint Louis succéda à ces premiers agencements.Mais ce tombeau d’orfèvrerie du subir un très important remaniement après la canonisation du roi, si l'on se fie à la mention des comptes de saint Denis ,jusqu'ici inconnue d'un paiement de 156 livre fait à l’orfèvre Jean de Nanterre en 1299-1300"pour la façon de l'image de saint -Louis,pour l'or et la dorure " la date de ce paiement est beaucoup trop tardive si l'on admet que le tombeau d’orfèvrerie était achevé avant 1282 on peut alors se poser la question .S'il n'y eut pas deux effigie successive de saint-Louis.La première étant celle citée en 1282 la seconde celle de Jean de Nanterre .Pour preuve un remaniement du tombeau après la canonisation du roi est d'autant moins invraisemblable que Boniface VIII avait ordonné la translation des reliques de saint -Louis à la sainte chapelle de Paris .cet ordre ne fut pas exécuté et seul le chef y fut transporté en 1306.On comprend que les moines assuré de garder ces reliques qui constituaient une très notables ressource pour leur église , aient fait embellir le tombeau royal.Les payement à Jean de Nanterre,pour la réparation du premier tombeau d’orfèvrerie et pour l'image de saint - Louis ,sont contemporains de ceux concernant les travaux de la chapelle saint Louis .Mais si la date de achèvements du tombeau reste sujet à discussion que dire de son aspect .des témoignages postérieur à sa destruction ainsi que l'inventaire de 1505-1634 et une enluminure conservée a la Walter art gallery de Baltimore indique que l'image de saint -Louis était un gisant alors que les figurations du XIVéme siècles en particulier les enluminures des "heures de la reine Jeanne d’Évreux conservé au MET de New York " et du manuscrit de Guillaume de saint Pathus montrent une figure debout .

en conclusion  ce tombeau du saint roi  reste encore en partie un mystère mais peut être des document conservé a la bnf ou bien a Londres nous en apprendrons  un peu plus ce chef d’œuvre disparu c'est au passionné ou au chercheur de les exhumer et de faire redécouvrir un trésor perdu . 

Au plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1400
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: D'or et d'argent, le tombeau de saint Louis   Jeu 27 Juin - 16:28

Bonjour

voici la représentation du tombeau tiré des riches Heures de la reines Jeanne d'Evreux montrant idéalisé le tombeau de saint Louis .Sur cette enluminure on peu remarquer que la statue et représentée debout .
voici donc le dessin



Le tombeau est sur la page de droite et on y reconnait le saint roi debout grâce a son auréole .

Pour les amateur d'enluminure voici le lien vers le M.E.T ou vous pourrez découvrir ces riches heures réalisé par Jean pucelle .

http://www.metmuseum.org/toah/works-of-art/54.1.2

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Gray

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 03/08/2011
Age : 24
Localisation : Rennes, Bretagne

MessageSujet: Re: D'or et d'argent, le tombeau de saint Louis   Dim 17 Aoû - 13:24

Bonjour,

En consultant un ouvrage dédié au roi saint Louis (publié par les éditions Atlas), je suis tombé sur cette illustration.


Cette gravure (dont je ne connais ni l'origine, ni l'auteur, ni l'époque) représenterait la cérémonie de canonisation du roi par son petit-fils, Philippe le Bel, organisée dans la basilique de Saint-Denis en 1297.

Le tombeau est bien évidemment une représentation fantasmée, les sources iconographiques relatives étant manquantes, et l'on pourrait dater cette gravure du 16e ou du 17e siècle.

Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D'or et d'argent, le tombeau de saint Louis   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'or et d'argent, le tombeau de saint Louis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PÈLERINAGE VIRTUEL AU TOMBEAU DE SAINT MARTIN DE TOURS
» Le Miracle de la « Manne » du Tombeau de Saint Jean
» Le tombeau de saint Lazare
» Saint Louis-Marie Grignion de Montfort et commentaire du jour "Je suis venu dans le monde pour que celui qui croit..."
» Saint Matthias Apôtre, commentaire du jour "Demeurez dans mon amour..., pour que ma joie soit en vous, que vous soyez comblés de joie"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: LES TOMBEAUX ROYAUX, PRINCIERS, ET AUTRES :: Les tombeaux disparus-
Sauter vers: