Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  

Partagez | 
 

 Le coeur de Saint Louis est-il enterré dans la Sainte Chapelle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Linceul royal
Admin


Messages : 239
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Le coeur de Saint Louis est-il enterré dans la Sainte Chapelle ?   Sam 30 Avr - 10:25

.
Le coeur de Saint Louis est-il enterré dans la Sainte Chapelle ?

Le destin du coeur de Saint Louis a troublé les érudits du XIX° siècle. Lors de travaux à la Sainte-Chapelle en 1843, on découvrit près de l'autel les fragments d'un coeur. On émit l'hypothèse qu'il s'agissait de celui de Saint Louis.
Une vive polémique opposa alors les historiens.


La Sainte Chapelle du palais de la Cité - Paris

Selon Alain Erlande-Brandenburg et Jacques Le Goff, il est peu problable qu'il s'agisse du coeur de Louis IX. Car l'absence de toute inscription, le fait que les choniqueurs n'aient jamais mentionné ce dépôt, l'oubli dans lequel serait tombé cette précieuse relique, suffirait à écarter une telle identification.
D'autant qu'on pouvait encore lire sur la dalle marquant l'emplacement de l'ancien tombeau à Saint-Denis, au XVII°s :
" Ici sont enfermés les viscères de Saint Louis, roi de France". Or, comme les entrailles étaient à Montreale en Sicile, il ne pouvait s'agir que du coeur dont Philippe III avait décidé à Tunis d'envoyer à Saint-Denis avec les os (version de Le Nain de Tillemont).
Non transféré dans la châsse des ossements de 1298, le coeur a dû se défaire dans le caveau du tombeau vide où les fragments qui en restaient ont peut-être échappé à l'attention de Dom Poirier en 1793.

A l'inverse, le fait qu'il n'y ait pas d'inscription sur le contenant du coeur retrouvé à la Sainte Chapelle en 1843 peut être logique si cela allait justement de soi puisque la modestie du roi aurait imposé une telle discrétion près de la couronne d'épines du Christ ! En outre, un coeur à la Sainte Chapelle, cas unique... ne pourrait être que celui de Saint Louis. Le doute subsiste

Sans doute le coeur a-t-il été replacé sur le lieu de sa découverte. On doit pouvoir l'y retrouver en cas de travaux.

king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
Alexandre Lenoir



Messages : 186
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 49
Localisation : Musée des Monuments français ... à Paris

MessageSujet: Re: Le coeur de Saint Louis est-il enterré dans la Sainte Chapelle ?   Sam 15 Oct - 14:21


Cher Linceul royal, permettez-moi d'apporter un point de vue pour une fois optimiste à vos propos !

L’hypothèse du cœur reposant encore aujourd’hui dans le sol de la chapelle haute de la sainte-Chapelle est très solide. Les recherches récentes de Philippe Boiry permettent en effet d’y voir plus clair.
Latronne, l’opposant principal à l’identification du cœur en 1843 semble s’être appuyé sur un témoignage victime d’une interpolation, celui de Geoffroy de Beaulieu, confesseur du roi. Celui-ci affirmait que le cœur avait été emporté avec les entrailles par Charles d’Anjou à Montréal.
Or, Le Nain de Tillemont avait rappelé que le roi de Navarre Thibaud, gendre de Saint Louis et témoin de la mort du roi à Tunis, affirme que le cœur a été emporté avec les os car l’armée l’avait exigé, à la grande colère de Charles d’Anjou, roi de Sicile et frère du défunt.
En fait, l’allusion de Geoffroy de Beaulieu concernant le cœur est d’une main étrangère. La fin de son rapport n’a pas été rédigée par lui, il est mort bien avant. Les indices pullulent dans un texte concernant déjà un Saint Louis béatifié puis canonisé, ce que Geoffroy n’a jamais connu. Le style, très différent, est sans doute celui d’un moine de Saint-Denis non témoin des faits qui s’est empressé d’achever le dossier. Ce qui n’est pas un moindre paradoxe, car l’abbaye, elle, essaiera de faire croire durant les siècles ultérieurs que le cœur était joint aux ossements – ce que l’on n’a jamais retrouvé lors des exhumations successives dans la basilique. Enfin, Geoffroy qui avait quitté Tunis le 12 septembre, n’a pas pu décrire la procession qui accueille les entrailles du roi.

De toute façon, la question a été réglée en 1843 par l’ouverture de l’urne à Montréal ; les chirurgiens n’ont retrouvé que la masse informe des viscères. Pas de trace du moindre cœur. Le cœur aurait été forcément placé dans une enveloppe distinct puisqu’on avait pris la peine de l’embaumer. Le cœur, lorsqu’on en fait une mention spéciale, comme celle qu’on trouve chez quatre historiens contemporains au sujet de Saint Louis, est traditionnellement toujours conservé séparément dans une boîte de métal, qui n’aurait d’ailleurs pu tenir dans l’étroit contenant de Montréal.
Or, le cœur de Saint Louis a bien été ramené en France avec les ossements, mais n’est pas arrivé à Saint-Denis, à la différence de ceux-ci. Lors de l’enquête solennelle faite dans l’abbaye pour la canonisation, comme lors de la levée du corps en 1298 devant de nombreux témoins, comme lors du partage des royales reliques en 1306, on ne signale à aucun moment la présence du coeur.


Saint Louis IX et des frères mendiants devant les Saintes Reliques
(la Vraie Croix, la Sainte Couronne d'épines et la Croix de victoire)
miniature extraite de La Vie de Saint Louis, par Guillaume de Saint-Pathus, XIV°s, Paris, © BNF

En revanche, on sait par le procès-verbal des miracles, dressé par ordre du pape Martin IV dans les années 1282-1283 – qui a été conservé grâce au confesseur de la reine Marguerite – que les restes de Saint-Louis ont séjourné à la Sainte-Chapelle avant le dépôt fait à Saint-Denis ; plusieurs jours, le temps de préparer l’inhumation à Saint-Denis. On sait aussi que Philippe III le Hardi, nouveau roi, donna l’ordre de fermer l’édifice.
A cette époque, l’abbaye royale de Saint-Denis était très jalouse de ses privilèges en matière d’inhumations royales. Les frictions étaient même fréquentes avec la famille royale. L’abbé étant alors Mathieu de Vendôme, homme de caractère, on peut comprendre que ni Saint Louis par recommandations avant décès, ni Philippe III, n’aient cherché à manifester de façon trop voyante l’enterrement du cœur en la Sainte-Chapelle du palais à Paris, juste sous les reliques de la Passion. Du reste, Mathieu de Vendôme fit bien attendre le cortège royal devant les portes de la basilique, mécontent des atours de l’archevêque de sens et de l’évêque de Paris…


Emplacement de la cavité contenant le probable coeur de saint-Louis
Dessins publiés dans l'ouvrage de Berger de Xivrey, repris dans celui de Philippe Boiry

Enfin, l’endroit de la Sainte-Chapelle où la caisse contenant le cœur a été trouvée en 1805 et retrouvée en 1843, nécessitait un aménagement ante mortem. Car un tel emplacement est improbable pour la sécurité de l’édifice. La voûte de la chapelle basse n’est séparée du pavement de l’entrée de la chapelle haute que par un appareil de maçonnerie très mince. Or, c’est au milieu de cet appareil qu’une place avait été ménagée pour le cœur ainsi retrouvé. Il est difficile de douter qu’on avait dû prévoir d’avance les risques que pouvait représenter cette excavation. On peut penser qu’on avait dû l’aménager lors de la construction même de l’édifice et que cette place avait été préparée sur l’ordre et sous les yeux de Saint-Louis.
N’oublions pas que nous sommes AVANT la canonisation. Saint Louis ne souhaitait que la discrétion pour son cœur placé sous la Couronne d’épices du Christ et les morceaux de la Croix. L’honneur de l’emplacement et la Sainte Chapelle elle-même étaient à eux-seuls une urne magnifique. L’absence d’inscription et la modestie de la boîte d’étain se comprennent parfaitement. En outre, la forme de cœur de la boîte de métal était alors habituelle dans la famille royale.
De même, celles de Richard Cœur de Lion (en la cathédrale de Rouen), d’Isabelle d’Aragon ou de Thibaud roi de Navarre, présentaient cet aspect modeste.
Duban, l’architecte restaurateur de la Sainte Chapelle, a fait un dessin de la boîte contenant le coeur de Saint Louis [ 27 centimètres du hauteur ; 27 centimètres de largeur ]

Le cœur en question était embaumé, avec des substances aromatiques. Une toile interne l’enveloppait. Elle avait été trempée dans un bain de cire, usage en vogue au XIII°s. Les restes de Louis VIII avaient été eux aussi mis dans des toiles imprégnées de cire.

De qui aurait-on pu déposer le cœur à un tel emplacement, sinon celui d’un roi, fondateur de l’église ?


Choeur de la Sainte Chapelle - Les Saintes reliques étaient exposées dans le chevet, derrière l'autel, dans la Grande Châsse réalisée entre 1239 et 1248. Le coeur retrouvé était juste derrière l'autel, sous la Grande Châsse.
Miniature du Psautier de Paris, ayant fait partie du trésor de la Sainte Chapelle dès 1335, Paris, Bibliothèque de l'Arsenal © RMN

[ Voir aussi sur le crâne (perdu ?) de Saint-Louis :
http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net/t204-le-mystere-du-crane-de-saint-louis#635

Sur les entrailles :
http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net/t75-les-entrailles-de-saint-louis

Sur les ossements de Saint-Louis :
http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net/t73-que-sont-devenus-les-ossements-de-saint-louis ]




king


Dernière édition par Alexandre Lenoir le Sam 15 Oct - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1377
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Le coeur de Saint Louis est-il enterré dans la Sainte Chapelle ?   Sam 15 Oct - 14:44


et après 1843 qu 'est t'il advenus du coeur?

AU PLAISIR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Lenoir



Messages : 186
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 49
Localisation : Musée des Monuments français ... à Paris

MessageSujet: Re: Le coeur de Saint Louis est-il enterré dans la Sainte Chapelle ?   Sam 15 Oct - 14:58

Le coeur, cher Saint Eloi, a été remis en place.

En 1844, l'archevêché de Paris et le ministère des Travaux publics ont fait replacer le coeur dans sa cavité. Une dalle a été ensuite scellée.

Il y repose toujours et attend une identification formelle.

Nous avons la mâchoire de Louis IX et quantité de reliques. Une expertise ADN serait sans doute envisageable.

Le docteur Charlier s'était dit intéressé par cette énigme, il me semble bien ...

farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAINT ELOI



Messages : 1377
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 46
Localisation : solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Le coeur de Saint Louis est-il enterré dans la Sainte Chapelle ?   Sam 15 Oct - 15:12


oui il serait intéressant de comparer l'ADN ainsi nous aurions enfin la réponse si c'est bien le cœur du saint roi

Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre Lenoir



Messages : 186
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 49
Localisation : Musée des Monuments français ... à Paris

MessageSujet: Re: Le coeur de Saint Louis est-il enterré dans la Sainte Chapelle ?   Sam 15 Oct - 15:52

Puisque nous parlons pour ce sujet, non de la basilique de Saint-Denis, mais de la Sainte-Chapelle, voici une intéressante bande annonce d'un DVD présentant la visite de la Sainte Chapelle, à Paris. Avec reconstitution en 3D du Paris du Moyen Âge. On trouve également une visite détaillée de la Sainte Chapelle, reliquaire de la couronne du Christ et chef d'oeuvre de Saint Louis.
Une première partie s'attache à l'aspect architectural tandis que la seconde reprend et explique en détail près d'une centaine des plus beaux vitraux de la chapelle.

D'abord sur l'environnement : le palais de la Cité, principale résidence des Rois de France jusqu'au XIV°s. On voit de face la grande galerie Mercière, à droite la Grand'salle avec sa bouble nef, à gauche la Sainte-Chapelle (alors flanquée du "trésor" qui avait la forme d'une petite chapelle). Ensuite, lorsque l'angle de vue de déplace, on perçoit derrière, côté Ouest, le logis royal (il ne sera détruit qu'en 1865. Quelle perte ! Hélas, hélas, hélas !)
Ce palais ayant brûlé en 1618 et en 1871, il n'en reste plus aujourd'hui que la partie appelée "Conciergerie", ainsi que la Sainte-Chapelle.



Ensuite sur la Sainte-Chapelle elle-même :


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linceul royal
Admin


Messages : 239
Date d'inscription : 23/03/2011
Localisation : Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Re: Le coeur de Saint Louis est-il enterré dans la Sainte Chapelle ?   Dim 16 Oct - 9:54

Merci, cher Alexandre Lenoir, pour ces éclaircissements ; vous m'avez presque convaincu. L'ouvrage de Philippe Boiry est en effet très stimulant et d'une grande richesse. Il n'y a plus qu'à espérer qu'une ouverture de la dalle suivie d'une brêve mais efficace enquête scientifique puisse s'en suivre.

Voici la coupe du couvercle de la boîte dont vous nous avez livré le dessin :


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le coeur de Saint Louis est-il enterré dans la Sainte Chapelle ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le coeur de Saint Louis est-il enterré dans la Sainte Chapelle ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ordre du Coeur Immaculé et de Saint-Louis de Montfort
» Cantiques de Saint Louis-Marie de Montfort
» Saint Louis-Marie Grignion de Montfort et commentaire du jour "Je suis venu dans le monde pour que celui qui croit..."
» Ordre de Saint-Louis
» 3 séries de Cantiques de Saint Louis-Marie Grignon de Montfort.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: LE CORPS DU ROI :: Ossements, coeurs, entrailles ... et autres nobles abatis-
Sauter vers: