Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 Que sont devenus les ossements de Saint Louis ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Linceul royal
Admin
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Que sont devenus les ossements de Saint Louis ?    Sam 30 Avr - 9:07

.
Que sont devenus les ossements de Saint Louis ?


Philippe III le Hardi apporte à l'abbaye de Saint-Denis les relique de Saint Louis, son père, le 22 mai 1271
par P.M. Guérin
Sacristie de la basilique de Saint-Denis

Louis IX (1214-1270), pour qui se sera le dernier voyage d'outremer, meurt de la peste devant Tunis le 25 août 1270, à 3 heures de l'après midi.
Quelques heures après la mort du souverain, Charles d'Anjou, son frère cadet (1226-1285) venant de Sicile, arrive à Tunis en renfort. Il ne peut que constater le décès de son frère et la fin de la troisième croisade du Roi.
Le corps de Louis IX est alors disséqué et bouilli dans du vin pour stopper la corruption et séparer les chairs des os.
Seuls les os - et sans doute le coeur - sont ramenés en France, à Saint-Denis, par le nouveau roi Philippe III.
Un somptueux tombeau d'or et d'argent sera érigé avant la fin du XIII° siècle, dans le transept, au dessus de la tombe de Louis IX et à proximité de celles de Louis VIII et de Philippe Auguste.

En août 1297, Louis IX était canonisé et devenait saint Louis.
Le 25 août 1298 – qui était la première fête de saint Louis – lors d’une cérémonie solennelle à Saint-Denis en présence du roi, petit-fils du nouveau saint, Philippe IV le Bel, de nombreux témoins du procès de canonisation – dont Joinville – de prélats, de barons, clercs, chevaliers, bourgeois et gens du peuple, les ossements de saint Louis furent retirés du tombeau royal, « élevés » et placés dans une châsse derrière l’autel.
Le magnifique tombeau d’or et d’argent resterait désormais vide.

La tête en ses deux reliquaires
Selon la coutume du temps, les rois de France successeurs de saint Louis firent des cadeaux de ses reliques en offrant à telle église ou à tel personnage un os de leur ancêtre. Cette politique des reliques fut systématisée dès le début par Philippe le Bel qui voulut faire transférer les reliques de son grand-père de Saint-Denis à la Sainte-Chapelle pour mieux les posséder dans son palais royal de la Cité qu’il agrandissait magnifiquement.
Le pape Boniface VIII accepta ce transfert, à condition qu’on laisse un bras ou un tibia aux moines de Saint-Denis.
Mais ceux-ci ne se laissèrent pas faire et Philippe le Bel renonça à son projet initial.

Toutefois, en 1305, le roi obtint du nouveau pape Clément V le droit de transférer le crâne de saint Louis de Saint-Denis à la Sainte-Chapelle à Paris. On ferait une exception pour le menton, les dents et la mâchoire inférieure qui seraient laissés à Saint-Denis en guise de lot de consolation.
Peut-être le cœur fut-il aussi donné à la Sainte-Chapelle [ question controversée]
Dès 1299, Philippe le Bel avait commandé un magnifique reliquaire pour la tête destiné à la Sainte-Chapelle. La translation solennelle de Saint-Denis vers Paris eut lieu le 17 mai 1306.
Notre-Dame de Paris eut aussi un lot de consolation avec une côte.


Le somptueux chef-reliquaire de saint Louis, d'or, argent et pierres précieuses,
exécuté sur ordre de Philippe IV le Bel pour renfermer le crâne de son grand-père après la canonisation de 1297.
Il fut fondu à la révolution; il n'en reste d'un infime fragment au Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale.

Les moines de Saint-Denis firent eux-mêmes confectionner un autre superbe reliquaire pour la mâchoire. Il fut inauguré le 25 août 1307 en présence de Philippe le Bel et d’une foule de prélats et de barons.

Les étapes du fractionnement du squelette
- Don des phalanges du doigt au roi de Norvège Haakon Magnusson, pour l’église dédié au saint roi qu’il fit construire dans l’île de Tysoën, près de Bergen.
- Les chanoines de Notre-Dame de Paris, les dominicains de Paris et de Reims, les abbayes de Royaumont et de Pontoise reçurent des fragments de côtes.
- Lors d’un voyage à Paris la reine Blanche de Suède reçut un reliquaire contenant quelques fragments destiné au monastère de Sainte-Brigitte à Vadstena.
- L’empereur Charles IV, lors de son voyage à Paris en 1378, en reçut d’autres qu’il envoya à la cathédrale de Prague.

- En 1392, on plaça ce qui restait des os de Saint Louis dans une nouvelle châsse ; à cette occasion, le roi Charles VI donna une côte à maître Pierre d’Ailly pour le pape, deux côtes aux ducs de Berry et de Bourgogne et un os aux prélats qui assistaient à la cérémonie pour qu’ils se le partagent entre eux.

- Vers 1430, le duc de Bavière Louis VII en reçut pour l’église de sa capitale, Ingolstadt.

- En 1568, une procession solennelle dans Paris réunit l’ensemble des os pour implorer Dieu contre l’extension du protestantisme

-En septembre 1610, marie de Médicis reçut en os, mais elle décida de la rendre lors du sacre de Louis XIII.
- Anne d’Autriche, elle, ne reçut qu’un petit morceau de côte en 1616 ; insatisfaite, elle obtint une ôte entière l’année suivante.
- De plus, par l’entremise de la reine, les jésuites de Paris et de Rome eurent une autre côte et un os d’un bras .

En 1791, Louis XVI donna l’ordre de rapatrier le trésor de la Sainte-Chapelle auprès du trésor de Saint-Denis.
Le somptueux reliquaire de la tête gagna donc la basilique.
Lors de l’exhumation des cadavres royaux en 1793, on ne trouva évidemment qu’un tombeau vide pour Saint-Louis, puisque les ossements avaient été transportés dans la châsse de 1392.
Voici ce qu’en dit Dom Poirier, témoin des profanations : « Le samedi 19 octobre 1793 – En continuant la fouille dans le chœur, on a trouvé, à côté du tombeau de Louis VIII, celui où avait été déposé Saint Louis , mort en 1270.
Il était plus court et moins large que les autres. Les ossements en avaient été retirés lors de sa canonisation en 1297.
La raison pour laquelle son cercueil était moins large et moins long que les autres, c’est que ses chairs furent portées en Sicile : ainsi on n’a apporté à Saint-Denis que les os, pour lesquels il a fallu un cercueil moins grand que le corps entier. »

Les ossements contenus dans la châsse de 1392, dans le reliquaire du crâne ainsi que dans le reliquaire de la mâchoire, semblent avoir eu un destin très différent.


Que sont-ils devenus ?
Le 25 octobre 1793, les deux fosses contenant les restes royaux de près de 150 princes ou grands personnages sont refermées. C’est la fin des opérations de profanation.
Or, ce n’est que le 14 novembre 1793 que les pièces des deux trésors sont ramenées devant la Convention nationale à Paris, puis envoyées à la fonte à l’Hôtel de la Monnaie.
Les os de saint Louis n’ont donc pu être jetés dans les fosses communes.
D’ailleurs, le contenu du reliquaire de la mâchoire a pu être sauvé – mais comment ? - et se trouve aujourd’hui dans le trésor de Notre Dame de Paris ; on pouvait voir la mâchoire et une côte derrière une vitrine jusqu’au milieu des années 1990.
En revanche, les ossements contenus dans la châsse de 1392 ainsi que le crâne du roi ont disparu, peut-être détruits…
Le mystère reste entier. Il faudrait savoir à quel moment précis les révolutionnaires ont vidé les reliquaires.


Nouveau buste-reliquaire de Saint Louis, réalisé sous le Second Empire (2° moitié du XIX° s.)
pour abriter la mâchoire inférieure et la côte du saint roi, aujourd'hui dans le trésor de Notre-Dame de Paris


Que reste-il aujourd’hui des reliques de Saint Louis ?
- Du reliquaire du crâne, seul un petit bout d’émail de la châsse est conservé au cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale de Paris
- Le maxillaire inférieur et la côte sont conservés à Notre-Dame de Paris dans le trésor actuel, ainsi qu’une chemise et la discipline du roi.

Tunique chemise de Saint-Louis (attestée par les inventaires de la Sainte Chapelle les plus anciens en 1480.
Transférée en 1791 à saint-denis, avec tout le trésor de la Sainte Chapelle
Retourne en 1793 à Paris (Bibliothèque nationale)
Versé en 1804 au trésor de Notre Dame sur ordre de Napoléon I°.
En bas à gauche, "discipline" ou escourgette du Roi ; Louis IX se flagellait avec.
On remarquera que le maxillaire inférieur et le morceau de côte ne sont plus exposés à tous les regards dans cette vitrine depuis les années 1990.



Mâchoire de Saint-Louis – trésor de Notre Dame de Paris –
Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN


Mais les deux os n’ont pas échappé à la fragmentation des reliques. En 1926, l’archevêché de Paris offrait encore un morceau de la côte à la basilique Saint-Louis-de-France à Montréal.

- La basilique de Saint-Denis expose un os de Saint-Louis dans la chapelle absidiale de la Vierge. Mais la date et les conditions de l’acquisition en sont inconnues . En 1941, la Société du mémorial de Saint-Denis a commandé un nouveau reliquaire en vermeil (œuvre du joaillier Chaumet) pour l’abriter et le transfert de la relique dans la nouvelle châsse a donné lieu à une cérémonie très solennelle le 8 mai 1956, présidée par le cardinal Feltin, archevêque de Paris.


Reliquaire contenant un os de Saint Louis - chapelle absidiale de la Vierge, basilique de Saint-Denis

[ Les questions du cœur et des entrailles de Saint Louis sont traités à part, dans les forums-sujets voisins :
http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net/t75-les-entrailles-de-saint-louis#110
http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net/t74-le-coeur-de-saint-louis#108 ]

Et enfin, cerise sous le reliquaire : sur le crâne de Saint Louis ! =
http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net/t204-le-mystere-du-crane-de-saint-louis#621


king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
Richelieu

avatar

Messages : 137
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 26
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Que sont devenus les ossements de Saint Louis ?    Mer 14 Mai - 8:46

Aujourd’hui en prieuré royal Saint Louis de Poissy l'exposition 'Sous le sceau du roi' est bien en cours. On peut y voir parmi les objets très précieux qui racontent la vie du roi et l'histoire de la ville le morceau de crâne de Saint Louis, ces deux dents et le fragment de sa disciple. Voici mes photos:







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://richelieu.forum24.ru/
SAINT ELOI

avatar

Messages : 1400
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Que sont devenus les ossements de Saint Louis ?    Mer 14 Mai - 19:46

Merci pour ces photos éminence ,cette exposition ma l'air intéressante et de voir ces infimes parcelles du corps du saint roi me réjouis .

Au plaisir  cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que sont devenus les ossements de Saint Louis ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Que sont devenus les ossements de Saint Louis ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Louis-Marie Grignion de Montfort et commentaire du jour "Je suis venu dans le monde pour que celui qui croit..."
» Ordre de Saint-Louis
» 3 séries de Cantiques de Saint Louis-Marie Grignon de Montfort.
» Saint Louis, Roi et Confesseur
» Litanies de Saint Louis de Gonzague

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: LE SORT DES RESTES ROYAUX ET PRINCIERS, DE LA REVOLUTION A NOS JOURS :: Inventaire des restes royaux dispersés ( à / hors de Saint-Denis)-
Sauter vers: