Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  CalendrierCalendrier  
Partagez | 
 

 Les entrailles de Saint Louis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Linceul royal
Admin


Messages: 229
Date d'inscription: 23/03/2011
Localisation: Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Les entrailles de Saint Louis    Sam 30 Avr - 13:06

.
Les entrailles de Saint Louis (coeur non compris)


Mort de Saint Louis sous les murailles de Tunis (25 août 1270)

Les entrailles de Saint Louis se trouvent aujourd'hui à l'évêché de Saint-Denis. On devrait espérer un retour de ces restes à la basilique, dans un monument approprié

De Tunis à Monreale
Louis IX meurt à Tunis de la peste le 25 août 1270. Son corps est disséqué et bouilli dans du vin pour stoppoer la décomposition et séparer les chairs.
Les ossements sont rapportés par son fils Philippe III à Saint-Denis.
Le frère cadet du défunt, Charles d'Anjou, obtient l'emporter les viscères. Il les confie à l'abbaye bénédictine de Monreale près de Palerme, où ils seront conservés dans une urne de marbre blanc et où ils resteront près de 600 ans.


Long voyage... et retour à Carthage
Mais en 1861, le roi de Naples et de Sicile, François II de Bourbon Sicile, est chassé de son royaume par les révolutionnaires de Garibaldi. Il quitte Palerme pour Rome où il s'installe au palais Farnèse. Il emporte avec lui les reliques de son ancêtre qui se trouvaient à Monreale. Elles le suivront dans son exil à travers toute l'Europe : à Rome jusqu'en 1870, puis à Munich, en Belgique, en France et en Autriche au château de Staremberg. François II meurt dans le Tyrol autrichien en 1894.
Juste avant son décès, l'ancien roi de Naples avait confié les reliques de Saint Louis au cardinal Lavigerie pour qu'elles retournent en Afrique du Nord, sur le lieu même où Saint Louis s'était éteint.
Le cardinal fit alors construire un monument reliquaire dans la cathédrale de Carthage (sur la colline de Byrsa) à 11 km au Nord de Tunis. Un socle en marbre polychrome de plus de 2 mètres de hauteur et un reliquaire en bronze doré et émaux représentant la Sainte Chapelle de Paris soutenue par deux anges chevaliers du XIII° siècle à demi-agenouillés sur l'écu de France et de Jérusalem. Deux oeuvres se trouvent sur la base de l'orfèvrerie : les adieux du roi à Marguerite de Provence à Aigues-Mortes, la dernière communion de Saint Louis, réalisations de l'artiste lyonnais Armand-Calliat.

La socle de marbre ; au dessus se trouvait le reliquaire qui a été retiré en 1964

Le régime du protectorat instauré par le traité du Bardo de 1881 prend fin en 1956. Après de longues négociations avec le Saint-Siège, les Pères blancs d'Afrique quittent Carthage en 1965. La cathédrale est alors désaffectée, mais le décor reste en place.
Le mardi 28 juillet 1964, les ouvriers descendirent le reliquaire du monument de marbre et le déposèrent dans le choeur.
Le 6 août, le père de Saint-Mars transporte le reliquaire à l'église Sainte-Jeanne d'Arc de Tunis.


Le retour des entrailles de Saint Louis en France, à Saint-Denis
En 1985, l'évêque de Tunis, Mgr Callens, fait transférer les entrailles du Roi à l'évêché de Saint-Denis (mais le reliquaire, lui, est resté à Tunis !)
Dès son arrivée à Saint-Denis, l'insigne relique a été déposée dans une maie servant d'autel dans l'oratoire de l'évêché, parmi d'autres reliques et quelques pièces d'orfèvrerie sacrée.

Le sac contenant les entrailles de Saint Louis

En fait, il y a deux reliques dans le paquet transféré : les entrailles, mais aussi un petit os du crâne de forme triangulaire (1,9 x 0,9 cm) qui a transité par Dijon en 1875. C'est le cardinal Lavigerie qui les avait regroupées.

Au centre, le fragment du crâne de Saint Louis

De l'évêché à la basilique ???
Ces reliques sont donc toujours dans un tiroir à l'évêché de Saint-Denis. Elles n'en sortirent qu'en août 1999 lorsque le prince Louis, duc d'Anjou, ainé des Bourbon, obtint l'autorisation d'emmener avec lui les entrailles de son ancêtre lors d'un voyage aux Etats-Unis, à Saint-Louis, dans le Missouri, pour les proposer à la vénération des catholiques américains. Cette "visite" de Saint Louis dans la ville portant son nom fut un grand succès et les foules vinrent adorer la relique.

Le prince Louis de Bourbon et le curé de la cathédrale Saint-Louis (à Saint-Louis, Etats-Unis),
présentant le reliquaire aux fidèles en 1999.

Depuis, elles ont réintégré leur tiroir de l'évêché.

Cette place n'est assurément pas digne des reliques du saint roi. Elles doivent, en bonne logique, prendre place dans la proche nécropole des rois de France selon le voeu même exprimé par Saint Louis en 1270..."là où il avoit esleuê sa sépulture..."

Espérons que l'évêché réponde un jour à cette requête.


sunny


Dernière édition par Linceul royal le Jeu 10 Nov - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
Linceul royal
Admin


Messages: 229
Date d'inscription: 23/03/2011
Localisation: Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Une inquiétante nouvelle : l'évêché de Saint-Denis "lâche" des reliques de Saint Louis (entrailles ?) !   Mer 19 Oct - 22:45

Il ne s'agit pas de tirer la sonnette d'alarme sans raison.

Mais le site Monversailles vient de publier une information qui, si elle se confirmait, ne pourrait qu'être appréciée avec sévérité.

http://www.monversailles.com/religions/saint-louis-reliques-versailles/

L'évêché de Saint-Denis vient de céder des reliques de Saint Louis à l'évêché de Versailles ...
Tel que le lot est présenté, j'ai bien peur qu'il ne s'agisse des entrailles de Saint Louis !

Explications données sur Radio-Vatican :
http://www.oecumene.radiovaticana.org/FR1/articolo.asp?c=529131

Les raisons données sont bien faibles sur le plan historique comme sur le plan éthique.

D'abord, l'argument donné par Mgr Delannoy est faux et archi-faux. Il est navrant de voir un évêque de Saint-Denis ainsi ignorer à ce point l'histoire de la nécropole et des reliques de Saint Louis. On l'entend en effet prétendre que Saint Denis possède tout le corps et qu'il n'a donc pas besoin du reste !!!! Or, non, Monseigneur, il ne restait plus rien de Louis IX à Saint-Denis depuis la destruction des reliquaires du trésor les contenant, en 1793 !

En outre, la place des entrailles étaient incontestablement dans la nécropole royale, après leur long périple. Saint-Denis, tombe principale de Louis IX (sépulture de corps) ne possédait plus qu'un petit bout d'os. Et les entrailles ...
Les séparer de la sorte revient à ignorer le rôle de Saint-Denis et une fois de plus le clergé montre son peu d'intérêt pour les restes princiers qui moralement appartiennent à la nation.

La cathédrale de Versailles est certes un lieu respectable et consacré précisément à Saint Louis. De toutes les mauvaises solutions, elle est très loin d'être la pire. Mais une relique moins importante pouvait gagner Versailles. Les entrailles, seule relique homogène, et à l'histoire complexe, méritaient de rester à Saint-Denis. Il n'y avait qu'une seule bonne solution, et évidemment ce n'est pas elle que l'on a choisie.
La surprise (et visiblement l'enthousiasme modéré) de l'évêque de Versailles montre le caractère gribouillard de cette décision aux allures de grands débarras.

L'évêque de Saint-Denis aurait été mieux inspiré de préserver ce patrimoine in situ en lançant une étude sur sa présentation. Un projet intelligent aurait pu être élaboré dans la basilique, de façon à y rendre le souvenir de Saint Louis plus présent.

C'est la solution de (fausse) facilité, improvisée et sans réflexion historique, qui a été choisie.

Il serait peut-être temps que le ministère de la Culture se penche sur ces biens mobiliers que sont les restes humains entreposés dans nos églises et monuments historiques. Le clergé catholiques se comporte parfois de façon cavalière en pratiquant le fait accompli et en se lançant ces reliques comme dans une partie de tennis. Leur protection juridique est très faible, voire nulle. Un temps, les entrailles de Saint-Louis avaient même été égarées ; plus personne ne savait où elles étaient. Ces restes royaux appartiennent pourtant à l'Histoire et au patrimoine de la France.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
Linceul royal
Admin


Messages: 229
Date d'inscription: 23/03/2011
Localisation: Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Re: Les entrailles de Saint Louis    Jeu 10 Nov - 20:26


Les entrailles de Saint Louis déposées en la cathédrales de Versailles
La remise des reliques (entrailles de Saint Louis) à la cathédrale de Versailles s'est donc effectuée le dimanche 16 octobre au cours d'une messe pontificale de grande solennité, en présence d’une délégation de Chevaliers de l’Ordre du Saint Sépulcre de Jérusalem et de l’Ordre Souverain de Malte.
Elles furent apportées à Monseigneur Eric Aumonier par Monseigneur Pascal Delannoy, évêque du diocèse de Saint-Denis.
Espérons que ce transfert de reliques prépare la célébration en 2014 du 8e centenaire de la naissance et du baptême de saint Louis à Poissy. En tout cas, je trouve que la place de ces reliques d'entrailles aurait dû être Saint-Denis. Et il est assez déplorable que son évêché ait choisi de laisser ce reliquaire dans un coffre-fort durant plus d'une décennie. Il aurait été tellement plus raisonnable de l'exposer dans la basilique, joint au petit reliquaire de la chapelle axiale !
Saint Louis avait élu sépulture à Saint Denis ; les ossements n'y étant plus (à l'exception d'un tout petit fragment), il était utile pour la nécropole des rois de conserver les reliques d'entrailles du plus illustre d'entre eux !
Au lieu de cela, Mgr Delannoy a préféré s'en débarrasser...

Je ne sais si Mgr Aumonier, évêque de Versailles, les trouvera aussi encombrantes que son collègue, mais son insistance à dire qu'il n'avait rien demandé et qu'il en a été surpris est significative de la tiédeur de l'accueil.

C'est d'autant plus étrange que l'abandon par Mgr Delannoy se solde par une homélie de qualité lors de la messe d'accueil du 16 (Je ne sais si Mgr Aumonier a commenté la chose durant la messe, mais ce n'est pas lui qui a fait le prêche...).

Mais alors ... s'il faut suivre Saint Louis, pourquoi donc éloigner ses reliques ?!


Remise des reliques le 16 octobre ; adieu Saint-Denis, bonjour Versailles ...
Voici l'homélie de Mgr Delannoy en la cathédrale de Versailles :

" Décédé le 25 août 1270 à Tunis à l’âge de 56 ans au cours de la huitième croisade, Louis IX fait l’objet d’une vénération dès sa mort. Des miracles sont réputés avoir lieu au passage de sa dépouille et un service d’ordre doit être mis en place près de son tombeau pour réguler la foule de ceux qui viennent implorer son intercession. Après vingt sept années d’enquête, le pape Boniface VIII annonce la canonisation de Louis IX, canonisation officialisée le 11 août 1297. Pour nous, croyants, il est important de comprendre comment Louis IX est devenu Saint Louis ! Son chemin de vie peut éclairer notre propre chemin car nous aussi, ne l’oublions pas, nous sommes appelés à la sainteté. En tant que croyants, laissons nous donc conduire sur notre chemin de sainteté par ce roi qui aimait le Christ, avait le souci du pauvre et possédait un sens profond de la justice.


Louis IX, un roi qui aime le Christ

Saint Louis a reçu de sa mère, Blanche de Castille, la connaissance du Christ et de son Evangile. Mais bien vite, la connaissance conduira à l’amour du Christ. N'est ce pas là d'ailleurs l'objectif de toute catéchèse : passer de la connaissance à l'amour du Christ ? A son Fils aîné Philippe, futur roi, Saint Louis écrira : « Cher Fils, je t’enseigne premièrement que tu aimes Dieu de tout cœur et de tout ton pouvoir, car sans cela personne ne peut rien valoir ». Bien que roi, disposant d'importants pouvoirs, Louis IX avait conscience de tout recevoir de Dieu, n'était-ce pas là sa force ?
Un jour qu'on lui reprocha de consacrer trop de temps à la prière, il répliqua : « Les hommes sont étranges, on me fait un crime de mon assiduité à la prière ; on ne dirait mot si j’employais les heures que j’y passe à jouer aux jeux de hasard, à courir la bête fauve ou à chasser les oiseaux »
Cet amour du Christ, il le manifeste encore en avril 1248 en inaugurant la Sainte Chapelle destinée à abriter les reliques du Christ, notamment la couronne d’épines et un fragment de la sainte croix. Sous son règne sont également construites les cathédrales d’Amiens, de Rouen, de Beauvais et d’Auxerre.
Cet amour du Christ il le manifeste enfin par des décisions qui, près de huit siècles plus tard, peuvent nous étonner, voire nous choquer, au regard de l'histoire et de la réflexion théologique.
Ainsi, pour conduire ses sujets au salut, il interdit les jeux d’argent, le prêt à intérêt, la prostitution et punit le blasphème.
Ainsi, afin d’empêcher les mariages mixtes, il impose aux juifs de porter des signes vestimentaires distinctifs mais les protège de toute exaction.
Ainsi, il vit son engagement dans la 7ème et la 8ème croisade comme un véritable acte de foi !

Demandons à Saint Louis, passionné du Christ, d’intercéder pour nous afin qu’appelés à la sainteté, notre vie devienne expression de l’amour du Christ ; que cet amour s’exprime par notre prière mais aussi par notre désir de construire des relations fraternelles entre les hommes et de leur annoncer l’Evangile du Christ.

Louis IX, un roi qui a souci du pauvre.

A son fils Philippe, il écrit encore : « Cher Fils, je t’enseigne que tu aies le cœur compatissant envers les pauvres et envers tous ceux que tu considéreras comme souffrants ou de cœur ou de corps ; et selon ton pouvoir soulage-les volontiers ou de soutien moral ou d’aumônes ». Un roi qui invite son fils à être attentif à la souffrance des corps mais aussi, et déjà, à la souffrance des cœurs…une invitation qui garde, malheureusement, toute son actualité !
Un peu plus loin il écrira encore : « S’il advient qu’il y ait querelle entre un pauvre et un riche, soutiens de préférence le pauvre contre le riche jusqu’à ce que tu saches la vérité, et quand tu la connaîtras fais justice ».C’est la Parole de Dieu qui l’inspire encore et toujours lorsqu’il prend la défense des petites gens et lutte contre l’abus de ses agents.

Demandons à Saint Louis, roi soucieux des pauvres, d’intercéder pour nous afin qu’appelés à la sainteté, nous progressions sur le chemin de la charité et de la solidarité éclairés par la Parole de Dieu.

Louis IX un roi qui a le sens de la justice

Nous connaissons cette image d’Epinal où Louis IX assis sous un chêne rend la justice à toute personne, riche ou pauvre, qui s’adresse à lui. Mais cette image ne rend pas compte de l'œuvre immense accomplie par Louis IX pour établir un royaume pacifié et soumis à un pouvoir juste. Pour cela, il fit surveiller baillis et prévôts de manière à ce que les droits de chacun soient respectés.
Lors du retour de la première croisade, sa réputation de roi diplomate et juriste gagnera toute l’Europe et les royaumes feront appel à sa sagesse dans les affaires complexes.
Ayant peut-être médité l’Evangile que nous venons d’entendre où Jésus invite ses auditeurs à "rendre à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu" il aura à cœur de distinguer le temporel du spirituel. A l’Eglise revient la fonction religieuse et la transmission de l’Evangile ; aux rois l’organisation de la vie terrestre qu’ils doivent diriger selon les préceptes de justice et de paix. Il n'hésitera pas à critiquer les évêques qui abusent de l'excommunication pour régler des conflits temporels.

Demandons à Saint Louis, roi juste, d’intercéder pour nous afin, qu’appelés à la sainteté, nos choix en tant que personne mais aussi en tant que nation soient guidés par la justice et la charité.

A quelques jours de la Toussaint, en accueillant les reliques de Saint Louis, puissiez vous aussi accueillir les derniers mots qui figurent dans la lettre qu’il adresse à son Fils Philippe pour lui rappeler que le but à atteindre n'est rien d'autre que la vie éternelle :
« Je prie notre Seigneur Dieu Jésus-Christ que, par sa grande miséricorde et par les prières et les mérites de sa bienheureuse mère, la Vierge Marie, et des anges et des archanges, de tous les saints et de toutes les saintes, il te garde et te défende que tu ne fasses chose qui soit contre sa volonté afin qu’il soit servi et honoré par toi ; et puisse t-il accorder à toi et à moi, par sa grande générosité, qu’après cette mortelle vie nous puissions venir à lui pour la vie éternelle afin de le voir, aimer et louer sans fin. Amen ! ».



sunny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
Linceul royal
Admin


Messages: 229
Date d'inscription: 23/03/2011
Localisation: Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Re: Les entrailles de Saint Louis    Dim 11 Déc - 16:45

Photos prises récemment en la cathédrale Saint-Louis de Versailles.

Le reliquaire des entrailles de Saint Louis a été déposé dans la chapelle Saint-Louis au Sud-Ouest du choeur.

La présentation est assurément trop simple et peu sécurisée. En outre, aucune inscription n'indique pour l'instant au visiteur quel est l'objet reposant sur cette console maigrichonne. On va vraiment finir par croire que l'évêché considère les reliques de Saint Louis comme gênantes ou ne méritant pas plus de commentaires ...
Dans de telles conditions, pourquoi ne pas les avoir laissées à Saint-Denis ?

Espérons néanmoins que cet état ne soit que transitoire et qu'une création contemporaine de qualité puisse servir prochainement de support et d'écrin à une présentation un peu plus majestueuse de ces reliques exceptionnelles !


La grille de la chapelle est la seule protection (!)
L'efficacité est douteuse puisque le reliquaire a été simplement posé sur une petite console aux jambes squelettiques.



Présentation bien modeste pour d'aussi importantes reliques d'un aussi grand roi...
Et aucun cartel n'explique ce que contient cet objet.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
SAINT ELOI



Messages: 1132
Date d'inscription: 04/04/2011
Age: 43
Localisation: solre-sur sambre belgique

MessageSujet: Re: Les entrailles de Saint Louis    Dim 11 Déc - 19:51


Vous avez raison cher ami que les reste d'un grand roi soit si négligé on dirait que l'église voudrais voir disparaitre le souvenir de Louis IX .J'aurais cru que ces relique aurais bénéficié d'un reliquaire digne de se saint roi enfin peut être que dans l'avenir se sera chose faite .

Au plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richelieu



Messages: 110
Date d'inscription: 30/06/2011
Age: 23
Localisation: Paris

MessageSujet: Re: Les entrailles de Saint Louis    Ven 16 Déc - 14:52

Linceul royal a écrit:
Espérons que ce transfert de reliques prépare la célébration en 2014 du 8e centenaire de la naissance et du baptême de saint Louis à Poissy.

Dites-moi s'il vous plaît, il y a déjà le programme de la célébration?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://richelieu.forum24.ru/
Linceul royal
Admin


Messages: 229
Date d'inscription: 23/03/2011
Localisation: Abbaye de Saint-Denis

MessageSujet: Re: Les entrailles de Saint Louis    Ven 16 Déc - 14:58

Pas pour l'instant, cher Richelieu. Pour 2014, c'est prématuré, nous n'avons pas à ma connaissance de programme.

Mais il y en aura bien un. Une commémoration est bien prévue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintdenis-tombeaux.forumculture.net
Richelieu



Messages: 110
Date d'inscription: 30/06/2011
Age: 23
Localisation: Paris

MessageSujet: Re: Les entrailles de Saint Louis    Ven 16 Déc - 14:59

Merci!
Je veux être ce jour-là à Poissy Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://richelieu.forum24.ru/
 

Les entrailles de Saint Louis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois ::  :: -